Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Livre I - Réminiscence] A la Création (PV Miyu - En cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité




MessageSujet: [Livre I - Réminiscence] A la Création (PV Miyu - En cours)   Lun 16 Juin - 0:10



    Nuit, Ô nuit ! Tes enfants font entendre leurs voix. Hautes et Claires, si belles et si monstrueuses à la fois. Astres lointains, esprits cachés illuminant le ciel nocturne, chœur étoilé de votre mère. Faussement velours, malicieuses  hypocrites, vous faites en moi régner le pire et mal. Vous me faites pècheresse dès ma naissance, où trouver mon salut ? De même ta voix s’élève, résonance sacrée sur les murs froids de mon âme. Voix qui fait écho, vibrante et terrifiante seule en moi-même dans le silence du monde et je nie encore t’appartenir.

    Le jour jaloux voudrait me réchauffer en retour, autres voix, étrangère, incohérente, qui me rend criminelle. Brusque et grave, masculine et de toute autorité, majesté. Terrible et brave, ne cesse de me donner courage, avec les anges contre les dénominations spatiales. Combat spirituel, vous ne me parlez plus, vous vous répondez, discutez vos droits sur moi. Vers qui s’abandonner ?

    Quand la reine glace mes veines, quand le roi brûle mon cœur et l’enfant en moi s’émeut, petite, fragile, elle pleure. Pleine de crainte et d’angoisse mais vibrante au rythme des prières languissantes. Derrière les douces puissances, piège certain. Droit de naissance sur moi, je suis née nuit de pleine lune mais la justice du plein jour arme mes poignets, esprit de vérité. Résistance entre ce que je suis et ce que je veux être… Mon propre chant arrivera-t-il jusqu’au ciel ?






    Bruit soyeux, démarche précieuse, main gracieuse, doigts majestueux. Sous la lune, elle mène ses pas vers la balustrade qui surplombe Kazan et dépose son regard brutal sur le pays. Sa main repose sur le rebord, fine. On ne la pense pas d’une lame maîtresse, on la préfère caresse. Cependant une épée en main et les doigts font de la mort alors, une caresse suprême donnée sans rage et avec tout autant de finesse. De mêmes sur le bois, ses doigts nerveux, flèche après flèche, peuvent aussi ôter souffle après souffle.

    La jeune femme fait de la nuit sa retraite et médite sur son cheminement. Elle ne perçoit plus la terre étrangère, une plus connue fait place, verdoyante, humide, familière et affectueuse. Celle du Clan Uesugi… Le bruit des feuillages aimés, l’animation des villages qu’elle connait et le paisible balancement des tentures du palais. Un paysage, puis un visage…Une jeune fille humblement  genoux devant sa Dame, un sacrifice, une promesse. Le souvenir est imprégné dans sa chaire pâle.

    Deux femmes avec une douleur comparable, se le cachant l’une à l’autre, se respectant l’une l’autre, se donnant l’une tout autant que l’autre pour leur Clan mais chacune selon ses possibilités et ses compétences. La décision n’est guère difficile à son corps, ni à son esprit. Son cœur tente un vol mais la rancœur est vite remplacée par l’excitation. L’opportunité de rencontrer l’assassin de son père…


      « Ce n’est ni obligation, ni sacrifice que de vous obéir ma Dame. C’est un honneur. »



    Ce jour pourtant, alors qu’elle est enfin à Kazan, Han’ n’a point fait face encore à son ennemi. Amenée, puis enfermée, cage d’orée pour un rapace… Hangaku se sent comme un tigre que l’on perçoit comme un chat. Le Seigneur aurait disparu lors d’une mission, il serait même peut-mort. Un sentiment d’inachevé… Point encore commencé, voici que son destin serait déjà compromit.

    Elle soumet son corps, passe son temps à s’entrainer. Empli ses poignets, ses chevilles et son cœur d’austérité afin de pouvoir faire face au Feu avec un cœur de Glace si dur, si sclérosé qu’il ne serait atteignable mais ferait fumer la moindre lave.

    A nouveau le souvenir qui la possède, le regard d’un être cher posé sur elle, bienveillance et affection. Han’ perçoit à nouveau les senteurs ainsi que la voix féminine qui s’élève, mélodieuse et grandiose. Entre devoir et amitié, les liens qui les lient se tordent. Cependant la jeune fille soumise comprend et accepte, répond fermement et s’impose elle-même la sagesse de la décision.
    Pour la paix… Il n’est plus question de tuer. Du moins pour l’honneur et par respect envers le pacte entériné par sa cousine mais une fois l’honneur bafoué, ce qu’elle est certaine que le Seigneur du Feu trahira, la justice pourra se positionner avant toute convenance. Promesse placé au plus profond de son cœur et que tait à elle-même.

    Le vent du sud balaye sa chevelure ébène et son regard se ferme pour ne plus voir, pour échapper à la haine et inscrire en elle non seulement les raisons de sa venue mais aussi son devoir premier envers cette nation qui deviendra bientôt sienne.


      « Ma Dame… Chère Cousine, serais-je à la hauteur de vos attentes ? »

Revenir en haut Aller en bas
 

[Livre I - Réminiscence] A la Création (PV Miyu - En cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» [Rôles] Création du personnage en cours..
» Fête du Livre
» Règles de création de persos
» La boutique de création de Musika {Ouvert}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille-