Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un intrus innatendu!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité




MessageSujet: Un intrus innatendu!   Jeu 22 Mai - 19:50

Nous retrouvons Tenkensu sur les routes cette fois-ci, partit en mission pour l'un de ses boulots de ninja dont il commençait à en avoir l'habitude. Sauf que contrairement aux habitudes, là il ne s'agissait pas de récupérer des informations dans un vulgaire petit village de province. En effet, Tenkensu avait cette fois-ci été envoyé pour espionner, trouver les documents adéquates etc... qui pourraient indiquer si le clan Ryûzoji contais organiser une attaque dans les temps à venir. Pourquoi une telle vérification ? Et bien disons que certains dignitaires des Uesugi préféraient se tenir informés des évènements à venir, après tout, les bonnes informations entre les bonnes mains pourraient éviter des guerres et des morts inutiles.

Il était donc en chemin pour gagner la capitale de ce clan, qui n'était autre que la ville nommée Hariken. C'était la première fois qu'il allait prendre connaissance avec les paysages et la ville du clan de la foudre. Allez savoir ce que ce voyage allait réserver au vaillant ninja que voici ! Tenkensu, pour cette mission avait enfilé un simple accoutrement de paysan, assez ample pour pouvoir dissimuler ses armes sous ses vêtements et comme ses cheveux avaient de quoi attirés l'attention il avait posé sur sa tête un chapeau de paille pour les cacher. Sa tenue noire de ninja était aussi sur lui, cachée sous ses vêtements ce qui lui donnait un peu chaud parfois quand le soleil commençait à taper trop fort.

C'est donc ainsi que sur son cheval il s'approcha de la fameuse capitale des Ryûzoji, bien sûr la première chose à se demander était comment rentré dans la ville qui était entourée d'une barricade tout autour... Il paraissait exclus que les gardes le laissent passer sans au moins le fouillé d'abord et il ne valait mieux pas qu'il les laissent faire, car bien qu'il sache dissimulé de petits objets à la fouille des gardes, ses armes passeraient difficilement inaperçu à ce genre de contrôles et il ne savait pas encore si ses armes s'avéreraient nécessaires une fois à l'intérieur.

Il fit donc tout d'abord un tour des lieux pour examiner la situation, la porte principale était bien gardé, mais il y avait une autre entrée un peu moins fréquentée qui n'était tenue que par deux gardes aux regards farouches. Quant à la palissade, Tenkensu ne pourrais sans doute pas grimper dessus, trop haute pour attraper le sommet en sautant, trop dure pour y planter ses kunais et en faire des prises et enfin pas assez de prises naturelles pour lui permettre de prendre de la hauteur. Suite à cette inspection il s'approcha tout de même d'un pan de la palissade qui n'avait pas l'air gardée, il y colla l'oreille quelques instants pour vérifier que ce qu'il y avait derrière n'était pas un passage trop fréquenter, une fois qu'il fut assuré de ne pas entendre de bruits de foules, il s'empara d'une petite pierre qu'il lança par-dessus la palissade. Au petit POC qui s'ensuivit il devina que le son provenait d'une hauteur, sans doute une maison construite à même la palissade et bien qu'il ne puisse grimper à celle-ci de ce coter il ne doutait pas de ses capacités à grimper sur les toits une fois dans la ville.

Il attacha donc son cheval à cet endroit se disant que s'il devait fuir la ville précipitamment ou que les portes seraient trop bien gardées, ce point de fuite pourrait lui être utile. Il revint ensuite près de la porte gardée par les deux soldats, il garda ses distances et se cacha derrière un rocher près du chemin, il lui fallait trouver une diversion pour attirer l'attention des gardes... Un peu après un groupe de paysans passa près de lui, il se releva et suivi ce groupe de près tachant de marcher silencieusement. Il y avait là sept personnes avec quatre chevaux chargés sans doute de ce que ces paysans avaient pu récolter à l'extérieur de la ville.

Il suivi ainsi le petit groupe jusqu'à s'approcher des deux gardes en faction, ensuite il tira un peu sur la pointe de son shéng biāo placé dans sa manche afin de la faire légèrement dépassée, il s'approcha ensuite du cheval qui fermait la marche tenue en bride par le dernier paysan. Il savait que ces chevaux-là n'était pas habitués à la guerre et aux blessures, ils réagiraient donc sans doute violemment à la douleur.

"Désoler mon petit cheval" murmura Tenkensu

Puis d'un geste vif il traça une petite entaille dans sa cuisse arrière gauche et lui donna une claque dans l'arrière train. L'effet fut immédiat, le cheval se cabra et devint presque hystérique, agitant par la même les autres chevaux, Tenkensu faillit se prendre un coup de sabot mais l'esquiva de justesse. Voyant la pagaille qui se déroulait juste à quelques mètres d'eux, les deux gardes en faction s'approchèrent pour aider les paysans à reprendre le contrôle de leurs quatre chevaux. Pendant qu'ils étaient occupés à calmer les bêtes en furies, Tenkensu en profita pour les contourner et passer discrètement dans l'enceinte de la ville.

Une bonne chose de faite ! Maintenant il lui fallait trouver des preuves concernant les projets des Ryûzoji que ceux-ci soient agressifs ou non et ce genre de documents se trouveraient certainement dans les quartiers militaires de la ville. Il n'avait peut-être jamais mis les pieds lui-même dans cette ville, mais avant de l'envoyer en mission on lui en avait expliqué la topographie. Il savait donc à peu près où trouver ce fameux quartier et en s'en approchant il ne doutait pas de le reconnaître. C'est donc ainsi qu'il se dirigea toujours en apparence de paysan et sans attirer l'attention vers l'objectif qu'on lui avait donné.
Revenir en haut Aller en bas
Sô Sesshû
avatar
| Chef de Guerre |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Moujin' sagi 盲人サギ ou サギの嵐 Sagi no arashi, Aosaginohi 青鷺火
Clan: Ryûzoji


MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Jeu 29 Mai - 13:33

>1er Uziki (Avril) 733 >Hariken

Il y a de cela quelques lunes notre héron a retourné dans la cité de se seigneur. Avec le printemps déjà bien en route, le rythme de vie au sein d’Hariken avait grandement accéléré, pourtant les gens ne donnaient pas l’impression d’être pour autant pressé. Notre cher protagoniste avait fait quelques balades à travers les rues de la cité afin d’écouter sa musique et sentir à nouveau les parfums de la saison. Cette cité qu’il a, depuis sa jeunesse, protégé et qu’il protège encore. Sur elle souffle le vent calme de la paix et de la prospérité. Sô espère ne point connaître le jour où la guerre sera à nouveau les nuages au-dessus d’Hariken. Tant d’efforts et tant de sacrifice furent fait afin d’assurer cette paix. Le sacrifice ne fut pas seulement de sa personne, mais il y aussi tous les hommes qui ont suivis notre protagoniste lors de la guerre. Certes, il ne se souvient pas de tous les visages, mais cela ne fait nullement en sorte que leur sacrifice fut en vain. Il y a sans doute une personne, dans une maison d’Hariken… voir dans une maison d’Ôyashima qui se souvient de leurs visages.

Le voilà donc, parcourant les rues d’Hariken tranquillement en compagnie d’Asami. Vu la condition de notre protagoniste, nombreux dirons qu’il lui est nécessaire d’avoir une personne pour le guider, mais ce dernier dit qu’Asami est à ces côté non en tant que guide, mais compagnon de balade. Notre héron connait la cité comme il connait le revers de sa main, il serait capable d’y retrouver son chemin sans difficulté. La perte de la vue n’est qu’un handicape aux yeux du monde capable de voir les couleurs… ou bien pour les aveugles qui s’apitoie sur le sort… incapable de percevoir le monde à travers les autres sens. Le monde est nouveau et bien différent sans le don de la vue, mais il n’est pas pour autant plus sombre. Ce sacrifice a permis à Sô de posséder une vision nouvelle sur le monde qui l’entoure, de le connaître au-delà des préjudices de l’apparence. De plus, lorsqu’il est requis pour celui-ci de voir quoique ce soit, il peut toujours demander aux gens qui l’accompagnent de lui décrire ce qu’il ne peut voir.

Le duo progressait paisiblement dans les quartiers commerçant de la cité. Au loin, Sô entendit le hennissement de chevaux. Il ressentait à travers leur hennissement une certaine douleur, les pauvres bêtes étaient blessées… ou plutôt elles avaient été blessées. Bien que le visage de notre héron ne fût pas dans la direction du chaos, ses oreilles y portaient tout de même attention. Arrêté devant un marchand d’épice aux divers parfums, Sô avait un peu mis de côté la raison de sa visite en ce lieu, ayant été attiré par le bruit aux portes de la cité.

«Sô-sama… Sô-sama?» lui dit Asami

La douce voix de la jeune demoiselle su attirer à nouveau l’attention de notre protagoniste et il lui sourira doucement. Ayant été ramené dans le monde réel, Sô répliqua alors à Asami avant de s’adresser au marchand.

«Gomen, mon esprit était ailleurs durant un moment» retourna alors son visage vers le marchand. «Vous disiez que cette épice de Kazan?» répliqua-t-il en sentant les épices à nouveau.

«Hai, elles sont très populaire dans leur Shabu shabu» répliqua vivement le marchand.

La voix de celui-ci affichait clairement son jeune âge. Un jeune homme passionné à la recherche de nouvelle découverte à travers son métier. Sans les marchands de ce monde, nombreuses choses demeuraient isolés et inconnus pour la populace locale et c’est grâce aux jeunes gens tel ce marchand que des nobles êtres tel notre héron peuvent connaître l’expérience d’un autre endroit du monde tout en demeurant dans leur cité. Certes Sô a vu et connu le monde, mais celui-ci l’a principalement connu lors des années de guerre… le monde a depuis bien changé.

«Je vais en prendre» dit alors Sô au marchand.

Asami termina la transaction, discutant les quantités et le coût avec le marchand. Notre protagoniste tant qu’à lui retourna son attention vers les évènements aux portes de la cité. Il pouvait ressentir une présence qui n’avait pas tout à fait sa place dans la cité. Toutefois il n’y porta pas trop attention, car le duo ce remit alors en route vers le domaine de la famille Sô. Notre héron avait confiance à la sécurité de la cité et si un être avait réussi à passer au-delà de celle-ci, les intentions de cet être n’allaient pas mettre beaucoup de temps à se faire connaître. C’est donc en compagnie d’Asami qu’il fit un retour à son domaine, demandant alors à Kaede, de préparer du Shabu Shabu avec les épices qu’il avait acheté au marché un peu plus tôt avant de se retirer dans ses quartiers.

Le temps passait, le soleil était en déclin et puis arriva le repas. Un fantastique Shabu Shabu qu’il s’avouera en compagnie de quelques gens de sa maisonnée, des gens qu’il considérait comme étant sa famille. Puis la lune fit son ascension dans le portrait céleste. Sô s’était à nouveau retirer dans ses quartiers afin de jouer un peu de Shakuhachi sous la lumière de la lune. Il faisait face aux jardins qui avaient été remis en état après l’hiver. Notre héron retrouvait la paix intérieur, le calme, l’harmonie à travers la musique et les parfums des jardins.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyonights.forum-canada.com/
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Ven 30 Mai - 11:52

Ainsi donc, Tenkensu se dirigea vers les quartiers militaires de la ville. Il le fit sans attirer les regards, prenant son temps et s'arrêtant à quelques étals pour voir les marchandises de légumes et autre, comme l'aurait fait n'importe quel autre paysan. Il se savait en territoire ennemi, la moindre erreur pouvant semer le doute dans l'esprit d'un garde de la ville avait une chance de l'emmener à la mort. Cela lui prit donc un certain temps avant d'atteindre les fameux quartiers, il n'y rentra pas encore, faisant juste un petit tour du terrain réfléchissant aux passages qu'il pourrait emprunter pour s'y infiltrer, sans se faire remarquer si possible... Il trouva une partie de la barricade un peu plus basse, accessible depuis le chemin qu'il empruntait. Cette portion était d'autant plus intéressante que vue la disposition des lanternes de la rue elle serait certainement cachée, du moins en partie dans l'obscurité. Cela pouvait donc être un bon moyen d'y pénétrer, maintenant quant à savoir ce qu'il trouverait derrière cela, il avait eu quelques informations qu'on lui avait donné à son clan, mais cela restait assez vague.

Après avoir fait cette première approche, il décida d'attendre la nuit pour s'y infiltrer. Il parcourra donc la ville au gré des étals comme un simple badaud, discutant parfois avec certains marchands ou passants. Il en profita d'ailleurs une fois ou deux pour poser une question concernant le quartier militaire dans le fil d'une longue discussion, sans que cela n'éveille les soupçons parmi les nombreux autres sujets dont ils avaient parlé. Ces questions ne lui révélèrent pas grand-chose, hormis un peu plus de précision quant à l'emplacement du quartier stratégique. Il marcha ainsi pendant quelques heures jusqu'à ce que le jour commence à tomber, puis il retourna vers le lieu des quartiers militaires, dans une petite ruelle à coter de lui que Tenkensu avait repéré plus tôt et où il put enlever ses vêtements de paysan, retrouvant le confort et la souplesse qu'il avait en ayant que sa tenue noire de ninja. Il mit sa cagoule, vérifia que ses armes dans son dos, sa ceinture et son kodachi étaient bien placés et s'élança profitant des ombres pour passer inaperçu. Il parti donc vers l'endroit de la barricade qu'il avait repéré un peu plus tôt.

Cette barricade, bien que la partie qu'il avait trouvé était un peu plus petite, restait un peu trop grande pour la passée d'un bon, il planta donc deux bô shurikens vers le haut de celle-ci afin de pouvoir atteindre son rebord. Après avoir posé sa main dessus, il resta ainsi suspendu un instant avant de jeter un coup d'oeil au-dessus et découvrit un chemin de ronde, un garde n'allait d'ailleurs sans doute pas tarder à passer étant donné que Tenkensu voyait la lumière d'une lanterne se rapprocher doucement de l'endroit où était suspendu Tenkensu. Il baissa donc sa tête, se disant que le garde ne repérerait sans doute pas à la lumière d'une lanterne les quelques doigts qui pouvaient dépasser de la barricade en bois irrégulière. Heureusement en tout cas que cet endroit était plongé dans l'ombre au niveau de la rue, car bien que cette rue ne soit pas trop fréquentée et qu'il n'y ait eu pour le moment aucun passant, un regard de loin ne pourrait pas discerner le ninja de l'ombre qui l'entoure. Cette ombre avait toujours été l'une des meilleures cachettes pour les ninjas qui apprenaient à l'utiliser au mieux pour rester cachés aux yeux de leurs ennemis.

Il sortit de ses réflexions en remarquant au bruit de ses pas que le garde commençait à s'éloigner. Tenkensu se glissa donc par-dessus et courut pour se mettre a couvert dans un buisson qu'il avait remarqué à l'autre bout du passage lors de son premier coup d'œil au-dessus de la barricade. Il attendit un instant tendant l'oreille, aucun bruit d'alerte, il n'avait donc pas encore été vu ! Tant mieux ! Donc, d'après ses informations, la zone stratégique devait se trouver vers la gauche du quartier militaire un peu éloigné de la barricade. Tenkensu s'y dirigea donc en passant de cachette en cachette, n'hésitant pas à rester parfois plusieurs minutes immobiles pour être sûr qu'un garde ne le repérerait pas ou pour attendre qu'il avance pour son chemin de ronde. Il eut deux ou trois fois quelque sueur froide où il s'en était fallu d'un cheveu que Tenkensu ne se fasse repérer.

Il finit donc par atteindre la zone stratégique, à cette heure évidemment plus aucune réunion et autres discussions n'avaient lieux, les stratèges dormaient déjà. Mais, écouter leur discussion n'était, de toute façon, pas vraiment son but, il s'infiltra dans un bâtiment qui avait l'air plus important dans la zone et se mit silencieusement à chercher d'éventuels documents qui pourraient l'intéresser. Il trouva un certain nombre de parchemins traitant de mouvements stratégiques et autres... mais aucun concernant une éventuelle attaque contre un autre clan. Il chercha ainsi pendant encore un moment sans parvenir à trouver ce qu'il cherchait. Apparemment ils n'avaient pas de projets de ce genre, mais le fait qu'il n'y trouve pas de documents ici n'était pas encore suffisant pour en être certain. Evidemment il reposait chaque parchemin comme il les avait trouvés pour ne pas éveiller les soupçons d'un éventuel stratège voulant se lever pour vérifier une chose ou une autre.

En revanche, il y avait encore un autre endroit où Tenkensu pouvait essayer d'aller pour trouver ce qu'il cherchait, car certes il ne pourrait pas s'infiltrer dans les quartiers du seigneur, mais il restait un haut gradé qui aurait sans doute des documents importants. Il se dirigea donc, tout en gardant sa discrétion, vers la demeure de chef de guerre. Il avait un certain nombre d'informations sur ce chef de guerre aveugle et en était plutôt impressionné, selon ses informations il devait s'appeler Sô Sesshû. Il n'avait pas vraiment envie de se rapprocher de la demeure d'un tel être, mais à cette heure il devait être plongé dans le sommeil donc Tenkensu ne devrait, malgré tout, pas avoir trop de mal à atteindre les documents s'il cherchait.

Evitant un énième garde faisant sa ronde, il plongea dans les buissons se situant justes devant la demeure, plutôt jolie d'ailleurs, du fameux chef de guerre des Ryuzoji. C'est malheureusement là qu'il fit une grosse erreur. En effet, il était persuadé que le chef de guerre dormait à cette heure, mais alors que Tenkensu allait s'élancer vers celle-ci, il entendit des notes de musiques. Surpris, il se remit précipitamment a couvert dans les buissons, mais fit craquer une branche. Et merde ! Les accords de musique avaient aussitôt cessés et Tekensu se rappela certaines informations qu'il avait de lui, comme quoi il ne faudrait surtout pas le sous-estimé à cause de sa cécité, car ses autres sens étaient bien plus à l'affut que pour les autres personnes. Un grand silence s'installa, apparemment le chef de guerre demeurait immobile comme Tenkensu. En revanche, bien que son corps soit immobile, les pensées dans sa tête fusaient à toute vitesse !

Après de longues minutes de réflexions, il prit le parti qu'il ne pourrait pas échapper aux sens aigus de cet individu qui était à présent braqués sur sa recherche. Il ne relâcherait sans doute pas son attention avant longtemps... Et Tenkensu se rappela que plus encore que l'importance de ces documents, il devait aussi faire en sorte que les relations diplomatiques entre les clans ne se dégradent pas lors de son intrusion, c'est aussi pour cette raison qu'il avait décidé de ne pas faire le moindre coup ni la moindre blessure à aucun garde sur son passage. Il réfléchit ainsi encore un moment et décida d'une approche un peu plus... diplomatique en espérant trouver une solution à cette situation plutôt mal partie.

Il vérifia rapidement qu'il n'y avait pas d'autres individus dans les alentours et qu'il se retrouverait donc seul avec le chef de guerre, puis il se leva et avança doucement vers le chef de guerre, faisant passer le fourreau de ses kodachis dans sa main. Dès qu'il fut dans le champ de vision du chef de guerre il déposa ses kodachis au sol pour montrer qu'il ne voulait pas se battre et prit la parole, en essayant de se montrer respectueux et amical, tout en souriant. En effet bien qu'il soit aveugle, il paraissait qu'un sourire pouvait aussi "s'entendre" dans les intonations de la voix, il pouvait donc tenter le coup pour détendre encore un peu l'atmosphère tendue :

"Du calme Sô-sama, je ne viens pas pour me battre, d'ailleurs vous pourrez vérifier si cela vous chante que je n'ais fait aucun mal à aucun membre de votre ville, soldat ou civil. Je ne suis pas ici pour tuer ou combattre, mais juste en quête d'informations pour mon clan !"

Il espérait ainsi pouvoir parvenir à une discussion plutôt qu'un combat, quoiqu'il sache que sa situation était très délicate et que sa vie ne tenait qu'à un fil. En revanche, bien qu'à cet instant aucun élément ne pouvait aider le maître de guerre à deviner le clan dont il venait, mais si Tenkensu devait tuer quelqu'un puis se faire tuer ensuite les Ryuzoji finiraient par trouver d'où il venait ce qui enclencherait des conflits inutiles. C'est donc ainsi qu'il attendit la réponse de l'homme en face de lui qui déciderait certainement de sa durée de vie restante pouvant allée de quelques instants à plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
Sô Sesshû
avatar
| Chef de Guerre |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Moujin' sagi 盲人サギ ou サギの嵐 Sagi no arashi, Aosaginohi 青鷺火
Clan: Ryûzoji


MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Mar 3 Juin - 1:54

Accompagnant le chant des grillons en cette soirée, Sô jouait talentueusement du Shakuhachi. Il s’agit ici d’un art qu’il avait appris suite à la guerre et son sacrifice. La perte de la vue lui avait permis de mieux comprendre et ressentir les mélodies, l’émotion de chaque note. Certes l’art du Shakuhachi n’est point facile, il fut choyez qu’un vieil ami eut pris le temps de lui enseigner quelques rudiments. Dans ces moments libres et de zen, notre protagoniste avait pratiqué cet art en solitaire. Puisqu’il lui était maintenant fort difficile d’écrire de la poésie, à moins de la dicter à un autre, la musique était ici quelque chose qu’il pouvait toujours pratiquer seul. Il est certainement probable que les membres de sa maisonnées ont eu l’occasion d’entendre ses débuts des moins mélodieux, car nul nait maître d’un art.

Par ailleurs, en cette magnifique soirée de printemps, la présence qu’il avait ressenti un peu plus tôt au marché semblait être présente à nouveau. Avait-il un intrus qui avait su déjouer les gardes de sa maisonnée? Un auditeur discret qui écoutait sa mélodie dans l’ombre ? Sô continua tout de même à jouer de la musique, cependant il était à l’affut du moindre bruit sortant de l’ordinaire. Il avait entendu les pattes d’un chat passer sur le toit de sa maison, mais il est peu probable que cette sensation soit causée tout simplement par le félin curieux. Il y avait quelque chose qui dansais sous les ombres… ce qui ne change rien pour notre protagoniste. Puisque l’obscurité est à son avantage. Mieux vaut ne pas être sur le pied d’alerte immédiatement… mais demeurer préparer est indispensable. Notre samurai des plus zen avait certes sont instrument dans ses mains, mais à sa gauche se trouvait Ame-no-Murakumo-no-Tsurugi… une arme dont la réputation n’était plus à faire.

Malgré la paix qui rège à surface, Sô sait très bien que sous l’eau qui semble placide se trouve nombreuses créatures dangereuse. Tel le poisson cherchant à attraper un insecte volant au-dessus de l’eau, les gens qui jouent dans l’ombre sont capable de se montrer très patient. Nombreux sont les gens qui possèdent toujours une dent contre Sô et le clan qu’il sert. S’il y a quelqu’un dans l’ombre… les intentions de cette personne seront rapidement dévoilées, car cette même personne eut un bref instant de maladresse. Est-ce que l’instant d’insomnie de notre héron avait su compliquer les plans du visiteur non désiré ? Les bruits qu’il avait entendu ne provenait pas d’un animal, car une bête aurait simplement continué son chemin… seul un être humain aurait retrouvé refuge dans les buissons d’où il provient initialement.

Notre protagoniste arrêta donc de jouer de la musique, plaçant alors son Shakuhachi à sa droite avant de prendre son katana dans sa main gauche. Bien que le visage de celui-ci ne se fût pas retourner dans la direction du bruit, les oreilles de Sô y portaient une grande attention. À cet heure de la nuit… il n’y existe pas une grande variété de bonne personne souhaitant visiter notre protagoniste. Un voleur, un espion ou même encore un assassin ? Il s’agit ici de diverses possibilités qui se présentaient. Peu-importe le cas, il est peu probable qu’il s’agisse ici d’une personne fortement désirable en son domaine en cette soirée. Arme à la main, le héron aveugle se leva d’un seul coup. Toujours aussi zen malgré la situation, le cœur de notre protagoniste battait à un rythme lent et régulier. Il ne savait point ce qui l’attendait non loin de sa personne, mais en avoir peur n’aiderait nullement sa cause.

Soudainement il entendit quelques pas à nouveau puis une voix qui lui était parfaitement inconnu. Un jeune homme était non loin de lui. Tendant l’oreille afin de mieux écouter ce dernier, il porta attention aux bruits discrets de ses mouvements. Il s’agissait ici d’un homme dont le pas était léger et calme… un ninja sans aucun doute. Celui-ci c’était adressé à notre protagoniste en utilisant son nom… de toute évidence il savait à qui il avait affaire et possédait sans doute plusieurs informations à propos de notre vieux héron. Notre protagoniste écouta ce qu’il avait à dire et entendit celui-ci déposer des objets sur le sol, sans doute des armes. Un homme armé ou plutôt un ninja armé avait entré son domaine et lui faisait maintenant la conversation ? Était-ce là une étrange façon de faire diversion ? Avec les quelques paroles que celui-ci avait adressé, notre protagoniste tenta de reconnaître son accent afin de savoir d’où il venait… mais si peu de mots avaient en sorte qu’il n’avait su point correctement déterminer les origines de ce dernier. Son parfum était discret et ceux de la nuit et de la cité étaient plus forts. Il disait être ici pour des informations. Si c’était le cas, pour cette étrange approche… cela est très peu orthodoxe de la part d’un shinobi. Bien que celui-ci semble faire preuve d’une certaine franchise, Sô n’arrivait pas à lui faire confiance… et nous ne pouvons pas le blâmer pour ça.

«Vous semblez en savoir tant sur moi… j’en sais si peu sur vous… quel est votre nom étranger?»

Sô savait où son interlocuteur se trouvait, cela lui donnait un avantage sur la situation. Il aurait certes pu demander de l’aide, mais élevé la voix aurait sans doute fait réagir violemment l’intrus. Si note protagoniste pouvait s’en débarrasser sans devoir recourir à la violence et faire couler de sang… il s’agit ici d’une voie qu’il se doit de considérer. Il écouta donc attentivement pour la réponse de celui-ci. De plus, démontrer un calme et de la patience… tôt ou tard un des gardes finira par passer dans les environs, ce qui donnera un certain support à notre protagoniste afin de se débarrasser de l’intrus.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyonights.forum-canada.com/
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Mar 3 Juin - 10:47

Dans la tête de Tenkensu, c'était le chaos, il savait qu'il était dans une position des plus compliquées, mais il devait y faire face ! Il tenta de s'apaiser, de détendre un peu ses muscles et son esprit pour rester lucide. Le chef de guerre attendit un peu avant de répondre, le ninja interpréta cette attente comme une petite « observation » utilisant d'autres sens de la vue, à moins qu'il ne soit tout simplement en train de réfléchir à comment réagir à l'étrange apparition du ninja... Il était en effet rare qu'un homme infiltré se dévoile de lui-même pour engager la conversation, mais justement peut-être que sa « franchise » pourra l'aider un peu dans cette situation... et peut-être pas. Au moins, l'aveugle ne donna pas le signal d'alarme directement, il ne fonça pas non plus sur Tenkensu pour tenter de lui ôter la vie.

Le ninja avait déjà calculé dans sa tête les chances de survie qu'il pouvait avoir et le bilan n'était pas brillant... Après tout, le ninja n'étant pas vraiment doué au corps à corps, il se doutait que si le chef de guerre lui fonçait dessus avec l'épée qu'il tenait dans sa main gauche, Tenkensu ne ferait pas long feu, même s'il parvenait à temps à récupérer ses armes qui, pour le moment, étaient à ses pieds. Pour ce qui est de ses shurikens qui restaient pour le moment à sa hanche, ils auraient pu être utiles si Tenkensu avait prit sa cible par surprise, mais dans un combat en face à face il doutait de leur efficacité contre un maître au combat. De plus, même dans le cas où il parviendrait à s'enfuir ou à prendre le dessus, il ne suffirait que d'un cri à l'homme pour alerter des dizaines de gardes dans les environs... On peut donc dire sans se tromper que le ninja se trouvait dans une des pires situations de son existence et qu'il ne devait en aucun cas céder sous la pression !

Le chef de guerre prit enfin la parole, après un temps que Tenkensu trouva assez long (peut-être justement à cause du stress qui lui donnait une autre notion du temps qui passe). Sa réponse fut plutôt courte, mais au moins il n’y avait là aucune trace de paroles agressives pour le moment, apparemment le ninja avait éveillé sa curiosité, au moins un petit peu, ce qui allait lui permettre de continuer encore un peu la discussion.

« Je me nomme Chirome Tenkensu, un simple ninja sans grandes particularités, mais qui souhaite protéger son clan. D'où ma présence en quête d'informations que j'effectue, non pas pour une stratégie militaire possible, mais dans le but d'éviter d'éventuels conflits. C'est aussi dans ce but qu'au lieu de choisir le combat, j'ai préféré me montrer et vous expliquer mes intentions, plutôt que de laisser un guerrier, tel que vous, me tuer facilement, découvrir d'éventuels traces de mon appartenance à un certain clan et envisager des représailles. Au moins maintenant j'espère que vous ne vous ferez pas de mauvaises idées quant à mes intentions...»

Tenkensu préférait ne pas encore mentionner le clan dont il provenait, après tout il y avait une chance que l'individu se trompe dans ses déductions, de plus il n'était toujours pas certain des intentions du chef de guerre qui pouvait très bien ne jouer le jeu pacifique que pour obtenir cette information et engagé des représailles contre son clan. De plus dans sa formation de ninja il avait aussi appris dans une certaine mesure à camoufler dans sa manière de se tenir et de se déplacer, les éventuels signes qui pourraient trahir l'éducation des Uesugi.

En revanche, depuis le début de cette discussion il était resté dans une zone un peu trop dégager à son gout, il profita d'un petit moment de silence pour ce décaler un peu et ainsi mettre un arbre entre lui et le chemin afin que les gardes ne puissent pas le voir depuis le chemin.

« Désolé si ce mouvement vous paraît suspect, mais comprenez que je ne souhaite pas que des gardes interviennent alors que nous discutons ! »

Et maintenant ? Qu'allait donc faire le chef de guerre qui venait de trouver un ninja infiltré dans son camp, allait-il accepter les paroles du ninja, avec de toute manière une certaine méfiance c'est certain, ou décider que cette histoire était trop « louche » et en venir à tuer le ninja pour son intrusion... Car certes, Tenkensu avait réussi à retenir son attention pour commencer la discussion, mais sa situation n'en était pas améliorée pour autant !
Revenir en haut Aller en bas
Sô Sesshû
avatar
| Chef de Guerre |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Moujin' sagi 盲人サギ ou サギの嵐 Sagi no arashi, Aosaginohi 青鷺火
Clan: Ryûzoji


MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Dim 8 Juin - 18:27


Il ne s’agissait point d’une situation agréable pour notre héron. Alors qu’il avait trouvé la paix intérieure en cette nuit de printemps, un être dont la visite n’était point la bienvenue avait visité son domaine. Notre protagoniste n’avait su déterminer les origines de l’être qui se trouvait non loin de lui, trop peu d’informations lui avait fourni afin de bien définir de qui il s’agissait. Certes, le jeune homme s’était présenté et lui avait fourni un nom… mais est-ce qu’il s’agissait bel et bien de sa véritable identité ? Il aurait été sans doute un peu idiot de procurer une telle information à Sô, cependant la voix de l’intrus semblait honnête. Ce sentiment d’honnêteté qui transparaissait à travers les paroles du ninja rendait notre protagoniste un peu perplexe face aux intentions de celui-ci. Il ne s’agit point de l’attitude typique d’un ninja, pourquoi s’est-il dévoilé face à Sô Sesshû ? Croit-il peut-être que l’homme aveugle ne pourra lui faire aucun mal ? De toute évidence, le jeune être se trouvant non loin, le jeune être qui est venu perturber la paix intérieur du héron, possède suffisamment d’information à propos de celui-ci et doit sans doute savoir que même aveugle Sô demeure un adversaire redoutable.

Lorsque le jeune être mentionna sa raison pour cette visite, Sô fronça un peu les sourcils. Envoyer un ninja afin de recueillir de l’information n’est certainement pas la meilleure façon de démontrer la confiance envers un autre clan… encore moins d’éviter d’offenser le clan et de déclencher un conflit! Une chose est certaine est que notre protagoniste cherche toujours à bien cerner le clan auquel l’intrus peut bien appartenir. Écoutant ses paroles, l’accentuation de certaines syllabes et la prononciation. À travers Oyâshima il y existe un vaste nombre de dialectes et d’accents, ayant voyagé Sô a appris à les reconnaitre, mais ce jeune homme est bien entrainer… il sait masquer en grande partie ce genre de petit détails. Il incorpore des termes et des prononciations de divers lieu… mais à l’écouter prononcer certains mots, certains sons à plusieurs reprises, notre héron finira bien par posséder une idée des origines de celui-ci. Connaître les origines de celui-ci était d’une grande importance, une telle offense envers le clan Ryûzoji ne pouvait tout simplement pas passer comme l’eau sous un pont.

Toutefois, le moment présent n’est pas le plus propice pour répliquer directement à cette offense. Notre héron demeurait donc calme et posé lorsqu’il entendit le jeune homme se déplacer légèrement vers un coin un peu plus reculé. Celui-ci ne souhaitait certainement pas attirer plus d’attention qu’il ne l’avait fait déjà. Suivant les déplacements de l’intrus, Sô se retourna un peu afin de faire face à ce dernier. Bien qu’il ne puisse nullement le voir, il avait su bien écouter les pas de l’individu nommé Chirome Tenkensu.

«Vous êtes tel une pierre jeté dans la marre Chirome Tenkensu…»

Sô fit un pas en direction du jeune homme, descendant sur le sol des jardins. Sous ses pieds il pouvait ressentir tous reliefs du sol. Il prit ensuite un moment et fit un autre pas en direction du jeune homme. Tenant toujours son arme à la main, il s’arrêta après ses deux pas.

«Vous dite souhaitez discuter, mais venez dans mon domaine alors que la lune danse parmi les nuages et les étoiles… »

Demeurant calme et posé, Sô savait que trop bien que peu importe les origines du jeune homme, les intentions de celui-ci et la décision de son clan de l’envoyer au sein d’Hariken n’était pas dans la mesure de conserver la paix. La paix n’est pas un jeu qui se joue dans l’ombre et le mensonge. Autour de lui les grillons chantaient et l’eau de la marre se faisait bercer par les mouvements des carpes qui s’y trouvaient. Nombreux sont les bruits ambiant, mais cet harmonie importait peu en ce moment car un clan avait décidé d’envoyer à Hariken un de leur homme afin d’espionner. Sô demeura toutefois calme et posé puisqu’il s’avait que provoquer le conflit avec le jeune homme n’allait point lui donner les réponses qu’il cherchait tant. Il l’avait écouté, il tenta même d’identifier son parfum… mais celui-ci était toujours incertain.

Autour du domaine de Sô, nombreux gardes faisaient leur ronde, la présence du maître du domaine arme à la main serait un indicateur facile pour quiconque posera ses yeux sur lui. La respiration du héron demeurait aussi zen malgré la situation qui s’étendu tendus. Il savait que si l’intrus tentait de l’attaquer, la seule façon dont Sô pourrait s’en sortir sera s’il arrive à conserver l’harmonie entre le monde et sa personne. Il ne s’agit point ici de la fois qu’un intrus lui rend visite pour des intentions des plus malicieuses. Certes par le passé le héron avait le don de la vue lors du combat, en cette nuit la lumière de la lune ne changeait rien face à l’obscurité dans laquelle Sô était plongé. L’harmonie avec le monde autour de lui était sa façon de voir le monde, sa façon de connaître chaque chose qui s’y trouve.

«Vous qui dite souhaitez discuter devez annoncer le sujet ..» dit-il calmement.



HRP : Désolé de la réponse médiocre et du délais.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyonights.forum-canada.com/
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Mar 10 Juin - 16:16

Le chef de guerre avait suivi assez précisément le mouvement de Tenkensu, en fixant ses yeux qui ne pouvaient plus voir directement dans la direction du ninja. Pourtant, Tenkensu comme tout individu de sa profession avait appris à se déplacer silencieusement, enfin hormis les erreurs monumentales telles que cette fichue branche qu'il avait fait craquer plus tôt... Mais bref, cela restait assez impressionnant pour un aveugle de suivre des mouvements silencieux avec une telle précision. Un fait qui confortait Tenkensu dans son sentiment que le chef de guerre, bien qu'aveugle, ait des sens très développés qui compensaient largement ce handicap.

La première remarque du maître de guerre fit légèrement frissonné Tenkensu, car bien qu'il le sache déjà, cette réplique indiquait clairement qu'il n'était pas vraiment le bienvenu. Le jeune ninja aurait bien voulu pouvoir envoyer une réplique cinglante du genre « Désoler d'être là, mais pour moi non plus ce n'était pas prévu, alors si je te dérange tu n'aurais qu'à retourner à ta musique ! » mais heureusement il se retint...

Ce fut ensuite que l'homme aveugle commença à avancer. Ce dernier ne le fit pas beaucoup, deux pas seulement, mais dans cette situation tendue avec le silence oppressant de la nuit ces derniers n'étaient pas des plus rassurants. D'autant plus que maintenant, l'homme se trouvait dans le champ de vision des gardes qui passeraient faire leur ronde et bien que Tenkensu ne sache pas s'il était dans les habitudes du chef de guerre de se tenir ainsi debout le sable à la main, le jeune ninja en doutait tout de même fortement. Du coup il essaya de réfléchir au moyen de le faire bouger dans un endroit un peu moins découvert, de préférence sans attirer la méfiance de l'homme, mais n'en vit guère pour le moment...

En revanche, la seconde réplique de l'homme fit dessiner un petit sourire sur le visage de Tenkensu, en effet lui-même trouvait cette situation assez particulière et se trouvait plutôt ridicule sur certains points... Après de nouveaux instants de réflexions tendues et silencieuses, l'homme demanda à Tenkensu de parler. Le ninja ne savait pas trop quoi dire pour le moment et trouvait que l'homme en face de lui faisait preuve d'un calme impressionnant en vue de la situation.

« Et bien... disons qu'en ce moment, les différents clans du Pays sont dans une situation un peu froide où pourrait naître un conflit à n'importe quel moment, peut-être serez-vous au moins d'accord avec moi sur ce point. Nous souhaiterions tant que possible éviter ces conflits, bien que pour être sûr que ceux-ci n'aient pas lieux il faut parfois prendre des mesures un peu plus risquées. D'où ma présence... en revanche, la plupart des conflits se compose en secrets avant qu'il n'éclate tout à coup en guerre ouverte, j'ai donc été envoyer pour découvrir s'il y a un conflit en préparation à votre clan, afin de pouvoir ensuite effectuer des actions diplomatiques pour étouffer d'éventuels conflits par les mots. En revanche, je sais que ma situation actuelle est loin d'être aussi bonne que je le souhaiterais et sachez que quoi qu'il se passe je n'engagerais aucune action offensive à l'égard de votre clan. Car, comme je le dis, nous ne voulons pas de conflits inutiles ! J'espère que vous comprendrez ces mots et que vous les accepterez tels qu'ils sont, car je vous les dis en toute vérité ! »

Les chances pour que l'homme en face de lui accepte ses paroles étaient très faibles, mais il se devait d'essayer cette voie pour ne pas déclencher de guerre, ou autre incident à cause de son erreur. En revanche, n'étant pas encore certain des intentions de son interlocuteur il continuait à faire en sorte que ce dernier ne puisse comprendre le clan dont il provenait. Il savait qu'au fil de la discussion il ne pourrait pas retenir tout le temps les quelques petits détails de langage qui trahirait sa provenance de chez les Uesugi, mais pour contrer cela il insérait subtilement et volontairement quelques légers tics de langage d'autres clan afin que les siens se perdent parmi eux.

En ce qui concerne le placement de son opposant, Tenkensu n'avais toujours pas trouvé de moyen de le faire bouger et cela le rendait un peu mal à l'aise, en tout cas pour le moment aucun garde n'était encore passé, mais cela ne saurait tarder malheureusement. Tenkensu était près à tenter de s'enfuir et avait imaginé deux ou trois plans pour peut-être y parvenir, mais dans tous les cas cela s'avérerait compliquer. Pour le moment, il gardait son calme et essayais de détendre ses muscles afin que son interlocuteur ne puisse pas ressentir de gêne chez lui, ou d'autres signes indiquant qu'il serait prêt à partir d'ici à tout instant.
Revenir en haut Aller en bas
Sô Sesshû
avatar
| Chef de Guerre |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Moujin' sagi 盲人サギ ou サギの嵐 Sagi no arashi, Aosaginohi 青鷺火
Clan: Ryûzoji


MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Sam 14 Juin - 20:18

Notre héron avait su faire preuve de grande patience avec l’intrus qui s’était infiltré à l’insu des gardes de son domaine. Il n’avait nullement appelé à l’aide ou même tenter de prendre la vie de l’individu qui avait osé passer de l’autre côté des murs de son domaine sans invitations. Néanmoins malgré l’attitude très tranquille de Sô, il demeurait tout de même sur ses gardes et arme à la main. Un clignement d’œil et notre samouraï aurait sans doute déjà sorti son katana et possiblement tuer quiconque se trouverait à moins de quelques pas de sa personne. Celui-ci était un maître iaidōka et un adversaire redoutable malgré la perte de sa vue. L’homme dont il avait suivis les mouvements malgré sa discrétion savait sans doute à qui il avait affaire. L’intrus semblait posséder un grand nombre d’informations à propos du héron aveugle, une chose qui était sans doute à son avantage face à la situation actuel. Notre protagoniste aimerait lui aussi posséder un bon nombre d’informations à propos de l’individu nommé Chirome Tenkensu, toutefois comme le héron, il se doit de se montrer patient avec celui-ci.

Notre protagoniste tentait de faire parler l’intrus afin de mieux le démasquer, cela n’était point une tâche des plus faciles. Celui-ci avait bien été éduqué dans l’art de masquer son accent naturel, mais la prononciation de certains mots d’une certaine façon paraissait un peu forcée aux oreilles du sage héron. Il ne s’agissait pas d’un homme du Nord, lorsqu’il prononçait certaines phrases et mots à leurs façons, celles-ci sonnaient fausses. Cette découverte ne faisait que rapprocher Sô de l’information qu’il cherchait. Tant de dialectes, tant d’accents… nombreux dont il se souvient avec difficulté. Il écoutait celui-ci lui parler, lui donner son explication, la justification de sa présence dans le domaine du chef de guerre. Est-ce que Sô le croyait véritablement ? Cela est difficile à dire. Il est possible que le clan ayant envoyé leur ninja rendre une visite à notre protagoniste ne souhaiter nullement la guerre. Toutefois, cela n’empêche pas qu’ils ont offensé non seulement Sô, mais aussi le clan Ryûzoji ! L’envoie d’un espion n’est point ici une offense qui peut être facilement pardonné, il s’agit même presque d’une discrète déclaration de guerre.

Toutefois le jeune être avait un bon point, nombreux clan envoyaient sans doute des hommes tel que lui chez les autres afin de s’assurer qu’il n’y avait aucun plan contre eux. L’empereur même possédait sans doute de nombreuses personnes à travers le pays lui rapportant les rumeurs de la nation. Le clan Ryûzoji ne faisait pas exception à cette règle, mais aucune offense directe de la sorte fut fait par le clan… du moins si une fut faite ce fut à l’insu de notre protagoniste. Il y existe dans nombreuses cités et villages des gens dont l’allégeance appartient au seigneur Ryûzoji, mais nul n’oserait infiltrer le domaine d’un haut placé sans d’abord suspecter que le clan complote contre eux. S’il y a des mouvements ou des rumeurs qui circulent en dehors des murs, alors là un rapport sera certes fait. Il ne s’agit certainement pas ici de la meilleure façon de tout connaître sur les clans rivaux, toutefois cette méthode conserve la paix et l’harmonie.

Il écoutait attentivement et puis sous l’ombre la pénombre et la lumière de la lune un léger sourire c’est alors affiché sur le visage de Sô. Les paroles du jeune ninja avait peu à peu su indiquer ce notre protagoniste désirait tant savoir. Le nord de la nation avait été complètement éliminé de la liste de suspect, peu à peu le sud avait su être rayé de la liste, il ne s’agissait point là d’un envoyé des Sakuma. Tant qu’au clan Kamiizumi, leur situation actuelle ne leur permettait sans doute pas d’offenser le clan Ryûzoji. Non, les origines de l’individu étaient un peu plus centrales. Malgré les rivalités, Sô ne suspectait point le clan Hayashi dans cette affaire. Suite à son entretien avec le jeune seigneur le héron savait qu’une telle offense ne viendrait pas d’eux. L’empereur avait sans doute d’autres chats à fouettés et le clan Ryûzoji était sans doute le dernier de ses soucis… Le choix était entre Uesuji et Akamastu… les deux clans possédaient des expressions très similaire et des traits de langues qui appartenait aussi bien à un qu’à l’autre. Notre héron fit alors quelques pas en direction du jeune étranger et prit à son tour la parole.

«Je ne doute point de ta parole, Chirome Tenkensu, car rien ne sert de blâmer le messager pour le contenu du message…»

Sô s’arrêta alors à nouveau. Sa main gauche tenait toujours son arme alors que sa main droite était calment posé le long de son corps. Il ne souhaitait pas éliminer le jeune être malgré sa présence non désirable dans son domaine. L’incertitude faisait en sorte qu’il avait encore besoin de ce dernier. Le visage calme et un léger sourire sur les lèvres du chef de guerre démontrait une certaines paix intérieur et n’affichait nullement la tension qu’il avait pu ressentir un peu plus tôt. La douce voix de notre protagoniste se fi entendre une fois de plus.

«Il semble que notre récit tire à sa fin, il y existe ici plusieurs chemins possibles…»

Levant son visage vers le Ninja, Sô n’avait point l’intention d’offrir de l’information au jeune être où de le laisser tout simplement partir. Doucement le pied droit de celui-ci glissa un peu devant le gauche. Les oreilles du héron étaient à l’affut des mouvements et de la respiration du jeune ninja. Le jeune être était à quelques pas de sa personne, mais pas trop loin. D’un mouvement avec son pouce, Sô retourna la lame d’Ame-no-Murakumo-no-Tsurugi avant de faire un pas rapide vers l’avant. Le maître Iaidoka dégaina son sabre afin de frapper l’intrus avec le côté mat de la lame. Il ne souhaitait point lui prendre la vie, simplement le blesser et rendre les mouvements de celui-ci difficile.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyonights.forum-canada.com/
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Sam 21 Juin - 15:52

Les secondes s’étiraient, Tenkensu de doutait pas que le chef de guerre était en train de passer au crible chacune de ses paroles. Il avait fait tout ce qu’il pouvait pour cacher l’influence de ses origines dans les nuances de sa voix, mais au point où ils en étaient, le ninja ne savait pas jusqu’où avait pu aller dans ses réflexions. En revanche, il ne doutait pas que si la discussion s’attardait encore, le chef de guerre aura certainement une idée bien plus précise du clan d’origine de Tenkensu. Le ninja estima que son opposant devrait avoir encore trois ou quatre clans possibles pour cela, bien sûr ce n’était qu’une supposition, mais la vérité ne devait sûrement pas être très loin de cela.

Il devait donc agir vite ! Afin que son clan d'origine ne soit pas découvert et qu'aucun garde ne remarque Sesshû et ne se pose des questions. Le ninja estima qu'il était donc temps d'agir et d'opter pour la fuite ! Le chef de guerre eut alors des paroles de compréhension, mais Tenkensu ne se laissa pas abuser, car Sesshû pouvait très bien ne dire ça que dans le but de faire baisser la garde du ninja... Ce que ça peut être compliqué les manœuvres politiques et diplomatique ! Il était grand temps de sortir de cette discussion !

Malgré le fait d’avoir décidé de prendre cette initiative, ce fut au final le chef de guerre qui fit le premier pas, d’ailleurs l’attention de Tenkensu fut tiré de sa réflexion juste à temps par les paroles de Sesshû. Le ninja vit un éclat de métal se diriger vers lui et n’eut que le temps de lever son bras pour parer le coup. Un bruit d’acier contre l’acier retentit, bien qu’atténuer par la manche de Tenkensu, en effet ce dernier avait paré le coup tant bien que mal avec la petite lame de son shieng bao cacher dans sa manche. Il ressentit néanmoins l’impact du choc dans son bras.

Le ninja mis de la distance avec rapidité et agilité entre lui et son adversaire. Ne doutant pas que celui-ci le prendrais en chasse il prit trois bô shuriken dans chaque main et lança les pics de bois sur le sol devant Sesshû à l'endroit où devrais se poser les pieds du chef de guerre dans la continuité naturelle de sa course. Le but de ces projectiles était premièrement, bien que le ninja n'y croie pas vraiment, de tenter de faire trébucher le chef de guerre qui ne pourrait prendre un appui stable sur ces pics lors de sa course. Deuxièmement, s'il ne trébuchait pas, d'au moins le ralentir le temps que Sesshû retienne un peu son élan et recale sa course pour éviter la zone des pics. Dans ce deuxième cas, le ninja n'aurait gagné que très peu de temps, mais cela devrait déjà lui suffire pour mettre quelques mètres de distance entre lui et son opposant, qui lui permettraient de passer par-dessus la barricade de bois sans se prendre un coup d'épée dans le dos.

Tenkensu reprit donc sa course, récupérant ses kodashis au passage en tâchant de ne pas ralentir, il s'approcha rapidement de la barricade en bois à un endroit où il estimait pouvoir passer rapidement par-dessus. Il posa donc un pied sur un rocher, pris son élan et sauta ! Il attrapa ainsi de sa main gauche le rebord en haut de la palissade et se fit passer dessus avec aisance.

Arriver dans la rue de l'autre coter, il courut droit vers le coter opposé de la route où il avait vu un endroit d'où il pourrait monter sur les toits ce qui, bien que moins discret pour le moment lui éviterait dans une certaine mesure les combats direct et lui permettrait de prendre de la distance avec les adversaires l'ayant déjà repérés. En revanche, avant d'atteindre cette maison il dut faire face à un garde qui faisait sa ronde. Tenkensu ne doutais pas que l'alerte allait bientôt être donnée par le chef de guerre de toute façon, sans hésiter il fonça droit sur le garde qui, surpris commença à crier avant de se prendre un coup rude dans le ventre par Tenkensu qui coupa le souffle du soldat et stoppa le cri. Ce dernier tenta ensuite de dégainer son arme, mais le ninja lui fit une clé de bras et l'assomma d'un coup sec sur la nuque.

Le ninja entendait déjà des éclats de voix qui s'approchaient ainsi que des pas précipités, le ninja monta donc sur le toit, plonger dans l'obscurité et fonça droit vers la sortie des quartiers militaires, il courrait d'un pas rapide, mais qui se voulait le plus silencieux possible. Ainsi, si les personnes ne le voyaient pas, avec les bruits environnants des gardes qui courraient de leurs pas lourds, les pas du ninja devraient demeurer silencieux à leurs oreilles. En revanche, il ne savait pas comment allait réagir le chef de guerre aveugle, le ninja avait du mal à définir les limites de la perception par les autres sens de la vue... Arriverait-il à entendre Tenkensu s'il s'en rapprochait, malgré les pas environnants ? Ou à le repérer d'une autre manière.

Pour le moment donc, le ninja fuyait pour sa survie et le secret quant à son clan d'origine, il savait qu'il ne devait en aucun cas se faire prendre par ses adversaires et tant que cela était encore possible il ne devait pas non plus en tués... Les pensées de Tenkensu n'étaient, pour le moment, pas très optimistes, il se demandait vraiment s'il allait parvenir à voir un nouveau coucher de soleil ou si la lame de l'un de ses poursuivants lui ôterait la vie avant cela...

De plus, il sentait des élancements dans son poignet droit, le coup de Sesshû lors de sa fuite avait certes été amorti par la lame, mais cette dernière étant placée directement sur son poignet, il en avait donc ressentit un peu du choc, de plus la lame lui avait tracé un mince sillon ensanglanter qui n'arrangeait pas l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Sô Sesshû
avatar
| Chef de Guerre |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Moujin' sagi 盲人サギ ou サギの嵐 Sagi no arashi, Aosaginohi 青鷺火
Clan: Ryûzoji


MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Lun 30 Juin - 20:44

Notre protagoniste avait entendu tout ce qu'il avait à entendre, il n'était plus possible à ce moment d'obtenir de l'information en poursuivant son investigation d'une façon des plus pacifique. Notre protagoniste était sans doute un peu dans un désavantage face au jeune ninja qui se trouvait devant lui, mais la rapidité et l'élément de surprise allaient sans doute jouer à l'avantage de Sô.Le héron avait attaqué le jeune être qui se trouvait devant lui, la lame de son katana avait émit un léger sifflement dans l'air. Le fait qu'il avait frappé son opposant avec le revers de la lame avait un peu ralenti le coup.Notre protagoniste avait entendu l'impacte de sa lame contre le bras protégé du ninja.L'impact avait su raisonner dans la cours, mais sans doute pas suffisamment fort afin d'alerté quiconque se trouve dans les environs.

Suivant cette attaque, notre protagoniste porta à nouveau une attention particulière au mouvement de l'intrus. Celui-ci s'était déplacé rapidement afin d'échapper à une autre attaque de Sô, une sage décision.Aveugle, le samurai avait su entendre les mouvements du jeune être.Il s'agissait de mouvements rapides qui auraient sans doute du déjouer l'œil de nombreux...Ce qui ne s'applique nullement au héron.

S'apprêtant à prendre en chasse l'intrus, un bruit non loin de lui interrompu son pas.Des objets étrangers avaient su se longer dans le sol à moins d'un pas de sa personne.Son pied droit légèrement levé dans les airs était sans doute à proximité...S'il s'agissait d'une arme ou d'un outil afin de le ralentir, mieux vaut pour Sô ne de pas mettre le pied dessus, surtout dû au fait qu'il est nu-pieds.Faisant le choix judicieux de s'arrêter dans ses mouvements, il écoutait les déplacements du jeune être avant d'appelle les gardes.

''Gardes!Un intrus s'est introduit dans le domaine!'' Hurla-t-il.

Il écouta alors pendant un instant les bruits de son environnement afin de mieux déterminer la direction du fugitif.Il entendait des pas au loin, mais il était difficile de bien déterminer à qui ils appartenaient.Leurs provenances étaient dans toutes les directions, mais des pas particulier on sut attirer son attention.Beaucoup plus léger et félin, sans aucun doute les pas du ninja.Il est fort probable que l'intrus fut tout de même blessé par l'attaque de Sô, empêchant celui-ci d'exécuter certaines manœuvres exigeant les deux bras.Tentant de mieux le repérer, il entendait le pas léger et félin s'éloigner alors que quelques gardes s'approchaient de notre protagoniste.

''Partez vers le nord...Faite venir Sugihara...Je veux que ses hommes patrouillent la cité et chaque toit!''

Il ne souhaitait pas que l'intrus lui échappe, il avait encore un bon nombre de questions à demander...Mais afin de poser les bonnes questions, il fallait avoir l'intrus, Chirome Tenkensu, dans une toute autre situation.Il n'aurait rien dit de plus pertinent en cette soirée et l'attraper était des plus primordial.S'il y avait un clan qui avait osé offenser le clan Ryûzoji en envoyant chez le chef de guerre un de leurs espions... qui sait quelles autres manigances le clan possède dans leurs manches.

Remettant son katana dans son Saya, Sô reprit son sang-froid...Enfin il ne l'avait jamais vraiment perdu pour être tout à fait honnête.Il semble posséder l'habitude avec les situations des plus tendus, la guerre à su forger l'homme qu'il est, le temps et l'expérience lui permettent de demeurer relativement zen, peu importe la situation.Accompagné de deux hommes, après que Sô a remis dans ses pieds des Geta, il se mit à parcourir les rues en compagnie de gardes, portant une attention particulière sur ce que les autres semblaient ignorer...Les bruits de l'environnement autour de lui.

Il s'avait quelle direction générale l'intrus avait pris initialement, mais après un moment il n'avait plus été capable d'entendre les pas...Faisant en sorte qu'il était possible qu'il avait changé de direction complètement. Il avait certes sû reconnaître de façon générales de l'intrus, mais rien de suffisamment précis.

Marchant depuis un bon moment, il entendait les gardes en alertes parcourir les rues. Il y avait sans doute quelques concitoyens qui se demandaient ce qui se passait dans les rues.Sô entendit quelques pas un peu plus félin se poser non loin de sa personne.Un groupe d'hommes s'était approché de notre protagoniste.

''Vous m'avez appelez Sô-sama?'' dit Sugihara doucement alors qu'il s'adresser à Sô.

''Je veux que tes hommes parcourent les toits de la cité, chaque trou où un ninja pourrait aller...Les gardes s'occupent déjà de fermer la cité, rien n'entre et sort...''

Sans rien ajouter de plus, Sugihara et ses hommes se divisèrent afin de couvrir le plus de terrain possible.S'il y avait une chance de mettre la main sur l'intrus, les Ninja du clan étaient le meilleur outil dans cette situation.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyonights.forum-canada.com/
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Sam 5 Juil - 17:41

Tenkensu se massait encore son poignet endolori par l'attaque du chef de guerre Ryuzoji. Heureusement pour lui que le choc avait été atténué par son sheng bao ! La douleur commençait déjà à s'atténuer légèrement, bien qu'elle mettra sans aucun doute encore un bon moment pour disparaître complètement. Toujours dans l'ombre des toits, il courait aussi vite que sa discrétion lui permettait. Il remarquait le remue-ménage tout autour de lui, mais plutôt que de changer de direction il préféra concentrer sa course pour atteindre au plus vite le rempart extérieur du village.

Il se doutait que les gardes auraient bientôt l'ordre de vérifier les toits, mais il espérait passer les différentes zones avant que les ordres ne soient transmis. Pour cela il devait donc rapidement parcourir les toits plongés dans l'obscurité. Peut-être que des gardes vérifieront des toits sur lesquels il sera déjà passé, mais dans ce cas il sera trop tard pour eux et ils ne pourront pas y déceler de trace de passage du ninja.

C'est ainsi qu'il s'approcha déjà de la bordure du camp militaire, cette bordure n'ayant pas de toits rapprocher à cause du passage de ronde des gardes, il devait traverser le chemin éclairé par les lumières des torches environnantes. Il s'arrêta donc un moment, perdant un peu de ce précieux temps dont il avait besoin pour sauver sa vie et les informations qu'il détenait. Il écouta les mouvements alentours et entendit un groupe de garde qui s'approchait en courant, alertés sûrement eux-aussi par le bruit que faisait le reste de la garnison. En revanche, il ne semblait pas qu'il ait déjà reçu l'ordre de fouiller les toits. Une bonne chose pour Tenkensu qui était arrivé avant que ces consignes n'atteignent cet endroit du camp.

Les hommes passèrent donc sur le chemin et Tenkensu attendit encore quelques instants pour s'assurer que leurs pas se soient bien éloignés et que d'autres n'y passent pas. Il devait, par contre, faire vite, car déjà il entendait au loin derrière lui des personnes qui grimpaient sur les toits pour y vérifier la présence de "l'intrus" qui avait pénétré dans leur camp. Il sauta donc du toit, pris appuis sur une pile de caisses et atterrit ensuite sur le sol avec aisance et légèreté.

Il lance ensuite quelques shurikens vers la palissade pour pouvoir y grimper plus rapidement et s'élance pour passer par-dessus. Il se doutait que ces shurikens trahiraient son passage, mais il n'avait pas le temps de les enlevés de là. Il était ainsi enfin arrivé dans le quartier des marchands en tout genre, il remonta à nouveau sur les toits des habitations et s'arrêta pour souffler un peu. Les actions des gardes seraient sans doute un peu ralenties pour le trouver ici. Après tout il y en avait moins dans ces quartiers que dans ceux qu'il venait de quitter.

De plus, certes les shurikens qu'il avait laissés sur la palissade se feraient sûrement remarqués, mais normalement il devrait encore avoir quelques minutes avant cela. Il était fatigué de sa course et ce court repos lui fit d'ailleurs le plus grand bien. Cet endroit de la ville était plus calme à cette heure, bien que Tenkensu sache que cela serait de courte durée avant que les gardes ne viennent y mettre le bordel, réveillant ainsi un certain nombre de villageois qui entraîneront encore plus de bruits ect...

Il allait reprendre la route et commença à se redresser quand un... pressentiment, sûrement dut à un mouvement dans l'air accompagner d'un son infime perçut inconsciemment par le ninja ne le fit sauter. Juste à temps ! Un projectile se planta à l'endroit exact où se tenait Tenkensu un instant plus tôt. Il se retourna donc vivement pour faire face à l'individu qui avait lancé le projectile et se trouva face à trois silhouettes toutes habillées de noir, dans un uniforme ressemblant un peu au sien. Sans aucun doute des ninjas Ryuzoji lancés à sa poursuite.

Décidément, cette nuit n'était pas bénie par la chance pour le jeune ninja aux cheveux rouges. Ce dernier d'ailleurs s'empara de l'un de ses kodachis, puis de son autre main qui était celle où se cachait le sheng bao et qui était encore un peu douloureuse pour Tenkensu, il s'apprêta à lancer cette fameuse arme. Il ne doutait pas de pouvoir combattre avec cette main, la douleur était suffisamment passée pour cela !

Les adversaires se regardaient, se jugeaient, attendant que l'un des quatre hommes ici présents ne fassent le premier pas. Tenkensu savait par contre qu'il n'aurait que peu de temps à leur accorder ici, déjà qu'il n'avait ici présent pas l'avantage du nombre, il ne faudra pas qu'en plus les trois ninjas adverses ne se fassent aidés par des renforts supplémentaires !

Autant dire que dans cette situation, cette mission était un fiasco, le premier véritable échec de Tenkensu... Et s'il se faisait prendre, cet échec serait d'autant plus grave et mettrait en danger les membres de son clan, cela ne devait en aucun cas arriver ! Même si Tenkensu devait en mourir, il devait protéger son clan à tout prix !
Revenir en haut Aller en bas
Sô Sesshû
avatar
| Chef de Guerre |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Moujin' sagi 盲人サギ ou サギの嵐 Sagi no arashi, Aosaginohi 青鷺火
Clan: Ryûzoji


MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   Mar 15 Juil - 4:18

L’intrus avait su fuir les lieux. Les gardes d’Hariken n’avait su le retrouver immédiatement, cependant ils demeuraient tout de même à leur recherches. Navigant à travers les rues de la cité maintenant en alerte, le héron parcourait les rues en compagnie d’un petit groupe de gardes. Le pas calme, mais déterminé, Sô n’avait nullement l’intention de laisser l’intrus s’échapper ainsi, il y avait encore tant d’informations à obtenir de celui-ci. Il avait eu un nom et connaissait grossièrement les origines de l’individu en questions, cependant il ne pouvait nullement dire avec certitude que le ninja avait été envoyé par un clan en particulier. Bien que le monde fût actuellement dans une ère de paix, une fausse accusation pourrait déclencher ici un conflit politique et replonger le monde dans le chaos. Une parole mal placé, une offense envers la mauvaise personne et la plupart hommes seraient sans doute prêt à reprendre les armes. Les armes, ils les avaient pris au nom de son clan par le passé, mais maintenant devenu aveugle afin de réparer l’offense de son jeune seigneur. Il avait là fait un sacrifice au nom de la paix et ne souhaitait pas qu’une fausse manœuvre ou qu’un intrus soit ce qui replonge Ôyashima dans les ténèbres.

L’air froid de la nuit se frôler à son visage, passant à travers les cheveux non attaché du chef de guerre. Il y a de cela si peu de temps, celui-ci se reposait tranquillement dans sa demeure, jouant Shakuhachi sous le regard attentif de la lune et des étoiles. Bercer par la nuit et les bruits ambients, il n’aurait su prédire de tels évènements en cette soirée. Certes au cours de la journée, certains incidents prêts du marché avaient su attirer un peu l’attention du sage héron. Sans doute s’il avait su ce que l’avenir lui réservait, il aurait été un peu plus préparé, mais ainsi va la vie. Demain demeurera toujours un mystère, même pour l’homme zen. Le zen, il avait su le retrouver malgré les évènements de la soirée. Autour de lui les gardes semblaient d’abord nerveux à l’idée qu’un individu ait su infiltrer la cité, sans doute que certains se sentaient coupable de n’avoir pu être capable d’appréhender l’intrus avant même que celui-ci soit chez Sô. Ils ne devaient pas se blâmer, car le héron lui-même n’avait su attraper cette carpe.

Il s’agissait d’un jeune homme agile, bien qu’un peu idiot. Enfin, idiot n’est peut-être pas ici le terme le plus approprié afin de bien définir le jeune être en question. Celui-ci semblait réellement croire les paroles qu’ils disaient, il semblait réellement croire que son intrusion dans le domaine de Sô était pour le bien collectif de la nation. Un jeune individu sans doute sans véritable expérience du monde ou du moins très peu d’expérience. Il ne devait sans doute pas être l’homme le plus espiègle de ce monde. Sô avait lu en lui un jeune être rempli de potentiel malgré ses maladresses lors de son infiltration, un jeune homme qui aurait sans doute pu être fort utile au clan Ryûzoji… du moins si les évènements et circonstances auraient été différentes. C’est sans doute cette opinion du jeune être qui avait retenu un peu la main de Sô lors de son attaque. Il aurait pu facilement porter un coup fatal et faire en sorte que l’intrus rejoigne les nombreux malheureux ayant entendu de sifflement d’Ame-no-Murakumo-no-Tsurugi. Le souhaiter en vie était ici non seulement dans le but d’en apprendre plus, mais aussi afin de mieux découvrir sous un jours différent le jeune intrus qui avait su se frayer un chemin jusqu’au domaine de Sô.

À sa gauche, alors qu’il franchissait une rue, Sô entendit l’un des gardes s’approcher du groupe. À son approche le héron ressenti sur son visage la chaleur de la torche qu’il transportait. Le cœur de l’homme battait rapidement, ayant sans aucun doute pressé le pas afin d’apporter le message à notre protagoniste.

«Sô-sama… les hommes ont parcourus le secteur Nord, sans aucune trace de l’individu… il est possible qu’il ait réussi à s’échapper…»

Le héron pencha alors son visage en direction de l’homme. Bien qu’il ne possède plus le dos de la vue, notre protagoniste donnait tout de même l’impression d’observer l’âme des gens. Les paupières fermées, cachant le vide qui se trouvait derrière, Sô donnait souvent l’impression d’être en mesure de voir clairement le monde. C’était peut-être un peu le cas à sa façon. Avec ses autres sens, le héron semblait posséder le don de voir le monde différemment des autres gens. Il partageait un peu la même vision d’une goze ou un bosama, retrouvant l’harmonie intérieur et ne faire qu’un avec le monde. Celui-ci répliqua alors au garde.

«Continuez les recherches… parcourez les rues, entourez la cités, cherchez dans tous les trous jusqu’à ce que je vous ordonne d’arrêter… l’intrus est toujours dans la cité…»

L’homme ne répliquait pas et reprit son chemin avec la troupe qui l’accompagnait. Sô n’avait nullement l’intention de laissé cet être lui échapper… et si quelqu’un pouvait le retrouver ce serait Sugihara.

***

Le maître ninja avait écouté les ordres de Sô Sesshû et avec ses hommes il parcourait les toits de la cité d’Hariken. La lune dansait dans les cieux, mais bientôt celle-ci allait terminer sa danse, laissant place au soleil à l’Est. Possédant une apparence encore jeune et vigoureuse malgré l’âge, Sugihara avait combattu dans l’ombre pour Sô depuis les temps les plus sombres jusqu’à ce jour. Les deux hommes possédaient des philosophies parfois bien différentes, mais nombreux points communs. Il respectait l’homme, mais ne savait comprendre pourquoi un tel sacrifice pour le bien d’un autre. Certes, là n’était pas le moment venu afin de se laisser plonger dans les souvenirs du passé. Sur les toits des maisons, Sugihara donna l’ordre à ses hommes de se diviser afin de couvrir plus de terrain. Sous la pénombre de la nuit, l’intrus avait su se cacher et déjouer les gardes, mais les hommes de notre ninja avaient depuis longtemps embrassé la nuit et les ténèbres. Telle une meute de loups, ils traquaient sous la lune leur gibier dans les rues d’Hariken.

Le pas léger, passant de toit en toit au-dessus des rues et des gardes sous sa personne, Sugihara suivait son instinct. Observant les mouvements dans la nuit, il tentait de repérer au loin toute ombre qui lui était inconnu. Il connaissait la façon de se déplacer de ses hommes, il ne pouvait nullement se tromper de cible. C’est alors qu’en suivant une ombre qu’il remarqua sur l’une des palissade quelques shuriken. L’intrus avait sans doute fait la bêtise de les laisser là, trahissant ses déplacements… ou peut-être afin de tendre un piège à quiconque oserait s’aventurer dans cette direction. Toutefois, fort confiant de sa personne, Sugihara prit en poursuite une ombre au loin. Chassant celui-ci tel un prédateur, il remarqua du coin de l’œil l’un de ses confrères suivant de loin les traces du chef de meute.

Voyant avec un peu plus de clarté l’ombre qu’il avait poursuivi, Sugihara lança alors un de ses kunai en sa direction. L’intrus s’arrêta et notre ninja en fit de même. Il observait son gibier, l’analysait. Il savait qu’il n’allait pas être facile de l’appréhender, surtout que Sô désirait avoir ce dernier encore vivant. Les sombres prunelles du ninja ne quittèrent pas la cible, demeurant calme en sa présence. Non loin de sa personne, le reste de la meute arrivait, entourant leur proie. Un nuage passa alors devant la lune, donnant ici une fenêtre d’opportunité à Sugihara. Un bon en avant il lança son kusarigama en direction de sa proie. La lame recourbée sifflait dans l’air alors que la longe chaine la suivait. Passant à quelque centimètres de sa cible, les mouvements rapidement de son opposant avait su éviter l’attaque… mais il ne s’agit que d’un mouvement sur quatre. Alors que l’arme de Sugihara fit un mouvement circulaire avant de revenir à son maitre, à l’Est l’un de ses hommes lança une volée de kunain en direction du gibier…. Il pouvait sans doute en éviter quelques un, mais ses mouvements feront en sorte que la meute pourra plus facilement refermer leur emprise sur celui-ci…


_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyonights.forum-canada.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un intrus innatendu!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un intrus innatendu!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les intrus
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Jeu de l'intrus
» Un intrus dans la fourmilière ? [Alex]
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille-