Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le jour et la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Uesugi Murasaki
avatar
| Capitaine |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Sankai
Surnom:
Clan: Uesugi


MessageSujet: Le jour et la nuit.   Ven 16 Jan - 16:35


Megumu Ringo.

 
Les morts sont tellement complaisants. On peut les disposer à sa guise comme des fleurs coupées.

 
✗ Nom :Megumu.
✗ Prénom :Ringo.
✗ Âge :20 ans.
✗ Titre :Ninja.
✗ Clan :Uesugi.
✗Armes:Arc.
✗Plus grande peur:Obscurité.

 
 
Mon Corps
Au loin, le tonnerre gronda. Un orage menaçait d'éclater. Le temps était particulièrement frais ce soir-là, cela se remarquait par le frissonnement de la peau orangée de cette jeune fille qui était accroupie auprès de la rivière. Elle semblait essoufflée, haletante, épuisée. Son visage et son corps étaient enveloppés par une longue chevelure de cuivre. Son corps en était complètement dissimulé de par l'épaisseur.
Deux mains fines, écorchées et couvertes de terre vinrent se plonger dans l'eau claire et paisible qui s'écoulait lentement. Les mains en ressortirent gorgées d'eau, elles s'élevèrent au-dessus du genou sanguinolent sur lequel s'abattit le liquide puis le recouvrit et se mélangea avec le sang. La fille se pencha vers l'avant. Elle gonfla ses joues et souffla légèrement sur la plaie pour en calmer le picotement.
Elle se laissa tomber en arrière, maintenant assise dans l'herbe fraîche, ses cheveux roux tombaient en cascade autour de son visage qui était pourtant caché par une longue et épaisse frange. Elle rejeta, alors, sa crinière de feu pour en dégager son visage, cependant une grande partie en restait voilée. La chevelure était magnifique : la couleur était des plus chaudes, la texture des plus soyeuses, la longueur des plus surprenantes, la fluidité des plus naturelles. 
Et pourtant, ce jour-là, comme bien souvent, ses cheveux étaient ébouriffés et emmêlés. Cette jeune fille avait pour seul atout charme : cette chevelure. Car le reste de son corps, plutôt frêle ne lui donnait pas plus de 15 ans. 
Ses mains replongèrent chercher de l'eau pour en éclabousser son visage. Elle plaqua son immense frange sur le sommet de son crâne. La jeune fille laissa alors apparaître ce qui était caché depuis le début : son visage était clair, doux, rassurant, bien veillant. Les joues étaient rosées et son teint abricot. Elle avait de grands yeux marron aux reflets rouges et de longs cils courbés. 
La demoiselle avait un regard très vif et expressif. Son visage était ovale et fin. Elle avait un menton pointu, un nez plutôt petit et ses lèvres orangées étaient si fines que l'on ne les distinguait presque pas, d'autant plus qu'elles se confondaient avec la couleur de sa peau.

Soudain, elle se hissa sur ses grandes jambes. Elle recula lentement d'un air craintif. Ses pieds nus, sales et usés par la marche, s'enfoncèrent dans la terre. Elle n'était pas très grande, plutôt moyenne, elle avait un buste fin, peu de poitrines : pour ainsi dire, aucune forme. Et elle ne devait pas peser très lourd non plus. Au prime abord, on y voyait une allure fragile et inoffensive, mais en y regardant de plus près, on remarquait sur son corps une multitude d'écorchures et hématomes. Elle n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.
Elle se redressa, releva la tête et son regard devint noir. Ses poings se serrèrent. Tout son corps était raide , sous tension. Cette crispation de tout son être fit ressortir une musculature sèche. Son regard fixait les fourrés environnants : quelqu'un l'observait. Elle s'apprêtait à foncer lorsqu'une vieille dame à l'air sévère apparut. Le visage de la fille s'illumina et elle se précipita vers elle. Elle se pencha et la serra dans ses bras.

-Ringo... Regarde dans quel état tu t'es encore mise. Allez ! viens ! Un orage approche et il fait presque nuit. Il n'est pas bon de rester ici...

Ringo baissa la tête sans dire un mot, en signe de respect. Elle emboîta le pas à la vieille dame, d'une démarche aérienne et elles s'éclipsèrent dans les fourrés.



 
Mon Esprit
Ringo du haut de ses vingt ans est une jeune fille très mature. Elle possède un tempérament de feu mais aussi un calme à toute épreuve. Ce qui lui donne un certain avantage dans certaines situations.

Ayant perdu sa famille alors qu'elle n'était encore qu'un nourrisson, elle s'est vue obligée de grandir prématurément. Elle a grandi sous l'aile protectrice de sa grand-mère qui est une femme très sévère et a élevé Ringo sous le thème de la maîtrise de soi. 
Très tôt, on lui apprit l'art martial, le maniement des armes et les bases de la défense, ainsi que la stratégie et la réflexion: elle progressa très rapidement. 

Aujourd'hui, elle est une jeune fille simple et agréable et ne vit que pour une chose: la paix entre les clans. 
Son tempérament très calme et pondéré, et sa sagesse d'esprit pour un si jeune âge, en laissent plus d'un admiratif. Pourtant, son côté insouciant provoque bien des polémiques auprès des siens, car elle a bien souvent erré sur les terres ennemies dans le seul but de se montrer et de prouver ses intentions pacifistes, lors de ses excursions. Un comportement que l'on pourrait qualifier de complètement irresponsable.
Mais en réalité, c'est bien le contraire. Elle est parfaitement lucide et connait le danger qui l’entoure; seulement elle se voit comme une représentante des siens et vente la bonté de son clan. 
Les Uesugi, quant à eux, voient ce comportement comme une potentielle source de conflits, une sorte de provocation inconsciente. La voyant ainsi tel le mouton noir de la famille.

Comme son clan, elle est une pacifiste et ne perd pas cet objectif de vue, mais elle a aussi celui de la vengeance. Sentiment qui est né après que sa famille lui soit arrachée alors qu'elle n'était qu'une enfant. 
Ringo est indécise, elle ne sait plus vraiment si elle veut la vengeance ou l'entente. 
Elle est une jeune fille tiraillée et déchirée entre deux désirs totalement contradictoires. L'entente ne lui rendra pas sa famille, mais permettra qu'il n'y ait plus de guerres... Et la vengeance aura le seul mérite de la soulager.
Ringo est tel l'eau et le feu, le jour et la nuit, le terrain du bien et du mal. Elle est capable des plus belles choses comme des pires.
Elle est une jeune fille indépendante et solitaire mais a aussi un besoin irrépressible d'affection.
Cependant, même si elle agit en solitaire elle ne fera jamais rien qui puisse mettre en danger le calme de son clan ou ne serait-ce que l'un des siens.
Elle sait faire preuve d'altruisme et d'abnégation, et réfléchit toujours avant d'agir. Elle est aussi très brave et courageuse sauf face à l'obscurité où elle est capable de perdre tous ses moyens.
Pourtant, elle n'a pas peur de la mort qui semble pourtant, bien plus effrayante que l'obscurité, en soit. C'est ici sa plus grande force, sa plus grande arme. Elle voit dans la mort une sorte de paix et calme éternel. Une sorte de bénédiction qui serait égale à celle de la vie. Elle représente à ses yeux un repos mérité. Et elle trouve également dans les morts quelques choses de beau, de divin, d’apaisant. Elle y voit des gens endormis pour l'éternité et non des cadavres sans vie. Elle ne considère que quelqu'un n'est vraiment mort que lorsque qu'il a été oublié.
Il faut aussi dire que Ringo ne pleure pas la mort de sa famille mais leur absence. Elle n'a jamais cessé de penser à eux et elle ne compte pas s'arrêter un jour...

Son esprit rêveur ne l'empêche pas pour autant d'être une véritable tête pensante, une fine stratège, déterminée à souhait et parfois même une excellente manipulatrice. Elle obéit également, sans rechigner, aux grandes décisions de son clan et essaie toujours de se rendre utile.
Elle est une personne fiable, honnête, juste et dévouée aux siens.
En revanche, elle peut parfois se montrer insolente ou je-m’en-foutiste mais tous les jeunes passent par là et cette période, ne sera bientôt pour elle, qu'un lointain souvenir.


 
Mon Bushido
 
En l'an 712, une certaine Ringo vit le jour dans la région centre, plus précisément dans le clan Uesugi alors que la grande guerre s'essoufflait. Pour ce clan, la venue d'un nouveau-né en temps de guerre représentait un nouvel espoir. Un renouveau. La fin d'une période particulièrement sanglante et meurtrière. Et cette enfant ne pouvait mieux tomber que dans un clan où le maître-mot était la « Paix ». Elle fut bercée par les chants religieux, la sagesse et la spiritualité et connût une enfance douce et calme malgré les conflits subsistants et l'extinction totale de sa famille.

En effet, durant la grande guerre, son frère et son père n'eurent pas la chance d'achever leurs vies sur l'esprit du bon vivre, sur la note de l'usure de la vie, du temps qui s'était écoulé. Au contraire, elle s'acheva brutalement sans qu'ils n'aient vraiment le temps de le réaliser.
C'est alors que la mère se retrouva seule, tandis qu'elle attendait la venue d'un enfant.
Elle donna naissance à cette petite fille... Hélas, trop fatiguée par toute sa peine, sa douleur et encore en plein deuil : elle se laissa aller peu à peu, pour finalement, s'abandonner totalement.
C'est ainsi que Ringo fut la dernière des « Megumu » alors que la guerre était si proche de la capitulation. Heureusement, une vieille femme qui avait toujours été présente pour sa famille décida de la recueillir et d'en faire une enfant forte. Pour elle, qui avait elle-même été élevée à la dure : il fallait que cette enfant soit solide pour ce qui présageait. Elle était persuadée que la fin de cette grande guerre annonçait une suite encore plus désastreuse. 
Très vite, Ringo fut initiée aux arts martiaux en prévisions des potentielles tensions à venir. Alors qu'elle n'était qu'une petite fille, elle faisait déjà la fierté de ce qui était maintenant sa grand-mère. Elle la voyait déjà devenir un grand samouraï comme son frère, mais Ringo était attirée par une toute autre chose. Son tempérament malicieux et solitaire, la prédestinée à devenir une Kunoichi, bien que durant longtemps, elle refusa catégoriquement de l'être. En réalité, elle marchait sur les traces de son père bien qu'elle ne vît jamais son visage ou entendît le son de sa voix. À la vérité, l'enfant ne manqua de rien. Elle avait tout un clan pour famille, tout un clan qui veillait sur elle. Et pourtant, vers son adolescence, venu le temps du questionnement, l'absence de ses parents se faisait sentir. Surtout celle de sa mère. De plus, le souvenir de sa famille lui était sans cesse répété afin qu'elle apprenne à les connaître et qu'ils ne soient pas oubliés... Ce qui fit accroître son manque. Et ce manque devint tel un feu ardent impossible à éteindre. Mais Ringo était une vaillante et ne voulait rien montrer aux autres Uesugi. Il n'y avait pas de temps pour les lamentations, pour les apitoiements, pour les « pourquoi ». Elle se devait de garder la tête haute et de ne montrer aucune faiblesse. 
Déjà très jeune, elle témoigna un caractère très fort et indépendant. Elle voulait changer le monde à elle seule. Elle pensait pouvoir tout régler avec de simples paroles. Pendant longtemps, elle se montra têtue envers les Grands de son clan et les fit part à de nombreuses sautes d'humeur. Elle était ainsi capable de dégager la lumière la plus vive puis l'instant d'après : l'obscurité la plus opaque. Mais ce n'était sans compter sur sa grand-mère qui ne cessa jamais de la remettre sur le bon chemin et qui fut un véritable pilier. Elle était le réceptacle qui retenait et apaisait toute la douleur, inexplicable par ailleurs, de la jeune fille, pour n'en faire qu'un songe. Ringo n'avait pas connu la guerre sur le moment, mais elle la vivait à travers les anciens. Elle ressentait toute leur douleur et elle ne voulait pas être un acteur de cette guerre sans fin.
Cette dame savait trouver les mots pour la raisonner. Ringo n'était pas une enfant qui voulait le mal. Non. Elle était simplement, une jeune fille aveuglée par ses idéaux, qui causait le mal sans vraiment le vouloir. Son égoïsme et son caractère d'esseulée lui ont bien souvent porté préjudice: 
elle était bien trop dangereuse. Son comportement n'était pas digne d'une jeune fille. D'une Uesugi. 
Pourtant, le fort tempérament de Ringo en faisait un atout incroyable pour son clan. Seulement, toujours dans son optique de rebelle et de sauveuse téméraire, elle refusait les conseilles de sa grand-mère ou de quiconque. Elle ne voulait pas devenir une combattante ou quoi que ce soit qui l'amène à devoir suivre des ordres. Elle ne voulait pas et ne le ferait pas, même si sa grand-mère le lui suppliait. Elle était trop occupée à rester enfermer dans sa vaste illusion aux dimensions funestes. Il était hors de question pour elle, qu'elle devienne un pion dans l'échiquier de la mort que représentaient les problèmes entre les différents clans. Elle avait bien trop peur de mourir, car elle devait encore veiller sur cette femme. Ringo voulait être le maître de son propre jeu et elle pensait avoir toutes les cartes en main pour cela. Mais une fois de plus, sa grand-mère arriva à lui faire ouvrir les yeux sur la réalité du monde : sa dangerosité, sa complexité...


Ringo écoutait toujours cette femme qui la connaissait mieux que quiconque. Elle savait comprendre le calme de son visage, ses regards, ses soupirs, absolument tous ses faits et gestes. Cette femme était toujours de bons conseils car elle aimait la jeune protagoniste. Et Ringo l'aimait en retour, comme une fille aime sa mère. Elles s'aimaient. Ce n'est pas répété plusieurs fois pour s'en convaincre. C'était tout bonnement la vérité. Elles étaient tout l'une pour l'autre.

Et malheureusement, la jeune fille comprit tout cela que bien trop tard: après la mort brutale de celle-ci. Elle se réveilla un matin et lorsqu'elle se rendit dans la chambre, elle la trouva comme à son habitude, allongée sur le flanc droit, une main sous la joue, mais son visage avait une beauté froide et si blanchâtre, qu'elle comprit immédiate que la femme qui lui avait tout donné durant dix-sept ans, était plongée dans un sommeil éternel. Et malgré, la tristesse qui l'envahit, elle trouva cette femme plus belle que jamais. Elle trouva dans son visage, une sérénité si naturelle qu'elle ne pouvait être que sincère. 

Elle se mit alors en tête de la rendre fière et accepta de devenir une Kunoichi. C'est lors de ses dix-huit ans, qu'elle le devint enfin. Maintenant, elle trouvait sa cause noble et ferait tout pour que son clan soit fier d'elle et ça, même si elle devait exécuter des ordres, qu'elle ne tolérait pas, auparavant. Ringo avait une vie plate et monotone. Elle cherchait à lui donner un battement. Elle n'y avait jamais réussi. Elle rêvait à des choses qu'elle ne pouvait réaliser.
Maintenant, elle savait. Il était là, le sens de sa vie. Elle débutait maintenant et elle lui promettait des moments exquis, des moments marquants et forts, comme elle l'avait toujours cherché. Elle allait se battre pour ses idéaux, pour les siens et plus rien ne la retenait vraiment. Pas même sa propre vie.



 
what about You ?

Votre prénom et/ou pseudo ? Santama' ou Dieu, ça marche aussi bien.
Âge ? 18 ans.
Comment avez vous connu le forum ?Par des gens qui m'ont collé un AK 47 sur la tempe.
Qu'en pensez vous ?
Pepsi ou Cola?Chocolat.
Fréquence de présence ? Une fois par semaine minimum et maximum, quarante-douze mille fois dans la journée.

         

 

_______________________________



Dernière édition par Megumu Ringo le Ven 23 Jan - 23:41, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Le jour et la nuit.   Ven 16 Jan - 16:42

Bievenue Megumu Ringo,

Bon courage pour ta présentation. Préviens moi lorsqu'elle sera terminée Smile

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uesugi Murasaki
avatar
| Capitaine |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Sankai
Surnom:
Clan: Uesugi


MessageSujet: Re: Le jour et la nuit.   Ven 23 Jan - 1:31

Merci Seito ♥

Petit Up. J'ai fini mais laissez moi juste relire avant... =)

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Le jour et la nuit.   Sam 24 Jan - 0:30

Après ce très long temps de relecture... Et après avoir relu pendant très longtemps une deuxième fois, je peux affirmer assez rapidement que ton personnage est bien dans l'esprit du clan et que ton style étoffé révèle ton niveau d'écriture.

C'est donc avec plaisir que je te valide ta présentation !

N'oublie jamais Megumu Ringo, que même dans la nuit la plus obscure, l'astre de ton dieu brillera toujours pour t'aider à avancer...

Bienvenue à Ôyashima !

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le jour et la nuit.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le jour et la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le jour et la nuit ...
» Elina H. Storrow ~ Le jour sourira, la nuit pleurera. Ogresse tristement, un baiser recevras. Et ce jour tu seras belle aux yeux de ton amant.
» Mon lit est plus confortable le matin que le soir. ~ le 03-07 à 9h14
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» La Nuit me rappelle ce jour .... |Avec Constelation d'Hiver |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille-