Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: L'Histoire    Mer 3 Juil - 11:14

HISTOIRE


Prologue : La Grande Guerre



"Le premier soleil levant au nom de la paix, les querelles entre les Dieux oubliées et la guerre des Hommes terminée, provoquera le commencement d'une nouvelle épopée où les Hommes et les Dieux seront confrontés. C'est ainsi que l'histoire pourra changer, marquant la fin d'une triste réalité."
~ Dieu Créateur Izanagi, Aux Portes des Cieux.


Il y a 30 années de cela, le Chaos se répandait sur le monde. Les guerres déchiraient les Hommes. Des clans puissants s’affrontaient, quand d’autres étaient en proie à la guerre civile et aux coups d’Etat.

Un homme décida de mettre fin à cette ère d’anarchie, qui n’avait que trop duré et qui n’offrait qu’un avenir sombre au monde : Tennô Akamatsu, seigneur du clan Akamatsu. Disposant d'Asahi, la plus majestueuse des cités, et de la plus grande armée jamais réunie sur le continent, sa volonté était de créer le premier Empire, unique autorité, assimilant de raison ou de force tous les autres clans. Le clan Ryûzoji fut le premier à rejoindre la cause.

Cependant le seigneur du clan Ôsaki, ennemi éternel de la cité d’Asahi, ne pouvant tolérer un tel projet, prépara secrètement son offensive. Il promit au clan Mogami d’assoiffer leur désir de conquêtes et de batailles, au clan Hayashi de recouvrer leur liberté conquise depuis près d’un siècle par le clan Ryûzoji, et au clan d’Okuninushi de retrouver leurs pouvoirs d’antan. Ainsi naquit l’Alliance de l’Est.



Les batailles se succédèrent. En moins de 3 ans, tous les postes avancés de la cité d’Asahi furent pris et son effectif militaire amputé de deux mille hommes. L'évènement le plus marquant pour les générations futures restera la Prise de la Tour Céleste par le clan Ôsaki. Il s’agissait d’un point-clé imprenable situé sur la face Est du Mont Shuten, permettant de surveiller les mouvements ennemis. On raconte qu’elle brûla de l’intérieur et que les soldats ne sortirent pas, croyant à une illusion. On ne retrouva aucun survivant.

Leur puissance de frappe était telle, que jamais on ne vit autant d’hommes aux abords des portes dorées de la cité du soleil levant. La guerre allait prendre fin. C’est alors que le clan Uesugi sorti de sa neutralité, reconnaissant la nécessité du conflit et de la création d’un nouvel ordre pour aboutir à une ère de paix durable. Non seulement, il s’interposa dans une lutte acharnée à la progression des renforts du clan Mogami, mais il lança une série de contre-offensive si massive, que l’armée du Feu dût alors défendre son propre territoire. De même, le clan Daîdoji, longuement quémandé par Tennô Akamatsu , prit les armes pour prendre à revers les ennemis de l’empire, réalisant une percée légendaire encore étudiée aujourd’hui.

L’histoire raconte que la puissante armée du clan Sakuma était en marche pour prendre part à la guerre, quand une rébellion menée par les adorateurs d’Izanagi, retint toute leur attention. On ignore encore quelle Alliance ce clan aurait choisi.

L’Alliance de l’Est fut repoussée, jusqu’au Mont Shuten par la nouvelle Alliance de l’Ouest. Ce fut la période la plus difficile et la plus longue du conflit, de par les conditions climatiques et l’incommodité du terrain. Parmi les nombreux épisodes, la «Nuit de la Folie» restera célèbre pour l’erreur du chef de guerre Akamatsu, qui perdit face à cinq cents Mogami, eux-même devenus légendaires pour avoir tenu tête au triple de leur effectif. Cela lui coutera le Seppuku. Le conflit aurait pu durer bien plus longtemps encore et causer plus de morts, si l’arrivée en nombre du clan Daîdoji, guerriers de la montagne, n’avait pas donné l’avantage à son camp.

Le seigneur Ôsaki, effrayé par l’idée même de la défaite, dans une crise de démence ordonna au clan d’Okuninushi d’exécuter leur plus puissante magie : Le Portail des Esprits. Cette dernière était interdite, tant les risques encourus étaient néfastes pour ses invocateurs, comme pour le monde. Ils refusèrent, mais le seigneur plongea les membres du conseil dans une illusion, les soumettant à sa volonté. Ils entreprirent le rituel qui aurait pu mener le monde à sa perte, lorsque le groupe d’élite du clan d’Uesugi, menée par leur général, lança l’offensive de la « Lune Rouge», aboutissant à l’annihilation de la cité d'Akuryo et de ses habitants.

Le seigneur Ôsaki n’ayant plus aucune échappatoire, décida secrètement de se retirer du conflit, signant une reddition immédiate avec ses adversaires. Les conséquences pour l’Alliance de l’Ouest furent immédiates. Le clan Hayashi perdit face au clan Ryûzoji lors d'un épique combat, et l'armée du clan Mogami abandonnée par son allié au dernier moment, fut laminée par le front de l'Ouest dans une dernière bataille. Ce dernier fut placé sous l’autorité du clan Uesugi considéré comme la Sagesse du Pays. La « Grande Guerre» avait duré 10 ans. Elle s’acheva par la construction du Tengoku, cité impériale, au plus haut sommet du Mont Shuten, lieu symbolique des plus grandes batailles de cette guerre, et par l’exécution publique du seigneur Ôsaki. Tous les clans vouèrent alors allégeance à la nouvelle autorité suprême d'Ôyashima: L’empereur Tennô Akamatsu.



Vingt années se sont écoulées depuis la fin de la guerre… Les Hommes et les clans se sont reconstruits. La plupart des héritiers des grands seigneurs d’antan ont succédé à leurs ancêtres. Certains Hommes se sont distingués, c’est ainsi que le clan Mogami recouvra sa liberté, et que naquit le clan Kamiizumi. D'autres encore poursuivirent la digne destinée tracée par leurs aïeux. Néanmoins des murmures rapportent qu’un pacte secret aurait été scellé entre les clans Daîdoji et Ôsaki… Et si la guerre avait éveillé des Ténèbres bien plus sombres encore que la haine des Hommes ?


"Nous avions tort ! La précédente génération de Seigneur et tout ce qu'ils ont accompli n'étaient que le prologue de ce qui va suivre. Cette génération actuelle est spéciale ! Je vois des choses qu'aucun être humain n'oserait imaginer."
~ Oracle Uesugi, Au Sommet du Tengoku.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: L'Histoire    Ven 23 Mai - 18:52

CHAPITRE 1 : Tennô et les reliques du passé




Vingt années. Vingt longues années pendant lesquelles emmurées dans une paix tyrannique, les clans survivants tentèrent de se reconstruire. La nouvelle Cité Sacrée bâtie à travers les cieux demeura silencieuse, jusqu’à ce jour. L’Ordre Impérial résonna dans tout Ôyashima. Lorsque les messagers drapés de noir et d’un emblème écarlate se présentèrent aux abords des cités, tous comprirent : Il leur ordonnait de venir à lui.

Cinq des neuf clans majeurs furent convoqués : Akamatsu, Ôsaki, Sakuma, Kamiizumi, Daîdoji et Mogami. Les Seigneurs qui les représentaient se tenaient devant Tennô Akamatsu, 1er Empereur d’Ôyashima. Le passé revenait les hanter une nouvelle fois. Il leur offrit de prouver leur loyale soumission à son hégémonie : Détruire les derniers survivants d’un clan mineur anéantit à la fin de la guerre par Tennô lui-même et sa garde personnelle. L’existence et la mort du clan Naitô, vénérant le dieu Tenjin semblaient être ignorées de tous. Ils pratiquaient une science aujourd’hui interdite : L’alchimie. Leur haine envers le fondateur de l’Empire n’avait d’égal que l’ambition de leur vengeance. Ils voulaient s’approprier les trois reliques légendaires : L’épée Kusanagi la destructrice, le miroir de Yata l’ultime bouclier et le Magatama amulette renfermant les âmes des plus puissants guerriers.
L’Empereur leur avoua que de nombreux soldats furent envoyés pour les affronter, mais en vain. Ils purent néanmoins identifier les emplacements précis des artefacts tant convoités. Il composa alors lui-même trois groupes et leur attribua une destination chacun.

Ainsi le premier groupe composé de Mogami Jinpachi, sa nièce Mogami Kikue et Nobuyoshi Daîdoji se rendit aux confins de la région Sud, au labyrinthe de Meikyû. A l’intérieur, ils faillirent perdre la vie et leur chemin de nombreuses fois, mais bravant tous les obstacles ils découvrirent la salle renfermant le Magatama. Alors qu’ils réussirent la dernière épreuve, deux alchimistes firent leur apparition. Au cours d’un combat acharné, où Jinpachi fut gravement blessé, ils terrassèrent leurs adversaires. Mais devant une telle situation naquit alors dans l’esprit de Nobuyoshi des pensées plus terrifiantes encore. Il profita de la faiblesse de son homologue et du manque d’expérience du jeune samurai pour faire s’effondrer le labyrinthe et les ensevelir vivants. Il reprit la route, seul, avec l’amulette, sans que quiconque ne connaisse ses véritables intentions. Quelques kilomètres à peine de Shinai, éreinté, il fit une halte dans une auberge. Il y fit la rencontre non moins fortuite de Takanashi Seijuro, général de la puissante armée de Sakuma. Ce dernier avait en réalité un plan : Dérober le précieux objet à son porteur. Il s’engagea alors un duel titanesque entre les deux hommes, mais ce fut Nobuyoshi, affaibli par ses précédents combats, qui ne put résister bien longtemps.

Dans le même temps, le deuxième groupe, composé d’Akamatsu Seito, Kamiizumi Musashi, Takanori Shigeru et Shiroyume Teru Aoi, respectivement samurai du clan Ryûzoji et ninja du clan Hayashi, se rendit à la Tour Tô, célèbre forteresse empreint d’histoire. Le bastion de leurs ennemis, qui détenaient à l’intérieur même le miroir de Yata. Après plusieurs épreuves, qui mirent à mal leurs esprits et leur corps, ils parvinrent au dernier étage, où Saburo Naitô, seigneur du clan éponyme les attendait accompagné d’un fidèle protecteur. Alors que les deux jeunes guerriers s’élancèrent contre ce dernier, une véritable bataille entre le régent des Naito et les deux autres seigneurs débuta. Mais le conflit bascula quand Saburo fit une surprenante révélation à Musashi : L’incendie de l’orphelinat, causant la mort de son père, avait été commandité par l’Empereur lui-même. Dès lors le dernier Kamiizumi, empli de doute, de questions et de rage n’eut d’autre envie que de protéger cette précieuse source d’information. Il devint un bouclier efficace contre les assauts du jeune Seito, qui tenta sans succès de le raisonner. Comprenant qu’en l’état actuel, il n’obtiendrait guère plus de Saburo, l’orphelin passa à l’offensive dans le but de le maitriser. Seito décida de lui porter le coup de grâce, mais Musashi s’interposa une nouvelle fois ne pouvant se résoudre à voir disparaitre le dernier lien avec son passé troublé, donnant l’occasion à Saburo Naitô de prendre la fuite. Dans la confusion naissante et alors que Teru et Shigeru, à bout de forces, s’effondrèrent après avoir remporté héroïquement la victoire presque au péril de leur vie, le miroir lévita dans les airs, chargés d’éclairs. Un homme encapuchonné apparut, son précieux trésor entre les mains, les saluant une dernière fois avant de disparaitre.

Enfin le dernier groupe composé de Sakuma Yuki, Ôsaki Heiichirô et Soyokaze Inga se rendit à la grotte Dôkutsu. Après un parcours épique et une tension permanente entre les deux clans. Ils aboutirent à une salle souterraine. L’épée n’était plus sur son socle. Mais très vite une voix se fit entendre et un être fit son apparition. Le général du clan Kazutoshi Naitô, le plus puissant des alchimistes. Il leur fit remarquer avec délectation que leur présence ici ne pouvait signifier qu’une seule chose : L’Empereur les avait piégés, désirant ardemment les envoyer vers une mort certaine, car le peu d’hommes qui arrivèrent jusqu’à cette salle constatèrent qu’elle était vide, Kazutoshi s’étant dissimulé avec l’épée. Comprenant qu’ils partageaient tout trois la même haine à l’égard de Tennô Akamatsu, il leur révéla son plan : Les alchimistes avaient en effet pour projet de reproduire les artefacts grâce à leur pouvoir, de fonder une armée et de renverser l’empire. Mais il leur avoua avoir l’intention de trahir ses frères, qui n’avaient pas assez d’ambition selon lui. Kazutochi, avait réussi à reproduire un des artefacts avant ses frères et il avait l’intention de trahir ses derniers afin de s’approprier les objets pour lui seul. Il voulait devenir le nouvel Empereur de ce monde, dernier détenteur des secrets de l’alchimie. Il présenta alors aux trois protagonistes une copie de Kusanagi qui à la surprise de tous semblaient avoir les mêmes propriétés. Il leur demanda alors de se joindre  à lui comme généraux et de mettre à sa disposition leurs armées en échange de son puissant pouvoir. Mais ils refusèrent engageant un affrontement éclatant, à l’issu duquel le général perdit la vie et comprit qu’il était impossible de reproduire parfaitement l’œuvre des Dieux. Yuki après avoir rappelé à Ôsaki la dette qui l’avait envers elle pour lui avoir sauvé la vie au cours de leur combat, lui délaissa l’épée. Ils s’emparèrent tout deux d’une des nombreuses copies imparfaite de Kusanagi dans le but de tromper l’empereur.

Lorsqu'ils furent parvenus à la cité impériale, ils offrirent la réplique à Tennô qui ne vit pas le stratagème, trop interloqué de les voir toujours en vie et  furieux devant l’échec cuisant de son neveu, ignorant cependant que Saburo était encore en vie. En châtiment, il fit de lui le cobaye de son nouveau présent, expérimentant la véracité l’épée, qui à la surprise de tous, infligea à Seito une blessure profonde, qui ne se referma pas. L’instant d’après, il trancha un bras à Musashi. Il révéla également que des hommes allaient parcourir tout le pays pour rechercher la vérité sur la disparition de Mogami Jinpachi et Daidoji Nobuyoshi.

Le chapitre se termine sur le corps de Musashi, à terre dans une mare de sang, sous les yeux de Yuki et Osaki impuissants ; Seito gravement blessé transporté hors de la grande salle ; Jinpachi, dans un profond coma ; Daidoji, enchainé et meurtri, retenu prisonnier dans Shinai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
 

L'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Voie du Guerrier :: Le Code du Bushido :: Contexte-