Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une geisha pour le seigneur du Volcan. (PV YURI HARADA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mogami
avatar
| Padawan |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shuukai
Surnom: 戦士の火の馬 (Senshi no hinouma)
Clan: Mogami


MessageSujet: Une geisha pour le seigneur du Volcan. (PV YURI HARADA)   Jeu 9 Jan - 20:40



 photo divider_blood_zpsb2f143dd.png







Erreur d’édition . en réécriture :<

_______________________________



"Rien n'arrête la montagne quand elle crache le feu"
Fiche~Relations~ Bilans Rp


Dernière édition par Mogami Jinpachi le Ven 17 Jan - 21:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une geisha pour le seigneur du Volcan. (PV YURI HARADA)   Mer 15 Jan - 23:10

Bien que l’idée d’explorer d’autre horizon lui trottait en tête, jamais Yuri aurait pensé qu’un jour cela se réaliserait, il fallait de l’argent pour payer de braves hommes pour assurer sa sécurité contre les brigands, payer ses séjours dans les différents lieux qu’elle choisira pour reposer, bien évidemment, depuis ses débuts, elle n’a cessé de remplir sa jarre d’argent. Et enfin elle eut l’occasion d’accomplir cette idée qui lui campait en tête…

C’est ainsi donc que Yuri avant l’aube, prit la route, accompagné de cinq hommes et d’une meiko. La route était longue, non périlleuse, cependant il y avait quelque voleurs sur le chemin qui n’ont aucunement hésité à s’en prendre à leur convoité. Bien heureusement que Yuri avait choisi des hommes assez baraquer et intelligent pour sa protection. Tout au long de ce voyage, il y eut multiple pause de 10 à 20 minutes, mais la plus importante de ses pauses fut les soirs lorsqu’elle put s’arrêter dans des villages campagnards non loin des routes que le convoi empruntait…

Au final son voyage se termina à Kazan. Une ville qui, selon elle, allait être parfaits pour exercer sa profession de femme d’art pour quelque jour, se faire un profit plus important, l’espérait-elle. C’est ainsi donc qu’elle trouva logis dans une maison close qui n’avaient que de jeunes débutantes comme geisha. C’était l’occasion pour cette maison close d’avoir l’expérience d’une geisha exerçant depuis un bon petit temps, et c’était aussi l’occasion pour Yuri d’avoir un logis pour elle et ses accompagnateurs, et de conserver 100% de ce qu’elle gagnait, ainsi était l’accord pris entre celle qu’on nommait la fleur de lys et la maison close qui l’hébergeait.

Un jour, un messager entra dans la maison close alors que Yuri descendait les escaliers pour descendre au riz de chaussé. Elle le vit plaquer proprement une annonce au mur et attendis qu’il s’en aille pour aller la lire.

« Quel aubaine ! » dit-elle à voix basse « Me voilà arriver il y a deux jours et j’ai des chance que je tombe sur un gros lot ! »

Sans hésiter, Yuri  retira l’annonce du mur et rassembla tout le monde de la maison close pour leur montrer le papier. Elle ne laissa aucunement l’occasion à la propriétaire des lieux de lui faire une proposition qu’elle imposa sa décision :

« J’irais avec ma meiko. Et je prendrais avec moi l’une de vos geishas, le meilleur. Cela vous permettra également d’avoir une bonne rentrer. C’est pour le seigneur mogami. Qui dit seigneur dit gros lots !! »

Sans laisser le temps à qui que ce soit de répondre, Yuri embarqua le papier avec elle et monta dans sa chambre se préparer. Il fallait qu’elle soit soignée, sa présentation soit parfaite et qui attire l’œil intéressé de ses spectateurs. Alors après deux heures de préparation, la geisha alla, avec sa meiko et l’autre Geisha. C’est ainsi donc escorter par ses accompagnateurs de voyage que la jeune femme et les deux autres femmes d’art se rendirent au château, sans attendre.

Un peu plus tard, elles arrivèrent au château de Kazan annonçant aux gardes qu’elles étaient la, pour l’annonce déposer.

[A cours d'idée pour continuer ><]
Revenir en haut Aller en bas
Mogami
avatar
| Padawan |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shuukai
Surnom: 戦士の火の馬 (Senshi no hinouma)
Clan: Mogami


MessageSujet: Re: Une geisha pour le seigneur du Volcan. (PV YURI HARADA)   Ven 17 Jan - 21:49



 photo divider_blood_zpsb2f143dd.png







Quand le garde demanda l’autorisation d'entrer dans le bureau de l'intendant aux travers de la cloison de papier blanc tendu sur les cadres de bois exotiques, l'usager exclusif du lieu fronça les sourcils avec agacement. Il détestait être dérangé quand il décortiquait les relevés d'inventaires et d'approvisionnement. Et comme à chaque fois il fallait qu'on vienne l'interrompre!.

Marmonnant dans ses moustaches, Il posa son feuillet répondant avec une note exaspérée dans la voix:

" Qu'est ce qu'il y a encore? "

" Veuillez me pardonner cette intrusion haut intendant, mais il y a trois femmes richement vêtues qui disent venir pour l'annonce posée dans le quartier des ... divertissements "

Le ton de sa voix a lui traduisait l'émois qui l'étreignait depuis qu'il avait posé les yeux sur ces ravissantes geishas ... L'intendant eut il ressentit cette électrisation ou eut il lui même échafaudé quelques fantasmes éclairs ? ... toujours est il que son humeur changea du tout au tout. l'ombrage aigri du masque de l'homme blasé céda la place à un sourire humide et des yeux qui partent en amandes plissées ... Mais il se ressaisit bien vite et retrouva l'impartialité et la justesse qui était indispensable à l'exercice de son poste au sein du clan Mogami. Il toussota pour se donner de l'assurance et répondit:

" Et bien faites les entrer dans l'office je vais les y entendre "

Il eut bien du mal à chasser de son esprit les galops de son imagination personnelle pendant qu'il enfilait une tenue plus présentable pour des dames. Le résultat visiblement exécuté avec empressement ne lui donna qu'une allure maladroite et nerveuse.
L'office auquel il se rendait était en fait un comptoir de reception pour les marchandises mais certainement pas un endroit pour recevoir des visiteuses de leur charme. Etais ce un manquement, voir une injure voulue envers les geishas? .. certes non, ce n'était que son manque de discernement émotionnel qui lui fit choisir un tel lieu. Il est probable que c'est labas qu'il s'y sentait le plus à son aise .. dans son élément.

Quand il entra donc, les trois jeunes femmes étaient debout, bagage en mains ... Les artistes qu'elles étaient donnait un bien singulier spectacle sur cette scène de quai de déchargement. L'incongrue de la situation lui éclata alors au visage et il comprit en un battement de cil l'outrecuidance de son choix de lieu pour les recevoir.
Contrit et repentant, il courba légèrement l'échine et afficha une mine déconfite avant de prendre la parole d'une voix la plus conciliante possible quoique comiquement chevrotante:

" bon..Bonsoir Mesdame-moiselle
soyez les bienvenues au châtt-Château de Ka-kazan.
Si vous voulez bien me faire venir .. heu me,
 enfin suivez moi je vous prie ..."

Il s'inclina mains jointes sur la tête abattu par le ridicule de la situation ... intérieurement l'épreuve était grande et il se disait qu'il avait besoin de repos ou la gestion de l'intendance finirait par avoir raison de lui.




*****************






Salon d'hiver du château de Kazan, 15 minutes plus tard:

Les trois femmes ont été invitées à confortablement s'installer dans un espace cosy et harmonieux évoquant les douceurs de l'été dans ses tons. Deux servantes apportèrent du thé et se tinrent  à la disposition des visiteuses. Des bruits de pas approchèrent dans le couloir et la porte coulissa dans un doux chuintement de bois.
ce n'est pas le maladroit intendant qui fit son apparition, lui était définitivement incapable de faire de nouveau face aux trois beautés. Ce fut une femme d'age mûr qui entra et salua respectivement les trois artistes de charme avec le respect qui leur revient. Puis elle se redressa et leur sourie avant de prendre la parole.  

."je vous remercie et vous souhaite la bienvenue dans la demeure du clan Mogami, je suis Tamiko Jikaratsu. C'est moi qui serai votre intermédiaire et qui vous verserai le paiement pour vos services lors de la célébration de l'anniversaire de nôtre bien-aimé seigneur, Jinpachi Mogami."
Elle marqua un tend d'arrêt, sourie et salua de nouveau les trois jeunes femmes avant de reprendre humblement.

"Afin de satisfaire et honorer au mieux votre séjour parmi nous, je désirai connaître le montant de vos prestations. Mais si je puis me permettre, je peux vous certifier que se produire devant sa seigneurie est un véritable privilège qui vous sera accordé. Il est un spectateur avisé qui sait apprécier avec discernement le talent des artistes de vos spécialités. "

d'un signe de tête Tamiko fit signe aux servantes de venir proposer du thé aux trois jeunes femmes. Elle voulait que rien ne puisse être désormais nuire à l'accueil qui leur serait fait.


_______________________________



"Rien n'arrête la montagne quand elle crache le feu"
Fiche~Relations~ Bilans Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une geisha pour le seigneur du Volcan. (PV YURI HARADA)   Ven 24 Jan - 23:04

Les trois geishas furent invitées à attendre à l’office. En attendant, Yuri ne put s’empêcher de regarder par ci et là en arquant un sourcil. Quelle indélicatesse de la part de leur hôte de les faire patienter dans de tel lieu. Est-ce qu’elles étaient considérées comme de vulgaire employé ou des marchandes ? Probablement que Yuri, dû au stress, était un peu susceptible. Cela passera, cela va de soi. Surtout qu’elle ne devait commettre aucun faux pas face à la jeune geisha et la meiko qui l’accompagnaient, elle se devait être un exemple irréprochable face à elle.

Enfin, suite à quelques minutes d’attente, quelqu’un daigna venir les accueillir comme il se devait pour des dames. Cependant le spectacle la força à n’afficher qu’un sourire tandis qu’elle se retenait de rire : un homme, bien habiller, bien que ses vêtements manquent d’être correctement mis, se présenta à elles, mais ses mots mettaient Yuri à l’épreuve. Il ne devait pas être régulièrement en présence de belle femmes, c’était surement la raison de son langage maladroit mais il avait réussi à se faire tout de même comprendre et bien que les deux jeunes geishas avec elles étouffaient des petits rires, amuser.

Plus tard, elles furent menées dans un salon d’hiver, plus convivial et accueillant. Les trois geishas posèrent chacune leur bagage au coin de la pièce pour ne pas être gêner et elles s’installèrent. En dégustant le thé qui leur était servi, Yuri profita qu'il n’y avait que les servantes pour rappeler aux deux jeunes geishas quelques règles importante :

« Très bien, j’en profite pour rappeler que nous sommes dans le château d’un seigneur et que nous sommes des geishas, n’oubliez jamais de faire preuve de grâce et délicatesse, choisissez toujours vos mots. Et surtout, les hommes sont parfois tordue, alors prudence avec un homme qui ne se retient pas… »

Prête à poursuivre, Yuri fut couper en entendant la porte coulisser et une femme mûre entra. Ô ciel ! Merci, l’intendant maladroit ne semblait pas vouloir affronter de nouveau les trois geishas. Toutes trois se levèrent alors et saluât respectueusement leur hôtesse. Le dialogue sera meilleur ainsi. Et suite au discours de la femme, Yuri prit la parole.

« Nous sommes ravis d’être ici et nous vous remercions de votre accueil. Je vous présente Kana ! » Dit-elle en présentant d’un geste léger de sa main droite l’apprenti Geisha. Celle dernière se courba légèrement « Et voici Mayuri ! » ajoute-t-elle en présentant la jeune geisha de sa main gauche de façon toute aussi légère. Mayuri se courba également. Yuri afficha un léger sourire et se courba à son tour tout en se présentant :

« Et je suis Yuri, ravis de vous rencontrer ! Nos prix sont discutables. Si nous en discutions paisiblement ? » Fini-t-elle par déclarer en se redressant. L’excitation l’avait même touché qu’elle avait même oublié de réfléchir au prix de leurs prestations. Elle devait jouer de façon subtile pour ne pas laisser soupçonner cet oubli pourtant si important.
Revenir en haut Aller en bas
Mogami
avatar
| Padawan |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shuukai
Surnom: 戦士の火の馬 (Senshi no hinouma)
Clan: Mogami


MessageSujet: Re: Une geisha pour le seigneur du Volcan. (PV YURI HARADA)   Mer 5 Fév - 16:53



 photo divider_blood_zpsb2f143dd.png







Tamiko Jikaratsu esquissa un sourire en plissant les rides charmantes de ses yeux. Elle était heureuse de recevoir des femmes douées d'un talent d'artiste. Elle déplorait même que ce raffinement soit si rare dans les habitudes et les mœurs du clan Mogami . Mais qu'y pouvait elle au final. Elle n'était que la femme de l'intendant. Mais s'être fait confier la responsabilité valorisante de converser et d'accueillir ces geishas était un plaisir réel. Discrètement, pour ne pas paraître impolie et manquer aux convenances, elle n'avait de cesse d'admirer les toilettes de ces artistes venues divertir et ravir le publique privilégié qui les admirerait. Peut être aurait elle cette chance elle aussi.

elle effaça tous ces desiderata qui lui encombraient l'esprit. En écoutant l’avenante parole de la plus grande et gracieuse des trois femmes qui se nommait Yuri semblait également prédominer les deux autres, Son ouverture d'esprit sur le sujet de l'argent éveilla alors une inspiration enthousiaste mais contenue dans l'esprit de Madame Jikaratsu. La femme d'intendant qu'elle était n'était pas étrangère à la réussite de son mari. Et c'est il faut bien  le reconnaître, de façon induite et naturelle qu'elle l'influençait  bien souvent  .. Les sommités viriles et guerrières de ce clan s'offusqueraient-elle en découvrant qu'au final et sous l'oreiller, c'est une femme qui tient les bourses de la logistique d'approvisionnement du château.

Elle était une gestionnaire avisée et une commerçante accomplie depuis de nombreuses années. La valeur et les histoires d'argent ne lui étaient en rien étrangères. C'est donc avec la vénalité d'une femme habile au marchandage qu'elle répondit.

"Mais bien entendu. Il est important que vous soyez rétribuée en adéquation avec l'excellence de votre art."

Redressant légèrement le buste pour tourner son regard calme et serein vers les servantes qui se tenaient prêtes dans un coin de la pièce, elle leva paisiblement sa main en une écuelle fine vers l'une des jeunes préposées au service qui s'inclina et se leva pour aller chercher un réceptacle de bois prévus aux effets de donations et rétributions seigneuriales. Trônant en son centre, une petit paquet de tissus en lin teint en rouge ceint d'un ruban de coton fin. Elle vint le poser entre le groupe de geishas et sa supérieure directe. Se retirant par petits pas reculés elle reprit sa place d'origine silencieusement.

Tamiko pencha légèrement la tête et adressa un sourire commerçant aux trois jeunes femmes.

"En l'honneur de votre présence parmi nous veuillez accepter notre entière hospitalité et pour vos prestations ici veuillez accepter ces 300 Ryo. Si tel est votre plaisir !! Merci à vous"

Elle s'inclina puis sourit et prit sa tasse pour en porter quelques gorgées désaltérantes à  sa bouche.



_______________________________



"Rien n'arrête la montagne quand elle crache le feu"
Fiche~Relations~ Bilans Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une geisha pour le seigneur du Volcan. (PV YURI HARADA)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une geisha pour le seigneur du Volcan. (PV YURI HARADA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un épilogue pour le Seigneur des Anneaux ?
» Comment votre entourage vit-il votre passion?
» Mur de frontiere du Rohan
» Avatar + Signature pour le Seigneur Noir du Mordor !
» [VENTE] Maquette montée ou à monter de MAISONS DU ROHAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille-