Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Iwa et Usui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Makoto Usui
avatar
| Stratège |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Sankai
Surnom: Makoto
Clan: Ôsaki


MessageSujet: Iwa et Usui   Sam 21 Mar - 16:14





Lorsqu'elle arrivait à s'échapper des enseignements brutaux et complexes que lui dispensait les membres d'IRIS, Makoto Usui alors âgée de quinze ans, allait se perdre dans les rues ensoleillées d'une cité dont elle ne connaissait encore pas tous les passages. En revanche, les toits de la ville lui étaient un terrain de jeu qu'elle parcourait à loisir puisqu'être furtive et inconsistante était pour elle une qualité première. C'est au cœur du quartier des plaisirs, celui que certains hommes âgés préféraient appeler quartier des fleurs en sa présence, qu'elle avait fait une rencontre déterminante.

Elle sortait d'une Okiya, accompagnée d'une geisha confirmée. Ce statut, visible à son col blanc et à l'absence du maquillage des maiko, était évident de part l'attitude de la femme plus âgée. Elle lui enseignait le port gracieux du kimono et Usui n'avait pas réussi à détacher son regard de sa cadette. Elle devait avoir huit ans, l'âge approximatif auquel elle même avait rejoint Shitsugen. Son col rouge, celui de la pureté de l'enfance, faisait écho au carmin de sa lèvre inférieure qui lui donnait un air volontairement boudeur. Sa coiffure était sophistiquée sans être encore un panache de beauté comme la portait la geisha à ses côtés. Elle avait déjà vu cette femme pour s'être faufilée dans toutes les Okiya du quartier des fleurs, mais jamais encore elle n'avait vu cette enfant. Elle la regardait avec tant d'attraction, d'émerveillement, qu'elle ne se rendit même pas compte que ses yeux avaient changé d'intensité et qu'elle était en train d'appliquer cette technique que ses maîtres lui imposaient d'apprendre sans relâche. Elle arrivait parfois à saisir ce dont ils parlaient et ce qu'ils lui montraient à force d'emprisonner dans des gangues de terreur des pauvres cobayes, mais elle ne maîtrisait absolument pas la survenue et la puissance de ce pouvoir.

« Iwa chan ? Tout va bien ? »

C'était fascinant. Usui était en connexion. Elle ressentait sa peur. Elle voyait sa terreur. Et dans cette idée impalpable d'une forêt mangeuse d'homme, il émergea de nulle part. Un yokaï. Elle était comme elle. Cette petite poupée jolie et gracieuse était comme elle.

« Iwa chan ! Iwa ! Réponds moi ! »

En état de choc, la poupée de chiffon s'était effondrée, amorphe, dans les bras de sa tutrice. Usui sentit une main puissante se refermer sur son bras et alors qu'elle allait se rebiffer et affronter cet assaillant, elle reconnu un des hommes du clan Ôsaki chargé de la suivre.

« Arrêtes ça tout de suite... »
« Je... je ne sais pas... »


Visiblement excédé, le ninja confirmé repoussa Makoto et mit fin de lui même à cette erreur de manœuvre bien malgré elle. L'adolescente n'attendit même pas de voir si la petite maiko se relevait ou si elle avait fait sa première victime innocente. Elle s'enfuit à travers le dédales des toitures et se réfugia dans la cité qui l'avait recueillie.

Ce n'est que le lendemain qu'elle partit de nouveau en vadrouille, rejoignant cette Okiya aussi vite qu'elle pu. Là, elle glissa le long des murs, espionnant chaque ouverture jusqu'à trouver la petite de la veille. Elle en était à la moitié quand la musique émanant de sa droite s'accompagna d'un chant que n'importe qui aurait qualifié de merveilleux. Makoto n'était capable d'aucun jugement de ce genre mais la voix faisait écho à ce qui restait de plus humain en elle. Implacablement, elle la traqua jusqu'à se glisser dans la petite chambre où Iwa chantait en s'accompagnant d'un koto dont elle tirait une musique encore sommaire.

Elle était resté là longtemps, sans bouger, sans chercher à lui parler. Elle avait admiré ce qu'elle pensait être une petit fille normale, autrement dit ce qu'elle n'avait jamais été, ce qu'elle ne serait jamais.

Un lien complexe l'approchait d'Iwa. Elle était un bout de Makoto. Un fantasme morcelé. Aimée et détestée à la fois. Protégée et menacée selon l'humeur.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Iwa et Usui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Usui Anh Hao ♣ Ft Seo Kang Joon
» Usui Sayu - #askme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Voie du Guerrier :: Recueil :: Mémoires-