Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Uesugi Miyu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Uesugi Miyu
avatar
| Dame |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom:
Clan: Uesugi


MessageSujet: Uesugi Miyu   Lun 26 Jan - 23:41


Uesugi Miyu.

 
Si l'amour est une blessure, c’est parce que les gens qui s'aiment sont des armes de destructions massives.

 
✗ Nom :Uesugi.
✗ Prénom :Miyu.
✗ Âge :21 ans.
✗ Titre :Dame.
✗ Clan :Uesugi.
✗Armes:Deux Sais et Wakizashi.
✗Plus grande peur:Tuer un proche.

 
 
Pourquoi ce personnage?
Principalement parce que:
-On me l'a proposé.
-Je ne peux rien refuser à ma Ringo d'amour.
-Miyu est tout à fait le genre de personnage que j'aime jouer.
-Après une brève mais profonde réflexion sur ce personnage, je l'aime beaucoup.
-J'adore le principe des pulsions meurtrières à la pleine lune !



 
Test RP

Absorbée par le travail dû à son statut, Miyu n'avait pas prêté attention à la lumière du soleil qui avait peu à peu perdu en intensité au fil des heures qui s'étaient écoulées. C'est donc sans se soucier de la teinte orangée que le soleil couchant avait donné au ciel qu'elle entama la lecture d'un énième rapport.
_ Dame Uesugi...
Miyu leva son regard écarlate vers la voix hésitante du jeune ninja qui l'avait interrompu. Ce dernier déglutit presque imperceptiblement devant la mine solennelle de la Dame.
_ Voici le rapport de surveillance que vous avez demandé sur les agissements du Clan Mogami.
Miyu hocha la tête avec approbation.
_ Parfait.
Miyu n'aurait su dire à quel moment le jeune ninja était entré dans la pièce. Elle s'en trouva fort contrarié. Il était intolérable qu'elle soit si peu attentive au monde qui l'entoure une fois concentré sur une tâche précise.
Une servante entra pour desservir le thé.
_ Je vais le lire tout de suite, décida Miyu en tendant la main pour que le ninja lui remette le rapport.
Il hésita. Miyu arqua un sourcil.
_ Un problème ? Demanda-t-elle.
La servante prit la parole après un gigotement embarrassé.
_ Dame Miyu, sans vouloir vous offenser... Je crois qu'il est temps...
Cette phrase laissée en suspend meubla la pièce d'un silence gênant.
Miyu, un peu surprise de réaliser à quel point elle avait été inattentive à son environnement, jeta un regard étonné à l'extérieur. Le ciel était embrasé d'exquise nuance de rouge sous la luminosité faiblissante du soleil mourant.
Miyu afficha un sourire coupable.
_ Il est temps, en effet, murmura-t-elle.
Puis d'un ton autrement plus formel, elle leur ordonna de partir.
Quand elle se retrouva seule, elle se laissa tomber en arrière et soupira longuement avant de tourner de nouveau son regard vers l'extérieur, visible par la cloison ouverte qui donnait sur les jardins de la demeure.
Le crépuscule était pour la jeune femme la plus terrifiante des visions. Le crépuscule appelait la nuit. La nuit appelait la lune. Et la lune appelait le sang. Pourtant, le ciel empourpré vu de cette pièce, dominant les jardins fleuris, était une très belle vision. Miyu la connaissait par cœur, mais toutes les plus belles choses qui décoraient le monde étaient de moins en moins perceptibles pour la jeune femme au fil du temps qui s'écroulait inexorablement vers la nuit de pleine lune et vers la libération de l'autre Miyu.
Miyu pouvait la sentir, plus proche déjà que quelques instants plus tôt. La frontière les séparant devenait de plus en plus infime pour très prochainement disparaître. Cette autre elle, divine et meurtrière, qui avançait peu à peu, propageant son arôme sanguinaire jusqu'à Miyu, comme par provocation.
La jeune femme en avait la nausée. Elle contemplait ses mains avec la peur d'y trouver prochainement le pigment abominablement parfait du sang.
La Miyu de la lune arrivait, Miyu la sentait tout près d'elle, épouvantablement froide et cruelle, riant devant l'angoisse grandissante de la jeune Dame à l'approche de cette atroce nuit.
Souvent, Miyu rêvait qu'elle devenait la nouvelle lune sanglante. Elle rêvait qu'elle tuait, encore et encore, jusqu'à ce que tout soit rouge sous l'exécrable souillure du sang. Elle paniqua au souvenir de ses songes cauchemardesque et se redressa pour se rendre sans plus attendre dans sa chambre des nuits de pleine lune.
Un moine l'y attendait. Un moine restait toujours avec elle durant les nuits de pleine lune, récitant des textes sacrés et se tenant près à alerter les gardes devant la porte si Miyu réussissait à se débarrasser de ses chaînes.
Curieusement, ce n'était pas le moine habituel qui l'attendait.
_ Dame Uesugi, commença le jeune moine en s'inclinant plus que de mesure. Mon maître étant souffrant, il m'a envoyé pour assurer son remplacement cette nuit.
Miyu déglutit. Cela ne lui plaisait pas du tout, mais la lumière disparaissait un peu plus chaque minute, elle n'avait plus le temps de chercher une meilleure solution.
Elle fut enchainée dans la chambre. Cette chambre habitée par toutes les pulsions meurtrière qui y avait été, ou non, assouvit. Cette chambre bénie de multiple façon et tapissé de sceau de protection en tous genre.
_ Vous travaillez trop, Dame Uesugi, vous avez l'air épuisé, fit remarquer un garde qui passerait la nuit à veiller devant la porte.
Miyu faillis ne pas répondre, mais finalement, l'idée la fit sourire.
_ Que voulez-vous, il y a quelque chose d'épuisant à se savoir sur le point de devenir un monstre.
Le garde fut un peu gêné par la remarque de la Dame et par le magnétisme taquin avec lequel elle l'avait faite. Son visage avait légèrement rougi quand il ferma la porte de la chambre.
_ Vous n'avez pas à vous en faire, intervint le jeune moine. Le danger sera scellé avec vous dans cette pièce, personne ne pourra vous approcher.
Miyu, la tête bien haute malgré les chaînes qui la comprimaient douloureusement, lança un regard conciliant au jeune homme.
_ Ce qu'il faut, ce n'est pas empêcher les autres de m'approcher, mais plutôt m'empêcher, moi, d'approcher les autres.
Après cela, aucun des deux ne parla.
Le ciel était noir à présent, mais la pièce n'avait aucune fenêtre pour permettre à Miyu d'observer la clarté intense de la lune, pourtant, elle sut bien vite qu'il était l'heure.
Sentant le souffle glacial de la meurtrière en elle lui caresser la nuque, elle se raidit. La frontière avait disparu désormais et Miyu pouvait sentir la Miyu de la lune blottit contre elle, prête à se fondre en elle dans un délicieux supplice assassin.
Miyu voulut garder sa conscience autant que possible. Elle lutta pour se remémorer le captivant paysage rougeoyant qu'elle observait quelque instant plus tôt, mais la Miyu de la pleine lune désirait une autre teinte de rouge.
_Ferme les yeux Miyu, murmura-t-elle d'un ton moqueur, aussi tranchant et froid qu'une lame. À quelques détails ou cadavres près, ce ne sera pas tellement différent d'un de ces si agréables cauchemars.

~~~~

Quand Miyu revint à elle, le vœu de la meurtrière s'était réalisé. Tout était d'un écœurant rouge sanguin. Elle chercha du regard le moine qui était resté avec elle, mais elle ne trouva qu'un amas de chairs déchiquetées, d'os brisés et de reste d'organes mêlés à des vêtements souillés de sang. Miyu eut un sursaut de dégoût, elle leva les mains vers son visage, cherchant à essuyer le sang qui s'y trouvait assurément. Mais elle ne réussit qu'à l'étaler d'avantage avec celui qui couvrait déjà ses doigts. Elle fut prise d'incontrôlables tremblements et commença à frotter de toutes ses forces ses mains sur ses habits. Seulement, eux aussi étaient couverts de sang. Devant l'inutilité de l'acte, elle fit de son mieux pour se ressaisir. Elle inspira profondément et se contrôla du mieux qu'elle put.
Miyu se redressa dans le grincement de ses chaînes qui ne la retenaient plus... Sans pour autant la lâcher. La Miyu de la pleine Lune était loin désormais. Elle ne la sentait plus et pourtant son aura meurtrière emplissait encore la pièce. Bien que le jour fût levé, les gardes devant la chambre tressaillirent à la vue de La Dame. Mais sans s'occuper plus de leur réaction et après avoir demandé que la pièce soit nettoyée, elle s'éloigna au plus vite. Elle tâcha le panneau coulissant en l'ouvrant et quand elle se retourna face à l'aube, elle réalisa que c'était la plus amère vision du monde.


 
 
what about You ?

Votre prénom et/ou pseudo ? Gaby.
Âge ? Eh ! L'âge n'est qu'un chiffre.
Comment avez vous connu le forum ?Par ma Ringo d'amour ^^
Qu'en pensez vous ? Il me r'appelle un roman de ma jeunesse. (Genre je suis vieille).
Pepsi ou Cola?Les sodas, ça fait grossir.
Fréquence de présence ? Deux fois par semaine.

       

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Uesugi Miyu   Jeu 29 Jan - 2:51

Bonsoir Uesugi Miyu,

Je dois avouer qu'en lisant tes motivations, à savoir que tu avais plus accepté un personnage qu'on t'avait proposé plutôt que de l'avoir vraiment choisis, j'ai crains que tu ne saisisses pas toute son envergure et le poids qu'il représentait au sein de Shin Kabuki.

Puis j'ai lu ton test Rp sans une certaine subjectivité je dois le reconnaitre, tant nos personnages seront liés dans un avenir certain. Et j'ai du reconnaitre l'évidence: Sobre, beau, pertinent. J'ai alors compris que tu en avais en fait saisi parfaitement le sens et la portée. En somme, j'ai été conquis tant par ta plume, que l'âme que tu avais donné à ce personnage capital.

C'est donc avec un certain plaisir que je vous souhaite la bienvenue sur les terres d'Oyashima Dame Uesugi... Votre cité et votre peuple vous attendent !

Puisse l'éclat de votre folie d'une nuit ne jamais ternir la splendeur de votre éternelle sagesse...

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Uesugi Miyu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Guides de campagne (TW:S2)
» Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi-
» [ACCEPTEE] Uesugi, gardien de la République
» * Miyu-chan ~
» Samurai Warriors 4 et Samurai Warriors 4-II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Voie du Guerrier :: Présentations :: Présentations validées-