Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Takanori Shigeru [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité




MessageSujet: Takanori Shigeru [Terminée]   Dim 27 Oct - 23:09


 
Clan Ryûzoji
 
 
 
« Citation ou phrase »


 
INFOS CAPITALES :

Nom & Prénom : Takanori Shigeru
Clan : Ryuzoji
Titre : samouraï
Age :24 ans
Armes:Kodaichi et Wakizashi
Plus grande peur: De mourir lors d'un combat ( et les araignées

 
 
Mon Physique


ECRIVEZ ICI (5-10 lignes)

 
 
Mon Caractère


貴教  茂る

La longue journée
mes yeux se sont usés
à contempler la mer


Rêveur. Autant une qualité qu'un défaut. Du moins, c'est toujours ce que lui disait son père, Takanori Matsui. Shigeru a toujours eu la tête dans les étoiles depuis sa plus tendre enfance, préférant passer ses journées allongé sous un pommier, à somnoler, bercer par le vent, plutôt que de s'entraîner au maniement du sabre comme son père l'exhortait à le faire. Mais le jeune homme trouvait toujours un moyen de s'esquiver, la complicité de sa mère aidant, au gram dam de Matsui. Il aime à s'imaginer brandissant son sabre au milieu des batailles les plus acharnées, à défier le sourire aux lèvres les plus grandes lames de ce monde. D'ailleurs, là est son plus grand souhait, mourir les armes à la main, dans un affrontement qu'il aurait choisi.

Paresseux. Longtemps, Shigeru n'accordait que peu d'importance à l'éducation, qu'elle soit intellectuelle ou militaire, et ne s'y pliait que sous la menace de punitions venant de son père. Il préfère amplement contempler un coucher de soleil, le souffle du vent soufflant sur l'herbe, que les rouleaux noircis d'un savoir qu'on lui imposait d'apprendre, de comprendre, de faire sien. Il négligea pendant de longues années une bonne partie de ses devoirs, préférant faire une sieste sous un soleil d'automne, ou dormant au doux son de la pluie s'abattant sur le toit de leur maison.

Calme. Shigeru n'est pas du genre à s'énerver, trait de caractère qu'il hérita de sa mère, Madoka. Il reste d'un calme serein dans la plupart des cas, affrontant les réprimandes de ses parents ou celles de ces précepteurs avec toute la retenue propre à tout Samurai en devenir. Même lors des combats qu'il eut à mener, il a toujours su garder la tête froide, ne cédant pas à ses pulsions ou impulsions, analysant la situation avec calme et attention.

Têtu. Paradoxalement, et bien qu'aimant laisser sa vie suivre son chemin, il est d'un naturel têtu. Cette fois, cela lui vint de son père. Malgré des remontrances quotidiennes, il n'avait de cesse de se livrer à ses humeurs poétiques ou paresseuses, continuant à faire tout ce que son père lui interdisait. Il garda ce trait de caractère en grandissant, s'acharnant à mener ses missions comme il l'entendait, au mépris des conseils pourtant le plus souvent avisés de ses pairs plus expérimentés. Il n'aime pas être contredit, et n'hésite pas à défendre son point de vue, au sabre si la situation l'exige.

Lunatique. D'un naturel calme, Shigeru, en grandissant, et en appréhendant enfin le véritable but de sa vie et de ce qu'il serait amené à accomplir, développa un côté lunatique, qui n'a de cesse de s'accentuer à mesure que passent les années. Bien qu'il défende avec force mais néanmoins avec calme ses points de vue, il lui arrive de plus en plus fréquemment de laisser libre cours à sa colère si son interlocuteur à le malheur de se montrer plus têtu que lui. Il commit une unique fois l'erreur de tirer l'épée lors d'une dispute avec son père, chose qu'il n'avait jamais faite par le passé malgré leurs nombreuses disputes, sous le regard apeuré et empli de tristesse de sa mère.

Brave. Shigeru est et sera toujours un Ryûzoji, bien qu'il n'en porte pas le nom. Depuis qu'il fut en âge de se battre, il n'eut de cesse d'affronter la mort avec ses compagnons, ne reculant jamais devant le danger, quel qu'il soit, que la peur tiraille ses entrailles ou non. Il n'est véritablement lui-même, il n'est qu'un et entier que lorsque qu'il se trouve dans le tumulte des combats, luttant côte-à-côte avec ses frères d'armes, versant son sang pour lui-même ou pour protéger un membre de son clan. Il est fidèle et le sera à tout jamais au clan Ryûzoji, et la fidélité et la bravoure sont peut-être les seules choses qu'il est fier d'avoir hérité de son père.


 
 
Mon Histoire




Il n'y a plus ni ciel ni terre
rien que la neige
qui tombe sans fin


Un cri. Celui de sa mère. Telle fut la première chose que le nouveau-né entendit pour la première fois lorsque que Madoka le mit au monde, bien qu'il ne s'en souvienne point, un soir d'hiver en 709 de l'Empire du Soleil. La neige tombait drue en ce jour, recouvrant de son manteau blanc et immaculé les terres du clan Ryûzoji. La famille Takanori habitait à quelques ri de la capitale du clan, Hariken, non loin de la côte.

Dès les premières contractions, l'oncle de Shigeru, Takanori Tatsuya, était parti à cheval vers le village le plus proche à la recherche d'un médecin, troublé par les cris de la femme de son frère. Il brava néanmoins la tempête de neige avec toute la ténacité propre aux membres du clan, ne s'arrêtant qu'une fois arrivée à destination, et ne descendant de sa monture que lorsque le médecin fut au chevet de Madoka.

Bien qu'elle perdit beaucoup de sang, la mère de Shigeru survit à l'accouchement, et fut la première à serrer dans ses bras encore tremblants, la petite silhouette de son fils nouveau-né. Dissimulant ses émotions autant qu'il le pouvait, le père, Takanori Matsui, attendit, non sans une certaine impatience, de pouvoir prendre son enfant dans ses bras, laissant à sa compagne le privilège d'entendre et de sentir les premiers battements de cœur du bébé.

Personne ne dormit ce soir là, hormis la petite famille, préférant laisser la fête, organisée en l'honneur de la naissance de l'héritier de la famille Shigeru, à ceux qui préféraient la chaleur de l'alcool au réconfort d'une femme et d'un enfant dormant dans ses bras.

Le lendemain matin, la neige avait cessé de tomber, mais l'épaisseur de la couche qui recouvrait la terre était-elle, que personne ne put sortir de la maison ce jour-là, ainsi que les trois autres jours qui suivirent. Mais pour la première fois de sa vie, Matsui ne pesta pas contre la Nature.




Le jour sur les fleurs
décline et sombre déjà
l'ombre des cèdres


Son cri. Pour la première fois de sa vie, le jeune Shigeru, alors âgé d'une petite dizaine d'années, poussa un cri. De douleur, certes, mais principalement de colère. Il était au sol, se tenant le poignet droit de sa main gauche, de petites larmes perlant au coin de ses yeux. Ses cheveux longs et noirs, habituellement noués en une queue de cheval, s'étaient dénoués sous la violence de l'impact sur encore son corps en construction, et un sol bien plus dur que lui, son bokken brisé en deux.

''Combien de fois t'ai-je répété de parer toujours avec les deux mains, mon fils ?''

Takanori Matsui, lui, ne criait pas. Mais sa voix était semblable au grondement du tonnerre tellement il était courroucé de voir ainsi son propre sang mettre aussi peu d'ardeur à l'appréhension, à la compréhension, de l'art du sabre. Il l'entraînait sans relâche depuis deux ans maintenant, mais ne prenait que peu de gants avec son fils, le traitant presque comme n'importe quel ennemi le ferait, sans une once de pitié.

''Le Ki ken tai no itchi n'est pas quelque chose que tu dois mépriser, Shigeru. Ces quelques mots ont une signification que tu ne dois pas seulement connaître, mais que tu dois sentier au plus profond de toi. L'énergie, le sabre et le corps ne forment qu'une seule et même chose, qu'un seul et même élément, à la fois bouclier et arme, force et détermination, vie et mort. Si tu veux faire en sorte que ton premier combat ne soit pas le dernier, relève-toi, et bats-toi comme seul un Ryûzojin sait le faire.''

Shigeru fut incapable d'émettre la moindre contestation devant les paroles de son père, reprenant calme et constance alors que son jeune esprit tentait d'assimiler des paroles prononcées avec force et verve, charisme et détermination sans faille. Il se leva, ne prit pas la peine d'épousseter ses vêtements, et ramassa son sabre brisé.

Un pâle soleil de printemps brilla durant toute cette journée, où le jeune garçon faisait son premier pas sur la voix qu'il s'était tracé, sous le regard emplit d'amour de sa mère.

Mais ce chemin ne se parcourut pas sans peine, ni sans heurt. Alors que son caractère se forgeait, son amour pour la Nature, pour les choses simples de la vie, et pour la poésie prirent le dessus sur sa pratique du sabre, et l'assimilation du bushido fut pour lui, pendant un temps, bien moins importante à ses yeux que le délicat parfum des champs fraîchement récoltés, que la douce senteur du vent soufflant dans la plaine, ou que le goût parfumé d'une pomme dégustée à un pommier au pied duquel il aimait à s'endormir, laissant son esprit vagabondait dans ses songes et ses rêves les plus secrets.

Néanmoins, cette douce vie faite de paresse et de délicatesse prit brutalement fin un soir de printemps, quand son père rentra le bras tranché d'une patrouille, près de la frontière avec le clan Hayashi.




Herbes de l'été
Des valeureux guerriers
Traces d'un songe


Le vent. Le doux souffle d'une brise d'été dans ses cheveux, caressant l'herbe verte de la plaine. Il se tenait immobile, gardant ses yeux bleus rivés dans ceux de son adversaire. Sa respiration était calme et contrôlée, tout comme les battements de son cœur. Sa main droite tenait avec plus ou moins de fermeté la poignée de son sabre, l'autre était quant à elle, posée sur le fourreau. Une certaine tension se dégageait malgré l'apparente plénitude du lieu choisi pour l'affrontement. Père et fils. Un dernier combat.

Le soleil commençait à décliner à présent. Voilà maintenant de longues minutes que les deux combattants se faisaient face, mais ni Matsui, ni Shigeru n'étaient prêts à céder face à l'autre. Mais le jeune homme, malgré l'enjeu et la tension, ne put empêcher son esprit de le ramener vers ses songes enfouis et ses rêves oubliés. Ceux des grandes batailles des temps jadis. Ceux des héros des passés perdus et révolus. Il ne voyait son futur que sur les champs de bataille, luttant côte-à-côte avec ses frères d'armes, mettant son talent, sa détermination, sa vie à l'épreuve.

Les songes. L'inattention. En un instant, de son bras valide, le père dégaina son sabre. Shigeru para une seconde trop tard, alors qu'il revenait à la réalité. Il dégaina à son tour, contrant le coup du mieux qu'il le pouvait. Il fut obligé de reculer, jusqu'à ce que Matsui stoppe brutalement son assaut et se mette en garde. Le jeune homme s'en voulait, et le regard de son père en disait long sur ce que lui aussi pensé. Mais Shigeru reprit vite sa contenance et son calme habituel. Il ferma les yeux quelques secondes. Son père lui disait souvent qu'il ne lui fallait pas seulement se contenter de voir. Il devait ressentir.

Le souffle du vent. Le bruissement des arbres. La respiration calme de son père. Les battements de son cœur. La chaleur des derniers rayons du soleil couchant. L'odeur sucrée des pommes. Les bruits de pas sur le sol.

Il rouvrit les yeux, et se jeta subitement en avant, surprenant son père à son tour. Chaque coup que chacun des deux hommes portaient, était exécuté à la perfection. L'esprit, le sabre et le corps ne faisaient plus qu'un et un seul. Ils ne se livraient plus un simple combat, mais une danse mortelle où le moindre faux pas conduisait à un destin funeste.

Shigeru fit mine de découvrir sa garde, et bien qu'il ne sut jamais si son père était tombé délibérément ou involontairement dans le piège, il le désarma dès l'instant où il s'engouffra dans la brèche. Matsui tomba et sol, son sabre lui échappant des mains. Sans un regard, il se releva et s'éloigna.

''Tu es prêt.''




Dussent blanchir mes os
jusques en mon cœur le vent
pénètre mon corps


Trop jeune. Immature. Incapable. N'y vas pas. Ne pars pas. Tous ces mots, toutes ses paroles, résonnaient dans son esprit. Mais une seule résonnait dans son cœur. Celle de son père. Il n'avait de cesse de se les répéter, attendant, agenouillé et les yeux fermés, que Matsui le rejoigne, et ne lui parle une dernière fois. La porte coulissa, alors que la lumière des bougies vacilla quelques infimes secondes. Shigeru ne releva pas la tête. Il n'osait le faire. Et ce n'est que lorsque la voix caverneuse de son père retentit qu'il s'autorisa à respirer.

''Relève la tête, mon fils, tu es mon égal désormais.''

Le jeune s'exécuta, gardant néanmoins une défiance et un respect qu'il n'avait que trop longtemps manqué envers son père. Il croisa son regard sans réellement le voir, tendu comme jamais il ne l'avait été, pour le moment qui lui semblait être le plus important de sa vie.

''Garde toujours ton regard dans celui de ton adversaire, quitte-le des yeux, et tu mourras.''

Takanori Matsui s'agenouilla à son tour, à quelques centimètres devant son fils. De son bras valide, il tenait quelque chose dissimulait par un petit drap de soie pourpre. Il déposa l'objet devant lui, avant d'en retirer la protection, dévoilant devant le regard aussi inexpressif que possible de son fils. Un katana et un wakizashi, tous deux dans un fourreau d'un noir de geais. Aucune décoration, aucune fioriture. Seul le symbole du clan Ryûzoji figurait sur la poignée.

''Voici mes sabres. Désormais, ils sont à toi.''

Les battements du cœur de Shigeru s'accélérèrent subrepticement. Son père l'honorait de la plus formidable des manières, et une multitude de sentiments contradictoires se mêlaient dans son esprit.

Honneur. Reconnaissance. Honte. Peur. Chagrin. Amour.

Autant de choses qu'il n'avait ressenti auparavant, autant de choses qu'il pensait inutiles et superflues, mais qui, en cet instant, enflammaient chaque parcelle de son corps.

''Ils n'ont pas de noms. Ils n'en ont pas besoin. Ils font parti de toi. Ils sont une extension de ton bras. Ton coeur, ton âme et ton esprit.''

Shigeru s'inclina profondément, puis se relevant, prit les sabres entre ses mains. Il s'inclina ensuite une nouvelle fois.

''Par ma vie ou ma mort, je jure sur ses sabres et sur ma vie de vous faire honneur.''

Son père ne répondit pas, se contentant d'incliner très légèrement la tête.

''Maintenant, Takanori Shigeru, Samurai du clan Ryûzoji, relève-toi.''

Dans un même mouvement, les deux hommes se levèrent. Matsui posa la main sur l'épaule de son fils, mais son regard en disait plus que n'importe geste.

Quelques instants fugaces plus tard, Shigeru se tenait devant sa mère, s'inclinant devant elle, alors que Madoka retenait ses larmes. Il fit de même devant son père, mais ne trouva comme réponse que l'expression froide et fermée que Matsui lui réservait habituellement.

Son cœur était au supplice. Alors qu'il ne rêvait que de batailles et de liberté, un sentiment de profonde terreur à l'idée de l'inconnu secoua son corps et son esprit. Il serra alors la poignée du sabre de son père entre l'étreinte glacée de la main. Il crut sentir toute la force de cet homme qui n'avait eu de cesse de faire de lui quelqu'un de valeur. Il avait juré de lui faire honneur, et il préférerait mourir seul et oublié de tous que de se soustraire à cette promesse.

Il fit un pas, puis un autre. Sous un pâle soleil d'automne, alors que la Nature se paraît déjà de teintes délicatement rougeâtres, il s'éloignait de chez lui.

Et sans un regard en arrière, il sourit.



 
 
Eh, toi, derrière ton écran.

Prénom / Surnom :Matt
Age :23
Comment avez vous connu le forum:via Top-sites
Qu'en pensez-vous :Coup de coeur pour le design et le contexte !
Coca ou Pepsi ? :Coca
Fréquence de votre présence ? Very Happy:ICI
 

 


Dernière édition par Takanori Shigeru le Ven 29 Nov - 0:49, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   Dim 27 Oct - 23:44

Bienvenue et bon courage pour ta préz' !  

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Ôsaki Heiichirô
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom:
Clan: Ôsaki


MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   Mar 29 Oct - 17:37

Merci à toi, ça nous va droit au cœur ! Je te souhaite la bienvenue parmi nous Matt, si tu as des questions, à propos de quoi que ce soit, tu n'hésites pas ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   Jeu 7 Nov - 19:22

Bon courage pour ta présentation; préviens moi lorsqu'elle sera terminée ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   Ven 29 Nov - 0:49

Présentation terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Akamatsu Seito
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Gokai
Surnom: Saigo no Yoake
Clan: Akamatsu


MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   Ven 29 Nov - 12:46

Bonjour,

Je ne m'étalerai pas : Poétique, romanesque, splendide.

Tu as réussi à me faire baisser ma garde, par la seule force des mots. Ta présentation est validée.

Takanori Shigeru, sois le bienvenu sur les terres d'Oyashima...

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   Ven 29 Nov - 13:30

Merci beaucoup ! Très heureux d'être des vôtres !
Revenir en haut Aller en bas
Mogami
avatar
| Padawan |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shuukai
Surnom: 戦士の火の馬 (Senshi no hinouma)
Clan: Mogami


MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   Ven 29 Nov - 14:06

Soit le bienvenu Jeune samouraï  

_______________________________



"Rien n'arrête la montagne quand elle crache le feu"
Fiche~Relations~ Bilans Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   Ven 29 Nov - 15:39

Locked ~

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Takanori Shigeru [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Takanori Shigeru [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille-