Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Uesugi Murasaki ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Uesugi Murasaki
avatar
| Capitaine |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Sankai
Surnom:
Clan: Uesugi


MessageSujet: Uesugi Murasaki ~   Mer 19 Juil - 16:21


Uesugi Murasaki.

 
~Réglée sur le fuseau de la Lune,  elle fait de moi ce que je ne suis pas:
une muse sanglante, périssant chaque nuit pour renaître chaque lendemain~

 
✗ Nom :Uesugi.
✗ Prénom :Murasaki.
✗ Âge :19 ans.
✗ Titre :Capitaine.
✗ Clan :Uesugi.
✗Armes:Arc et Yari.
✗Plus grande peur:Sombrer dans la malédiction.
 
 
Pourquoi ce personnage?
Alors en fait, c'est une histoire assez drôle.
Alors que j'avais fini Ringo avec tout l'exaspération de l'univers, un certain maître de la mandoline, autre que mon Sensei m'a soufflé l'idée de faire un prédéfini. Alors j'ai accepté. Parce que je suis serviable et pleine de bonté. Puis je me suis entendue dire : « C'est une bonne idée, car tu as déjà les grandes lignes. Tu n'as pas à créer le personnage. Il est déjà tout prêt, tu n'as qu'à te cantonner à l'histoire de base et ensuite, tu brodes le reste. C'est une bonne opportunité, saisie là ».
Donc je suis allée voir de ce pas les prédéfinis qui seraient susceptibles de me plaire.
Fûko m'avait bien tapé dans l'œil... J'étais donc partie pour Fûko.
Mais, car il y a toujours un "mais". Il y a le Patron qui m'a parlé d'une autre predef' qui risquait d'être laissée, car la nana n'était pas certaine, elle hésitait, patati et patata. Du coup, la grande justicière que je suis, face à tant de détresse et désespoir, a enfilé sa tenue de Valkyrie super Sexy (C'est juste pour l'effet spectaculaire) et s'est vu obligée de voler jusqu'à la fiche du personnage pour la lire. Et dès les premières lignes, j'étais sous le charme, préférant finalement Murasaki à Fûko.
J'ai donc pleuré de longues minutes, de longues heures, de longues journées, de longues semaines, de longs mois, et même de longues années. 378 jours exactement, sans interruption afin qu'ils me la gardent. Et j'étais prête à remuer ciel et terre pour l'obtenir.
Pour plusieurs raisons :
-Déjà, car Murasaki, elle a moins de lien prout-prout. J'entends par là que je n'aime pas les liens et que Fûko en avait quand même pas mal. Alors que Murasaki... A part sa cousine et l'autre tronche à bille qui a tué son père, elle n'a pas vraiment de lien. Et j'avoue que ça m'arrange.

Ensuite :
-J'aime énormément sa personne.
-Son caractère doux et fort à la fois.
-J'adore le principe de la pleine lune et les pulsions ainsi que les tentions meurtrières.
-Et enfin, je dois avouer que jouer un personnage comme elle, pour moi, est une première et j'ai bien envie de me lancer. Puis j'aime bien le côté drogué du personnage ça lui donne un aspect un peu fragile malgré qu'elle soit vaillante et du coup y a plein de possibilités qui s'offre à moi. Bref, avec tous ces éléments, ça a été un véritable coup de foudre et j'ai bien envie d'être la nouvelle Murasaki. Ce serait un grand honneur pour moi, que de l'incarner.



 
Test RP
« La nuit de pleine Lune : sombre instant. Effrayant. Éprouvant. Oppressant. Inquiétant. Palpitant. Moment inéluctable, inévitable. On a beau la fuir, jusqu'à l'autre bout du continent, elle arrive toujours. On a beau vouloir la semer, tel un monstre sanguinaire, elle finit toujours par te dévorer. On a beau vouloir la combattre, pour que ce soit cela de gagné, elle finira par te faire céder ».

Cette nuit, qui réapparaissait deux fois par mois, poursuivait Murasaki depuis quelques années maintenant, mais ce combat répétitif l'usait. Elle se sentait faiblir à chaque seconde écoulait. Elle connaissait la saveur de cette nuit; ce profond dégoût amer qu'elle lui réservait...
Ce moment interminable qu'elle allait devoir supporter. Et pourtant, avec le temps, elle avait appris à l'apprivoiser, à la déjouer... Et tels des milliers de grains dans un sablier, la dame de la nuit, s'échappait. Elle basculait de l'autre côté pour lui laisser un moment de répit bien calculé...

Aux premiers rayons de l'immense étoile dorée, les doigts de la jeune femme pianotaient nonchalamment sur le parquet : elle émergeait.
Le soleil s' immisça dans la pièce et l'embrasa. Il s'agissait d'une immense chambre. Murasaki était étendue sur le ventre, dans un coin de la pièce, à même le sol.


Elle entrouvrit les lèvres et laissa sortir un souffle de soulagement... La peau témoignait une extrême blancheur ; le visage était défait ; le front luisant ; le teint morne ; le regard éteint, elle fixait l'extérieur avec une joie étouffée. Un sourire bref se dessina sur son beau visage. Elle avait une fois de plus déjoué les dieux.
Il s'agissait d'une belle journée. Les rayons, comme des caresses, chauffaient son corps. Elle ouvrit plus grandement ses yeux. Ils pénétrèrent à l'intérieur et firent étinceler l'éclat bleu lagon de ces derniers. Elle les ferma immédiatement et positionna son visage, face contre terre, soufflant lentement à plusieurs reprises, ce qui fit apparaître des cercles de buées sur le bois vernis.
Murasaki ramena ses mains au niveau de sa poitrine pour se relever... Vainement. Elle décida alors de s'adosser au paravent, le temps de recouvrer ses idées ; le temps de se souvenir, de réaliser qu'elle n'avait pas sombré. Chaque lendemain de Pleine Lune, c'était le même rituel. Elle le revivait sans cesse comme un mauvais cauchemar.

Totalement vidée, elle baissa la tête mollement et resta dans cette position plusieurs instants.
Une fois résonnait, elle prit la décision de se lever et lorsqu'elle élança son pied vers l'avant, elle heurta un coffret en bambou. Son visage se figea et elle se baissa immédiatement pour le remettre dans la cachette où elle avait coutume de le dissimuler.
C'était lui : son sauveur, son amant, son confident. Toujours non loin.
Si les croyances étaient l'opium des peuples. L'opium était le libérateur, l'affranchisseur, le rédempteur de Murasaki. Elle en avait besoin, il était le seul à pouvoir apaiser ses pulsions. À lui faire oublier ses longs et interminables moments de solitude et de lutte.

Mais elle n'avait plus à y penser pour le moment. Une clarté sans pareil, un ciel clair, un soleil chaud : tant de signes qu'elle était en sécurité.
Aux fulgurations de l'heure nouvelle, elle décida de se rendre à l'extérieur. Elle avait besoin de sentir le vent fouetter son visage, le sentir s'engouffrer à pleins poumons dans sa poitrine. Elle passa le panneau coulissant qu'elle avait en guise de porte et elle descendit lentement les escaliers. Les yeux à demi-fermés, elle se dirigea vers le jardin botanique.
Elle pouvait déjà percevoir la fragrance des fleurs et des herbes planer autour d'elle. Leurs douces essences étaient un véritable voyage et festival sensitif pour la jeune femme. Elle se laissa tomber dans l'herbe quelques instants... Lorsque ses paupières papillonnèrent de nouveau, peut-être trois heures venaient de passer. Le ciel avait accueilli les nuages. Les nuages avaient adouci le soleil. La lumière du soleil s'était tamisée.
Fixant le pastel bleu de la voûte céleste, elle réalisa entre deux rires, qu'elle avait un peu forcé sur sa consommation personnelle et que le résultat en était pas des meilleurs. Et alors qu'elle était perdue dans son intime réflexion, la voix d'un jeune homme parvint à ses oreilles :

-Murasaki, je vous cherchais. Vous n'étiez pas dans votre chambre.

-Le temps n'est-il pas que bien trop magnifique pour rester dans une chambre ?



L'homme hocha la tête en signe d'approbation. Il lui tendit alors une main pour qu'elle se relève. Il était venu la chercher, ils avaient des choses à faire. Il ouvrit donc la marche et disparu derrière les buissons, tandis que Murasaki, pivota sur elle-même pour voir une dernière fois cet Eden ; ce spectacle était magnifique. Et alors qu'elle le contemplait tout en s'éloignant, le beau spectacle qui se déroulait présentement devint soudainement obscur. Murasaki se raidit en une fraction de seconde. Le tableau aux milles couleurs de fleurs se vit se voiler d'un filtre pourpre.
La mâchoire crispée avec douleur et le corps animé pas des tremblements naissants : la jeune femme n'osait plus bouger. Le regard éveillé de passions violentes, elle ne fit racler sa langue que trois fois, le long de son palais, pour faire heurter violemment sur ses dents, trois syllabes : Jin-Pa-Chi.
Elle tenta alors de contenir fermement son animosité. Mais son corps fut soudainement pris par de violents soubresauts. Et tandis que Jinpachi était toujours dans son champ de vision empourpré, elle sentit son corps se tordre de douleur.

Elle comprit alors. Tout lui parut plus clair dans cette obscurité enveloppante. Longtemps, elle avait lu et ouït ces histoires sur la lune sanglante. À chaque fois, elle éprouvait la même chose : de la fascination accompagnée par de l'admiration... Elle s'imaginait ce que cela pouvait vous faire ressentir. Et la nuit où elle réalisa qu'elle aussi devait porter le lourd fardeau de la malédiction, elle cessa d'imaginer, mais ne pouvait comprendre aussi bien, qu'aujourd'hui. Elle le crut longtemps. Seulement, à cet instant où elle avait l'origine de toute la haine que son être pouvait contenir, sous les yeux : elle réalisa que toutes ces nuits de pleine lune, n'étaient qu'une vulgaire comédie à côté de ce qu'elle vivait au moment présent. Toutes ces nuits n'avaient été que de stupides mises à l'épreuve, en attendant le jour où elle se révélerait.

Murasaki eut l'intime besoin de se précipiter sur cet homme qui osait venir la défier sur ses terres. Un tombeau devait être creusé pour ce barbare qu'elle haïssait, mais à la seconde où elle vit par-dessus les roselières, la douce Miyu qui se tenait face à lui ; un cri de rage et de terreur perça le calme ambiant. Une nuée d'oiseaux prit la fuite au même instant, laissant les cerisiers, qui avaient abandonné leurs dernières fleurs, dénudés.
Dans un acte désespéré, Murasaki se jeta alors violemment dans les gravas.
Elle n'avait jamais senti de pareilles sensations. Elle sentait tout faillir en elle. Tout se déchaîner.
Son cœur se heurter désespérément et avec agressivité contre sa poitrine. Son sang bouillait dans tout son être. Ses os claquaient sous sa résistance. Ses dents grinçaient comme un violon aux cordes usées.
Elle tentait de se contrôler. Elle ne pouvait pas éliminer cet homme. Il était en plein traité avec La Dame Miyu. Murasaki refusait de faire un pareil affront à sa cousine...
L'air s'engouffrait dans son thorax telle une mer de lave et la brûlait de l'intérieur. La colère hurlait d'une grande puissance. La haine résonnait de toute son entre.
La jeune femme n'avait jamais tenu pareil combat. Se combattre était le pire des fléaux. Et malgré tout, cette douleur oppressante et ce sentiment bestialement incontrôlable lui révélèrent de tous nouveaux horizons qu'elle n'avait jamais exploré...
Et plus le temps passait, plus elle s'oubliait.

Entre deux fragments de lucidité, elle se rappela qu'elle n'avait qu'un seul moyen de stopper tout cela.
Dans un ultime effort, elle se traîna jusqu'à sa chambre pour récupérer ce fameux coffret libérateur.
Il était sa seule échappatoire pour se délivrer de ses abominables émanations meurtrières...
Après quelques minutes de lutte, elle réussit enfin à achever sa préparation. Et après l'avoir porté à sa bouche tout parue s'apaiser. Tel un baiser purificateur, les pulsions infernales s'endormirent, le filtre écarlate se dissipa, son corps se détendu et entre deux battements de paupières lourdes, elle sombra loin de ce désir cuisant...

Murasaki avait toujours aimé les histoires sur la lune sanglante, mais elle n'avait jamais, ô grand jamais, voulu la devenir.


 
 
what about You ?

Votre prénom et/ou pseudo ? //El Chupacabra.
Âge ? Ringo ans.
Comment avez vous connu le forum ? Par l'autre tromblon de Ringo.
Qu'en pensez vous ? J'en pense Ringo.
Pepsi ou Cola? Je préfère le goût du Ringo.
Fréquence de présence ? De une fois par semaine à un milliard de fois par semaine.

       


_______________________________



Dernière édition par Uesugi Murasaki le Jeu 20 Juil - 12:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Uesugi Murasaki ~   Mer 19 Juil - 18:18

La tentation fut grande, mais j'ai su résister ! Et puis ta menace avait l'air bien réelle...

Préviens nous quand tu seras prête Wink

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uesugi Murasaki
avatar
| Capitaine |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Sankai
Surnom:
Clan: Uesugi


MessageSujet: Re: Uesugi Murasaki ~   Jeu 20 Juil - 0:46

Voilà, Chef, je me laisse croire que c'est globalement correct. (Dites moi si je dois modifier des choses).
Et tu as bien fait d'écouter mon conseil, ou ma menace parce que j'ai fait quelques crises d’épilepsies.
So, finish !

Coeur avec les mains.♥  

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sô Sesshû
avatar
| Chef de Guerre |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Moujin' sagi 盲人サギ ou サギの嵐 Sagi no arashi, Aosaginohi 青鷺火
Clan: Ryûzoji


MessageSujet: Re: Uesugi Murasaki ~   Jeu 20 Juil - 12:54

Alors pour ma part tout semble OK, le test démontre une bonne compréhension du personnage. Il reste plus qu'à attendre une 2ième avis.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyonights.forum-canada.com/
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Uesugi Murasaki ~   Jeu 20 Juil - 14:46

Je t'avais déjà complimenté sur ta plume par le passé, mais là je dois reconnaitre que tu t'es surpassée. Et qui plus est, tu l'as mise au profit de ce personnage, dont tu as parfaitement compris les enjeux et subtilités nécessaires pour l'incarner.

Sesshû ayant donné son approbation, ta présentation est validée !

Puisses-tu trouver la paix en toi Murasaki; la Lune, lumière de ton peuple, te guidera vers les Ténèbres...

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Uesugi Murasaki ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Uesugi Murasaki ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Murasaki Kuroichi Une petite femme au sang chaud [terminé]
» News de Murasaki Suishou
» Guides de campagne (TW:S2)
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» [ACCEPTEE] Uesugi, gardien de la République

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Voie du Guerrier :: Présentations :: Présentations validées-