Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Douceur matinale (Yôsuke Otoha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Uesugi Miyu
avatar
| Dame |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom:
Clan: Uesugi


MessageSujet: Douceur matinale (Yôsuke Otoha)   Jeu 5 Mar - 11:50

Miyu s'éveilla à l'heure où les premières lueurs du jour éclairent le monde. Elle avait passé une nuit épouvantable, emplit de cadavres décharnés dont le sang ruisselait à flots à ses pieds. C'est donc avec émerveillement qu'elle accueillit la lumière éblouissante de l'aube.
Elle étira son corps engourdit et détesta la désagréable sensation d'épuisement qui l'habitait déjà au réveil.
Ses cauchemars avait été peuplé de défunts oppressés par une immense lune ensanglantée.
Miyu ne dormait jamais bien, mais certaine nuit était pire que d'autre. Celle-là l'avait été. Lasse, elle se sentit captive dans la chambre imprégnée d'une atmosphère moite et suffocante.
La Dame enfila rapidement une tenue plus propice à une promenade matinale que le kimono avec lequel elle avait dormi et s'enfuit de la pièce  pour prendre l'air, espérant que la brise emporte ses sombres pensées.
La demeure Uesugi possédait des jardins particulièrement somptueux qui avait toujours su ravir Miyu d'éclatantes couleurs, de séduisantes fragrances et de décors apaisants.
Les plus jeunes servantes cueillaient les premières fleurs éclosent à la rosée du matin pour parfumer et décorer la demeure alors que d'autres s'employaient à éveiller le domaine dans une douce mélopée qui disparaissait tandis que Miyu s'enfonçait davantage dans les jardins, errant au milieu des fleurs tout juste écloses et des grands arbres dont les feuillages obstruaient le soleil naissant. Elle vagabonda longuement dans les jardins, jusqu'à ne plus pouvoir apercevoir la demeure.
Miyu s'arrêta quelques instants sur le petit pont en bois de la pièce d'eau pour observer la danse irréelle des carpes rouges, blanches et or dans les faibles reflets que la lumière avait sur l'eau.
Envoutée par le paysage, elle s'attarda sur la continuité de l'eau qui était parcouru d'un chemin de roche un peu plus loin. Parfois on voyait s'entasser des pétales de fleurs colorés que le vent avait conduit jusque là.
Miyu devient rêveuse lorsqu'un héron se posa sur une roche plus loin, à l'affut d'une proie. Silencieux, immobile et impériale dans son étrange splendeur d'un doux gris bleuté, il guettait.
Absorbé dans sa contemplation, Miyu ne remarqua pas l'ombre qui s'approchait dangereusement d'elle et quand, prise de panique après avoir sentit une présence si proche, elle se retourna vivement, il était trop tard. Un homme masqué, un ninja, vu ses vêtements, la plaqua violemment au sol en la saisissant par la gorge.
Elle s'écrasa contre le bois et serra les dents sous la douleur. Elle se débattit avec fureur pour faire basculer son adversaire et réussit finalement à s'extirper assez pour repousser son ennemi contre la rambarde du pont, mais le ninja était plus rapide qu'elle et en un rien de temps, il se redressa et saisit Miyu avant de la balancer par dessus le pont. Quand elle s'écrasa dans l'eau et se cogna la tête contre le fond, elle se maudit de ne pas s'être armée avant de sortir de sa chambre. L'instant suivant, le ninja la soulevait hors de l'eau d'un bras, et tenait une petite lame à la main de l'autre bras. Se saisissant d'une pierre au fond de l'eau, Miyu le frappa à la tête de toute ses forces et une éclaboussure de sang lui tomba sur le visage. Elle asséna à son adversaire un coup de pied dans la gorge qui le fit basculer en arrière. Miyu récupéra sa lame tandis qu'il vacillait et la plaça sous sa gorge lorsqu'il s'écrasa sur le sol.
D'une main, elle soulevait son visage pour ne pas qu'il se noie et de l'autre elle gardait la lame à son cou, enfin, elle bloquait ses bras avec ses genoux.
_Qui t'envoie!? Aboya-t-elle. Quel clan?
La terreur passa dans les yeux du ninja et il eut un mouvement de mâchoire qui fit comprendre à Miyu qu'il était sur le point de s'empoisonner plutôt que de parler.
Elle le fit vomir en enfonçant ses doigts dans sa gorge et il rendit tout sur le bras de Miyu avant de la repousser dans un élan de force. Miyu se redressa vivement prête à parer l'attaque mais au lieu de se jeter sur elle, l'homme sortit une nouvelle lame et l'enfonça dans son propre ventre.
_Non! Hurla Miyu en s'élançant vers lui, mais il était trop tard, le ninja agonisait. Elle lui ôta son masque et serra les poings. Il était jeune, encore plus qu'elle.

~  ~ ~

De retour dans la demeure des Uesugi, Miyu, passablement irrité, faisait les cents pas.
Elle avait ordonné que l'effectif des gardes soit doublé et que le reste des hommes patrouillent dans tout le domaines.
«Désirez-vous quelque chose d'autre, Dame Miyu? Demanda sa servante.
-De quoi me nettoyer» soupira Miyu, encore plus lasse qu'à son réveil
La servante dévisagea la Dame avec inquiétude. Miyu avait refusé qu'une escorte lui soit attribué, elle était dans sa demeure et n'avait été attaqué que parce qu'elle se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment, elle se promenait désarmée trop loin de la demeure et le jeune ninja avait dû s'infiltrer à proximité du lieu de leur affrontement, voilà tout.
Elle sourit d'un air qui se voulu rassurant.
«J'apprécierais aussi une tasse de thé en fin de compte.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yôsuke Otoha
avatar
| Capitaine |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Nikai
Surnom:
Clan: Uesugi


MessageSujet: Re: Douceur matinale (Yôsuke Otoha)   Mar 10 Mar - 15:59

Encore un jour, une étape, une marche vers le destin. Ce sont les paroles qui animaient Otoha dès l'aube, moment auquel il se levait afin de perpétuer sa condition physique.
Chacune de ses journées débutait avec une série d'exercices physiques basiques : une bonne centaine de pompes, une autre centaine d'abdominaux et une longue course à pieds à travers le domaine.
Il aimait ce moment, solitaire, comme hors de l'espace et du temps. Un moment qu'il n'avait à partager avec personne sauf bien sûr les gardes nocturnes et les espèces animales noctambules qui coexistaient dans les jardins du domaine Uesugi.
Après l'échauffement venait la véritable phase d'entrainement, phase pendant laquelle il révisait chaque jours ses katas. Que ce soit au katana ou au kusarigama, il ne souhaitait s'affaiblir dans aucune discipline martiale qu'on lui avait inculqué.
La plupart du temps, il s'entrainait avec quelques professeurs du domaine, mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, il avait voulut rester seul jusqu'à ce que le jour ne lui dérobe son calme matinal.
Une fois son entrainement quotidien terminé, il se dirigeait toujours vers son bain. Un guerrier même féroce se doit toujours d'être d'une propreté immaculée quelque soit la situation. C'est dans cet optique qu'il se nettoyait aussi assidument qu'il mettait du coeur à l'ouvrage pour l'art du combat. Après s'être entièrement délesté de la sueur due à ses exercices physiques, il passa un moment dans l'eau à se relaxer. Malheureusement, sa tranquillité fut rapidement mise en péril par l'agitation qui se profila dans les couloirs du domaine.
Des bruits de pas effrénés, des voix qui s'élevaient de plus en plus grand nombre, il se passait visiblement quelque chose de grave.
Cette pensée ne le fit pas pour autant perdre son calme. Il sorti de son bain et se sécha dans un stoïcisme qui lui était bien habituel. Se couvrant d'un yukata sombre, il attacha sa longue chevelure en queue de cheval avant de se décider à partir en quête de la cause de ce vacarme.
Une fois dans les couloirs, il ne fit que suivre calmement les servants qui affluaient tous vers un seul point.
Ils semblaient tous chuchoter entre eux de façon paniquée le nom de dame Miyu. Quelque chose lui était-il arrivé ? Cette pensée ne ravie pas du tout Otoha qui accéléra alors la cadence.
Une fois arrivé à destination, les quelques servants attroupées là s'écartèrent de façon respectueuse afin de le laisser entrevoir la jeune Miyu, celle-ci était entrain de demander à ce qu'on lui serve une tasse de thé.

<< Quoi ? Sérieusement ? Tout ça pour une tasse de thé ? >> se dit-il.
Lui qui n'appréciait pas d'être secoué s'était empressé pour cela, une simple demande de thé.
Malgré l'agacement qui traversait son esprit à ce moment, il s'avança vers la jeune femme afin de la gratifier d'une simple salutation :

- Bonjour Miyu.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uesugi Miyu
avatar
| Dame |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom:
Clan: Uesugi


MessageSujet: Re: Douceur matinale (Yôsuke Otoha)   Mar 17 Mar - 22:09

Lorsqu'elle entendit la voix de Yôsuke Otoha, Miyu se tourna vers lui et sourit.
"Bonjour Otoha" répondit-elle chaleureusement.
Elle aimait beaucoup Otoha, il avait une présence apaisante. Elle le connaissait depuis toujours et d'aussi loin qu'elle se souvienne, Otoha avait fait partie de sa famille. Il était son frère. Miyu éprouvait pour lui une profonde tendresse mêlée d'une grande affection et avait en lui une confiance sans faille. Il faisait partie de ces personnes qu'elle accueillait toujours avec bonne humeur.
Puis elle réalisa pourquoi il était venu lui rendre visite si tôt.
"Ce n'est pas la peine de t'inquiéter" dit-elle brusquement en supposant qu'il était là pour s'enquérir de son état après avoir appris qu'elle avait été attaquée.
Elle tira sur la manche de son kimono sale et s'en servit pour essuyer le sang sur son visage.
Une servante revint avec une petite bassine en bois remplit d'une eau fumante.
"Merci beaucoup" lui dit Miyu en se tournant face à la bassine.
La servante s'accroupit près d'elle. Elle trempa ses mains dans l'eau chaude et se plaça dernière la Dame en tirant ses cheveux en arrière avant de commencer à les démêler à l'aide d'un petit peigne.
"Désolée de te recevoir dans cet état" lança Miyu à Otoha alors qu'elle frottait ses avants bras pour en chasser les macules laissée par son affrontement.
Quand ses mains furent propres, elle les replongea dans la bassine pour amener de l'eau à son visage avant de laisser glisser ses doigts jusqu'à sa nuque. Elle ferma les yeux un instant.
Après un soupir, elle rouvrit les paupières et se tourna vers Otoha. Une servante déposa sur les épaules de la Dame, un kimono propre.
Miyu attrapa le tissu, plus somptueux et plus délicat que le kimono avec lequel elle était sorti le matin même, et l'enroula autour d'elle. Sa soie rappelait les dernières lueurs du jour. Il arborait de chaudes couleurs qui variaient d'un rouge-orangé crépusculaire à un rouge bien plus sombre. Il était parsemé de fils dorés qui ondulaient le long du kimono où des moineaux étaient brodés, ailes déployées, et semblaient tenter de s'échapper du tissu pour s'envoler vers un véritable couché de soleil.
Autour de la Dame et de son inattendu invité, les servantes s'activèrent à débarrasser la bassine et à servir le thé dont l'arôme embauma rapidement la pièce.
"Je suis étonnée que tu ne sois pas allé patrouiller, Otoha" remarqua Miyu. "Mais puisque tu es là, tu prendras bien une tasse de thé avec moi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Douceur matinale (Yôsuke Otoha)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Douceur matinale (Yôsuke Otoha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une froideur matinale ... [PV]
» [Vidéo][Next Gen] Une introduction tout en douceur ...
» 02.03/18.L. Les bienfaits de la marche matinale remis en question
» douche matinale • le 20 juin à 11h45
» La douceur estivale d'une conversation jardinière [Katrina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille-