Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Muramasa Hao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité




MessageSujet: Muramasa Hao   Dim 23 Fév - 22:27


          
        Clan Uesugi
          
          
       
« Honneur, gloire et victoire; tout cela je les offre à Dame Uesugi Miyu. Car mon sabre et ma vie lui sont acquis pour cette vie et la prochaine. »

       
          
       
INFOS CAPITALES :

        Nom & Prénom : Muramasa Hao
        Clan : Uesugi
        Titre : Capitaine
        Age : 19 ans
        Armes: 2 Katanas ( Shinin [死人 - Mort] et Meiyo [名誉 – Honneur / Gloire] )
        Plus grande peur: Mourir dans le déshonneur et faire honte à son clan. La disparition de la famille Muramasa.
       

          
          
Mon Physique

       

       
Muramasa Hao mesure dans les 1m80 et il est considéré comme une force de la nature dû haut de ses dix-neuf printemps. Robuste, fort et agile, ces sont les qualités qui revient souvent lorsqu'on parle de lui et de ses aptitudes physiques.
La couleur de cheveux fait qu'il est remarqué où il passe. Il faut dire qu'il est rare de voir une personne ayant des cheveux de couleurs bleu-nuit avec des reflets mauves.
Ses yeux de couleurs améthystes sont aussi une curiosité pour les personnes qu'ils croisent. Lui donnant tantôt un regard doux et bien veillant  ou parfois froid et dur comme le métal.

       

          
          
Mon Caractère

       

        Honneur
Ayant choisi dès son jeune âge le code du Bushidõ, Muramasa Hao a appris très jeune le sens de l'honneur. L'honneur de servir le clan Uesugi jusqu'à la mort de tous ses ennemis ou la sienne. L'honneur qui pourraient naître après ses exploits sur les champs de bataille et qui redorée le nom de la maison Muramasa.

Devoir
Si le Bushidõ enseigne le sens de l'Honneur, il enseigne aussi le sens du devoir aussi bien envers sa famille, envers son Mentor et surtout envers son Seigneur et Maître. Son devoir de tout brandir son sabre face à toutes les menaces qui croiserait. Son devoir d'offrir sa vie pour son Seigneur et pour son Kami.

Sang du clan Uesugi
Comme tous les membres du clan Uesugi, Muramasa Hao n'aime pas faire couler le sang lorsqu'il existe pour résoudre le différent qu'il pourrait exister avec une autre personne.

Sagesse
Même s'il est un guerrier, il est une personne relativement sage. L'art de la lecture et l'art de la calligraphie lui ont ouvert un univers et des perspectives plus importantes que le commun des mortels peu imaginé. Et il passa presque autant de temps a apprendre le manient du sabre qu'il passa à s'instruire, le rendant sage.

Croyant
La religion honorant le tout puissant Kami Tsuki-Yomi a une place importante dans sa vie. Très croyant, il met un point d'honneur à toujours respecter les lois divines de son Kami et les volontés de son incarnation terrestre Dame Uesugi Miyu.

       

          
          
Mon Histoire

       

       
Le sang des Muramasa

L'histoire de la famille Muramasa remonterait aussi loin que celle de la famille Uesugi selon eux. Ils auraient toujours servie ce clan et ils auraient participé à tous les conflits où le clan Uesugi aurait participé. Mais les archives du clan et impériale ne parle pas cette famille avant l’Ère de la Mort, époque où ils auraient épousés le code du Bushidõ pour la première fois officiellement.

Ce fut durant cette période de sang et de mort, que les premiers faits d'armes de cette famille fut faite. On dit qu'un de ses membres auraient survécu suffisamment longtemps pour permettre à ses compagnons d'infortunes de quitter le champs de bataille afin de prévenir leurs supérieurs de l'avancé du clan Sakuma. Mais sans véritable preuve tangible, cela reste un conte pour enfant dans la famille Muramasa, même s'ils ont bien participé aux batailles de cette époque, leurs faits d'armes exactes restes un mystère pour tout le monde.


Si les exploits de la famille Muramasa sont flou durant l'époque de l’Ère de la Mort, ils ne sont pas lorsqu'on parle de la Grande Guerre. Ils ont versé leurs sangs pour les victoires du Clan.
Le grand-père de Muramasa Hao combattit dans presque toutes les batailles et il en sortit presque sans aucune blessures graves.
Mais il perdit deux de ses trois fils durant ces conflits. Son aîné mourut dans ses bras durant la toute première bataille. Il perdit la vie à cause d'une flèche qui se figea à quelques centimètres au dessus de son cœur, mais suffisamment proche pour lui ôter la vie.
Son second fils mourut quelques semaines avant la fin de la guerre. Il fut tué par un lâche. Un adversaire qui m'avait reconnu la défaite de sa faction et qui il lui planta son sabre dans le ventre. Bien entendu le pleutre  fut tuer par les hommes qui se battaient pour le futur Empereur.

Ce fut aussi à cette époque que le grand-père de Muramasa Hao changea de comportement envers son dernier fils. Il devint plus froid, plus dur et bien plus sévère qu'il ne le fut avec ses deux autres fils. Il s'était promis que les deux tragédies qui avait emporté ses fils ne se reproduisent plus avec son dernier enfant.


Dernier Héritier de la famille Muramasa

L'année même de la fin de la guerre, le père de Muramasa Hao tomba en amour pour une jeune femme qui travaillait dans une petite auberge de la cité de Gekkô et très rapidement, ils se marièrent.
Si dans les premiers temps le patriarche de la famille Muramasa aurait été offensé par une union aussi rapide entre son dernier fils une simple servante, il ne le fut pas très longtemps. Sa belle-fille était une jeune femme douce et gentille. Elle réussi même à arracher quelques sourires au chef de la famille.

Et ce dernier fut très heureux lors de la première année après la Grande Guerre. La famille allait s'agrandir. Un heureux événement allait se produire. Elle attendait un enfant qui naîtrait dans une maison aimante.
Mais le destin fut cruel. Quelques semaines après le début de l'hiver, le père de Muramasa Hao perdit la vie par le froid hivernal. Lui qui avait pu éviter d'embrasser la voie des Samouraïs, au grand damnes de son père, lui qui avait pu éviter tous les conflits en épousant la voie de la connaissance. Il était mort par un hiver un peu plus rude que ce qu'il avait connu et il n'aurait jamais la chance de voir son fils grandir et devenir un homme.

Quelques mois après la mort du dernier fils du patriarche de la famille Muramasa, Hao vit le jour. Dans cette maison qui était encore marqué par la disparition du père de cet enfant, il rapporta la joie et le bonheur dans cette demeure.
Par contre, la vielle femme qui avait mit au monde Muramasa Hao annonça une mauvaise nouvelle à sa mère. Il serait son unique enfant. La naissance de Hao s'était mal placé et cela avait eu comme résultat qu'il serait le dernier héritier de la famille Muramasa tant qu'il n'aurait pas d'enfant.


Larme d'une Mère

Cinq ans s'étaient écoulés depuis la naissance de Muramasa Hao et il grandissait sou le regard de sa mère et de ses grands-parents paternels. Il avait commençait à apprendre à lire et écrire sous le regard de sa mère et sous les instructions de sa grande-mère.

Mais aujourd'hui était un jour particulier. Son grand-père l'avait convoqué dans le salon où il recevait ses invités de marques pour lui poser une question qu'il avait poser trois fois dans le passé. Un question qui avait dû répondre lui aussi au même âge que son petit-fils. Une question très simple et pourtant qui aurait de très grande répercutions pour sa vie futur. Il lui demanda:

_ Muramasa Hao, que veux-tu faire lorsque tu seras plus grand. Je te demande de bien réfléchir avant que tu donnes une réponse.
_ Samouraï, répondit-il rapidement. Je serais comme toi papy et comme mes oncles qui combattu pour Dame Uesugi.

Il avait dit cela si rapidement et si naturellement que nul ne sut quoi lui dire. Si personne ne trouva à redire sur la décision de cet enfant de cinq ans, sa mère laissa couler des larmes sur ses joues. Elle savait ce qui allait lui attendre. Après tout elle avait eu des échos de son époux sur la façon donc son beau-père avait formé ses fils avant la Grande Guerre et comment il avait changé après la mort de ses deux premiers fils durant ce conflit. Elle eut peur pour son fils. Elle eut peur que le grand-père de l'enfant le pousse au-delà de ses limites et que son fils soit obligé de vivre avec des regrets toute sa vie suite à un entraînement trop poussé.


Bushidõ

Sept années s'étaient écoulés et les craintes de la mère de Hao ne se réalisèrent pas. Le grand-père de ce dernier ne l'avait pas poussé au-delà de ses limites physiques et mentales. Non, il n'avait pas besoin de patriarche de la famille Muramasa pour le faire.

Depuis son cinquième hivers, il se levait avant l'aurore pour s’entraîner au maniement des différentes armes qui existaient et parfaire sa maîtrise dans la discipline militaire. Il ne prenait qu'une seule pause pour le premier repas de la journée avant de reprendre son entraînement sous la tutelle de son grand-père, qui l'aidait à s'améliorer chaque jours.
Après le deuxième repas de la journée, il ne retournait à son entraînement martial. Il se servait de ce temps pour apprendre plus de choses en lisant les ouvrages et les rouleaux qui pouvaient trouver. Où il allait au temple en l'honneur du Kami Tsuki-Yomi.
La foi avait prit une grande place dans sa vie. Il considérait que toutes les épreuves que lui et sa famille avaient traversé étaient là pour éprouver leurs fois envers leur Kami et leur Dame. Et lorsqu'ils sortiraient de tout cela, ils seraient largement récompensés.

Mais ce jour était particulier pour Muramasa Hao, aujourd'hui, il devenait officiellement un samouraï du clan Uesugi. Aujourd'hui, il allait être autorisé à porter ses sabres hors de la demeure familiale. Devenir samouraï signifiait aussi qu'il s'élevait socialement. Il n'était plus un simple citoyen lambda.
Le revers de la médaille était bien lourde. Maintenant sa vie ne lui appartenait presque plus. Elle appartenait à Dame Uesugi Miyu. Elle pouvait l'envoyer à une mort certaine et lui, il ne pouvait que s’exécuter. Comme tous les autres samouraïs qui servaient Dame Uesugi Miyu.
Mais mourir ne lui faisait pas en soi. Il ne craignait pas de perdre la vie pour accomplir les volontés de sa Dame. Non, il avait peur d'apporter la honte et le déshonneur au Clan Uesugi. Il avait peur de mourir avant d'avoir assurer que la lignée de Muramasa survit une génération supplémentaire. Il avait peurs de cela, mais pas de mourir au combat comme de nombreux autres samouraïs avant lui.


Ce que Muramasa Hao ne savait pas, c'était que les Kamis, et surtout Tsuki-Yomi n'avait pas l'intention de le quitter ce Monde avant quelques années. Pas avant qu'il est accompli le Destin qu'ils avaient tracé pour lui et qui rester un mystère pour le jeune homme qui commençait à avancer sur le sentier du Sang et de la Mort pour préserver la Paix et accomplir les volontés de Dame Uesugi Miyu
       


          
Mes Liens

       

        Muramasa Yasuo
Patriarche et grand-père de Muramasa Hao.
Il fut un samouraï durant de nombreuses années même s'il ne gravit jamais les échelons de la hiérarchie. Il est devenu dur et froid après la mort de ses deux premiers fils. Il fut l'instructeur de son petit-fils et lui apprit tout ce qu'il savait. Il ne le dira jamais mais il est très fier de Muramasa Hao. Aussi bien pour le choix de vie qu'il a choisi que pour sa maîtrise au Kenjustu qui dépasse de très loin ses propres compétences.

Muramasa Misato
Grande-mère de Muramasa Hao et Matriarche de la famille.
Elle fut en charge de l'éducation de son petit-fils dès le plus jeune âge. C'est elle qui lui apprit l'art de la Lecture et de la Calligraphie. Elle lui apprit aussi l'importance d'honorer les Kamis et c'est elle qui fini naître la foi en son petit-fils.
Le seul regret qu'elle eut, ce fut qu'elle dut mettre en terre ses trois fils.

Muramasa Kosaku
Fils aîné de Muramasa Yasuo et de Misato. Oncle de Muramasa Hao et beau-frère de Muramasa Sakura.
Samouraï comme son père et ayant servi sous les Ordres de l'ancienne Dame Uesugi durant la Grande Guerre. On disait de lui qu'il était un combattant plein d'avenir et très compétents. Mais il perdit la vie au début de la guerre lorsqu'une flèche se logea près de son cœur. Son seul réconfort dans sa mort fut qu'il quitta ce Monde dans les bras de son père et en ayant fait Honneur à son Clan.

Muramasa Kinsada
Fils cadet de Muramasa Yasuo et de Misato. Oncle de Muramasa Hao et beau-frère de Muramasa Sakura.
Samouraï comme son père et son frère aîné. Il perdit la vie quelques semaines avant la fin de la guerre sous le sabre d'un lâche ne voulant pas reconnaître sa défaite. Il n'était pas aussi doué que Muramasa Kosaku, mais il aurait pu facilement faire une carrière plus prometteuse que son père et obtenir une bonne situation s'il avait survécu à la Grande Guerre.

Muramasa Manzo
Père de Hao et benjamin fils de Muramasa Yasuo et Misato.
Mourut dans les premiers mois de grossesse de son épouse. Il est le seul des trois fils de Muramasa Yasuo à avoir choisi autre voie que celle du Bushidõ. Il était devenu un herboriste et il tentait de sauver le plus de vies possibles. Mais il ne put se sauver lui-même du mal qui l’emporta avant la naissance de son fils unique.

Muramasa Sakura
Mère de Muramasa Hao.
Elle est une personne douce et généreuse par nature. Aimant et toujours attentionné envers son fils unique. Elle ne rêve que d'une seule chose, devenir grande-mère et avoir beaucoup de petits-enfants autour d'elle. Aussi bien des filles que des garçons.

       

          
          
Eh, toi, derrière ton écran.

        Prénom / Surnom :Orion (pseudo sur divers jeu sur lesquels je suis)
        Age :28 ans
        Comment avez vous connu le forum:En cherchant un forum rp sur les samouraïs et le Bushidõ
        Qu'en pensez-vous :Pas mal
        Coca ou Pepsi ? :Les deux en faite
        Fréquence de votre présence ? Very Happy:Tous les soirs
          
       

          
       
Revenir en haut Aller en bas
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: Muramasa Hao   Dim 23 Fév - 22:54

Bienvenue Hao ! J'espère que tu te plairas dans Ôyashima ! =)

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Muramasa Hao   Lun 24 Fév - 10:02

Wiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! *-*

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuu parmi nous ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Muramasa Hao   Lun 24 Fév - 10:06

Bonjour Hao,


Tu as parfaitement cerné la mentalité des Uesugi. De plus ton histoire est plus que complète. J'apprécie le fait que tu es repris des éléments de la chronologie et plus encore le fait que tu y aies incorporé ta propre histoire, notamment en créant la famille Muramasa et ses liens au clan.

Attention cependant, aux fautes d'inattention (syntaxe, accords, conjugaison, oubli de certains mots), cela gâche la lecture de ta présentation, pourtant si bien travaillée.

Je te souhaite donc la bienvenue parmi nous Capitaine Muramasa !

Puisses-tu apporter aux Hommes d'Ôyashima la sagesse légendaire des Uesugi, en ces temps troublés !

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Muramasa Hao   

Revenir en haut Aller en bas
 

Muramasa Hao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» téchnique de kisuke muramasa finis
» présentation kisuke muramasa (FINI)
» [Entraînement] Oboro Muramasa
» Muramasa
» Codename: Muramasa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille-