Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Harada Yuri, Fleur de Lys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité




MessageSujet: Harada Yuri, Fleur de Lys   Dim 6 Oct - 0:28



Clan Ôsaki



« Citation ou phrase »



INFOS CAPITALES :

Nom & Prénom : Harada Yuri
Clan : Ôsaki
Titre : Geisha
Age : 20
Armes: Kodachi
Plus grande peur: La vue du sang et plus particulièrement du sien



Mon Physique


ECRIVEZ ICI (5-10 lignes)



Mon Caractère


"Yuri, Yuri, tu es douce comme la fleur de lys, mais nul ne sait que tu es empoisonnée!"

Des gens disent si de moi, disent ça de moi, mais ce qu'ils disent ne sont que les avantages, les bons côtés de qui je suis...Mais en vrai, je ne suis pas seulement ce qu'ils disent...

Il y a certaines personnes qui diront de moi, que je suis une douce et délicate femme. Oui je suis douce et délicate, car c'est le devoir d'une geisha d'être ainsi, mais lorsque je ne dois pas faire preuve de douceur, comme lorsque je me fais agresser ou qu'un client tente d'abuser de moi, je suis obligé de faire preuve de brutalité et je suis sûr que cela vous étonnera, mais je suis même prête à l'achever sur-le-champ s'il se montre trop violent ou persistant. Tout autant que je peux me montrer très froide et autoritaire quand il sagit de me faire entendre, mais j'ai peu d'occasion de me montrer autoritaire, après tout, je n'ai encore personne sous mes ordres, mais qui sait plus tard...

De plus, malgré ma grâce et ma gentillesse apparente, je ne suis pas une personne avec le cœur sur la main, tout est dans l'intérêt d'agir ainsi. Tout dans un esprit de manipulation. Quelle calculatrice et manipulatrice que je suis, oui je sais et j'en suis fière. Aussi bien capricieuse, j'aime avoir ce que je désire et si je ne l'ai pas, je pourrais devenir vraiment très colérique. Comme je suis une grande lunatique, tout peut être blanc et l'instant suivant tout sera noir. Souvent pour éviter que tout vire trop vire au noir et que je devienne très susceptible et colérique, il faut souvent me complimenter, me prendre avec des pincettes. Oui j'aime être chéri, choyé, qu'on me donne un maximum d'attention, j'en demande même parfois trop, que voulez-vous, ne suis-je pas une lady qui offre sa présence aux hommes qui sont prêts à payer chère pour moi???




Mon Histoire


Mon père, je ne l'ai jamais considéré comme un héros... En fait, son existence m'importait peu, après tout, cela se voyait bien, je n'étais pas l'enfant dont il rêvait, je sais que c'est un garçon qu'il aurait voulu... Mais il fut tout de même un indigne père... Laissez-moi vous conter mon histoire :

J'ai été victime de l'irresponsabilité et de l'égoïsme de mon père et je me doute bien que je n'étais pas la seule à être victime de ce genre d'actes.

Quand j'étais petite, tout se passait bien, j'aidais souvent mes parents dans les champs et dans les rizières, mais alors que j'entrais dans mes sept ans, tout commençait à basculer peu à peu. Mon père commençait à se lasser de ce quotidien fatiguant, il voulait plus, il voulait ne plus à avoir à travailler ainsi avec acharnement chaque jour, il estimait que tous ces jours de corvées ruinaient sa santé. Alors, il laissa les champs et les rizières pour les paries et jeux d'argents. Mais mon père était quelqu'un doté d'une importante malchance et il ne cessait de perdre de l'argent à chaque jeu et parie.

Pourtant, toutes ces défaites en jeux et paries ne lui servaient pas de leçon et il cumula les dettes. Et même, ça n'envenimait que davantage les choses : ma mère en avait marre de voir père sombrer ainsi et c'est avec agacement qu'elle refusa tout contact avec père tant que ce dernier ne se sevrait pas de sa « drogue ». Mais cela ne tournait pas comme mère voudrait et elle voyait, avec cœur brisé, père sombrer aussi dans l'alcool. Et c'est ainsi que les mois passèrent en empirant.

Un soir, on me réveilla, c'était père, il me demandait de garder le silence, de me vêtir chaudement et de le suivre. En bon enfant, j'obéis, mais j'avais compris bien trop tard qu'il ne fallut point que j'obéisse à mon père. Il m'emmena alors à cheval avec lui. Durant toute la nuit, nous traversions la région au galop. Et quand je demandais « Où allons-nous ? » père répondait « Là où tout sera meilleur, ma fille ! ». Je ne comprenais pas, mais au fond de moi, je sentais que je ne rêverais plus jamais ma mère... Mon cœur souffrait et des larmes coulaient tristement sur mes joues à peine propre...

A l'aube, nous étions arrivés à l'entrée d'une plaine où, apparemment, un groupe nous attendaient. Père me laissa sur le cheval et alla échanger quelques mots avec l'une de ces personnes qui étaient là à notre arriver. Puis d'un signe d'un de ses inconnus, un homme s'approcha de moi et me fit descendre à cheval en me proposant de la nourriture tandis que je vis père récupérer de l'argent et repartir sans moi à cheval et au galop, sans un au-revoir, sans un baiser sur le front, sans qu'il ne se retourne une dernière fois. C'est alors que j'ai compris, finalement, que père m'avais vendu.

Je criais, je pleurais, je me débattais pour rejoindre mon père, pour le suivre, pour rentrer. Mais j'étais retenu, alors une belle femme bien vêtue se positionna face à moi et me saisit dans ses bras, elle chantonna au creux de mon oreille, elle caressait mes cheveux, puis elle me couvrit d'un beau châle cyan broder de fil d'or et m'invita à la suivre. Je me rendis compte que je ne pourrais rentrer chez moi, alors je suivis docilement cette douce femme et quelques jours plus tard nous arrivions à ce que je pense être notre destination et c'est ainsi que je découvris que ma nouvelle maison serait une Okiya, une maison de geisha. Mais, caractérielle, je ne fus point une fleur pour ma nouvelle famille, je faisais sale coup sur sale coup, mais cela ne décourageait pas la patronne de l'okiya, soit celle qu'on devait nommer « okaa-san », elle comptait faire de moi une geisha et quand je compris ce qu'était une geisha je pris la décision de devenir docile et en devenir une ,car dans ma tête, même étant jeune, un plan, des plus vicieux se montait jour après jour, comme un scénario de pièce de théâtre.

Et les années passèrent, 20 ans, je devins une geisha, j'étais plus doué que mes grandes-sœurs, car pleine de visses, j'observais et j'imitais en améliorant. J'appris alors que mon rôle de Geisha n'allait pas servir que l'okiya, mais aussi un clan, un clan dont j'allais bientôt devoir jurer allégeance et fidélité... Mais mon plan restera celui que j'ai monté...




Eh, toi, derrière ton écran.

Prénom / Surnom :Nan vous aurez mon surmon "Shin" ou encore "Neko-Neko"
Age :22 ans bientot 23
Comment avez vous connu le forum:Par un dingue du nom de Musashi? XD
Qu'en pensez-vous :Rien a redire
Coca ou Pepsi ? :ICI
Fréquence de votre présence ? Very Happy:Coca bien sur, cerise ou vanille en plus





Dernière édition par Yuri Harada le Lun 14 Oct - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Harada Yuri, Fleur de Lys   Lun 7 Oct - 23:13

Bon courage pour ta présentation !

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Harada Yuri, Fleur de Lys   Lun 14 Oct - 23:32

Merci Seito.
D'ailleurs, j'ai enfin terminé ma fiche!! Prête à passer sous le jugement administrative!
Revenir en haut Aller en bas
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Harada Yuri, Fleur de Lys   Jeu 17 Oct - 18:49

Bonsoir Yuri,

Ta présentation a suscité de l'intérêt. Je suis curieux de savoir comment cette jeune Geisha va servir le clan Osaki, car bien qu'ayant le caractère adéquate pour intégrer ce clan, elle semble posséder aussi une ambition personnelle que rien ne peut arrêter. Mettra-t-elle son plan secret à exécution, quel qu'en soit le prix ou découvrira-t-elle dans cette communauté des personnes dignes de confiance, qui la réconcilieront avec le concept de "famille"...

Concernant ton style d'écriture, je te demanderais juste pour les prochains posts, de faire très attention à la concordance des temps. Dans ta présentation, tu as utilisé plusieurs temps dans tes propositions, mais souvent de façon maladroite.

Ta présentation est validée !

En espérant que tu prennes autant de plaisir à nous lire qu'à écrire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: Harada Yuri, Fleur de Lys   Jeu 17 Oct - 18:54

Locked ~

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Harada Yuri, Fleur de Lys   

Revenir en haut Aller en bas
 

Harada Yuri, Fleur de Lys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished
» FLEUR canichette croisée abricot 6 ans (89) Yonne
» Fleur d'Aphélandra du Clan du Vent
» Promenade dangereuse(PV fleur enflamée)FINIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille-