Veuillez vous connecter pour entrer dans le nouveau monde des Samurais !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Winter Wonderland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Winter Wonderland   Mer 27 Nov - 15:31

Le froid. L'un des pires ennemis de Musashi. Cela faisait maintenant un peu plus de trois semaines qu'il traversait le pays entier dans le but d'une rencontre avec le Seigneur du grand Nord. Pendant que la Dame Sakuma était parti dans les terres du Feu, lui se retrouvait propulsé dans les montagnes du Froid. Enfourné dans un grand manteau, il n'avait cessé de trembler durant le voyage. Étant habitué à une température modérée au minimum, son corps mate de peau avait du mal à gérer les prémices de l'hiver de la région Kita. Il n'osait même pas imaginer être en plein milieu de cette saison en ce lieu. Il tremblota à l'idée de vivre dans cette zone reculée de tout.

Un camp primaire fut établi pour passer la nuit. Le Seigneur se précipita près du feu et ressentit un soulagement lorsque la chaleur des flammes envahit son corps. Un grand sourire s'afficha sur son visage, provoquant un rire dissimulé chez son capitaine qui l'avait accompagné dans ce périple. Ce dernier avait connu le père de Musashi, et avait atteint l'âge de la maturité depuis un moment. Néanmoins, il était un excellent combattant et il faisait partie de ceux qui avaient appris au Seigneur comment se battre.


- Cesse de te moquer de moi Katashi ! Ou je t'utiliserai comme combustible pour le feu !
- Même si vous y songez vraiment Seigneur, j'aurai déjà fui le temps que votre corps se décongèle... dit-il avec un sourire.
- Hum... Tu as raison. J'arrive à peine à ouvrir ma bouche pour parler, Ahah !
Le petit groupe s'établit autour du feu pendant qu'une partie de leurs provisions était en train de cuire au-dessus des flammes.
- Quand arriverons-nous ? J'aimerais ne pas ressembler à un glaçon lors de mon arrivée.
- Demain Seigneur. Reposez-vous ce soir pour avoir bonne mine afin de faire face au Seigneur Daîdoji.
- Dis m'en plus sur celui-ci.
- Tout d'abord, sachez qu'il ne vous aime pas...
- Pas étonnant.
- ... De plus, il est le plus vieux Seigneur du Pays, et il a connu la Grande Guerre.
- Je vois.
- Enfin, il ne vous apprécie pas, mais je vous l'ai déjà dit il me semble,
ajouta-t-il avec ce même sourire. A ses yeux un clan vassal est un clan méprisable sans Honneur.
- Bien sur... Je pense que de son temps il n'y avait pas de clan vassal ! Et il aurait préféré mourir plutôt que de servir un autre clan ! Honte sur moi-même !
s'exclama le jeune Seigneur sans oublier l'ironie.
- Ne prenez pas à coeur toutes les médisances des autres Seigneurs du Pays Kamiizumi-sama.
- Si je le faisais, on serait en guerre avec la moitié du Pays...


Les Samouraïs de Saishin mangèrent dans le silence. Les tours de garde pour la nuit venaient de commencer. Uniquement Musashi et son capitaine étaient restés autour du feu. Le Seigneur baissa son visage vers la neige qui l'entourait.

- Katashi, penses-tu que je vis dans le déshonneur en étant Seigneur d'un clan vassal ?
Le capitaine soupira légèrement.
- Non Seigneur. Et n'oubliez pas que chaque Seigneur est vassal de l'Empereur. Donc, même si c'était le cas, cela voudrait dire que chaque Seigneur vit dans le déshonneur... Donc vous ne seriez pas seul, dit-il avec un rictus rempli de bonté.
- J'aime ta vision des choses, même si elle ne me rassure pas vraiment.
Le Seigneur ne put s’empêcher de glousser.
- De plus, des rumeurs circulent au sujet de vous et de la Dame... Le Seigneur tourna le visage dans la direction de son capitaine. On raconte que vous vous entendriez de façon exquise, et c'est pour cela que nous aurions des bonnes relations avec le clan Sakuma, s'exclama-t-il en essayant de repousser un fou rire.
- On raconte aussi que chaque homme qui partage son lit, finira la nuit six pieds sous terre ! Donc si un jour tu me vois rentré dans sa chambre... Laisse-moi y aller. C'est une belle façon de mourir !
Les deux samouraïs éclatèrent de rire au milieu de la nuit froide.

_____________________________________________________________________________



Les portes s'ouvrirent devant les membres du clan Kamiizumi. Ils pénétrèrent dans une grande salle dans laquelle un trône était posé dans le fond. Des servants s'étaient occupés des chevaux. Les hommes de Musashi suivirent des samouraïs de Daîdoji dans une autre pièce, tandis que le Seigneur resta au milieu de la salle. Il s'avança vers le siège du souverain de ce territoire, caché par l'ombre, quand il entendit un homme s’éclaircir la voix.

Je suis Musashi Kamiizumi, Seigneur du clan Kamiizumi. Je suis venu du Sud, de la ville de Saishin, afin de vous rencontrer Nobuyoshi Daîdoji. Je désire un entretien avec vous dans le but de parler du futur de notre Pays, Seigneur du Nord.

Le silence reprit son droit.

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi




Dernière édition par Kamiizumi Musashi le Mar 6 Jan - 17:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Daîdoji Nobuyoshi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shuukai
Surnom: L'homme le plus fort du monde!
Clan: Daîdoji


MessageSujet: Re: Winter Wonderland   Mer 27 Nov - 19:30

"...Le clan  Kamiizumi ..." Railla Daidoji en détaillant son visiteur qui se tenait quelques pas devant lui .
Voilà bien longtemps qu'aucun Seigneur n'avait pris la peine de venir lui rendre visite pensa t'il. Les terres du nord et leurs Seigneurs étaient loin d’être les hommes les plus en vue à la cour de l'empereur.
Nobuyoshi avait d'abord cru à une farce en entendant ce messager venant lui annoncé l'arriver imminente de Musashi a la tête de son escorte. Mais la blague c’était avéré bien réel , ce jeune seigneur avait bravé le froid en plein cœur de l'hiver pour venir lui rendre visite. La courtoisie n'avait pas sa place dans l'empire et cette visite pouvait certainement être une idée des Akamatsu. Si tel était le cas le Seigneur Daidodji mettrait un terme a la fulgurante ascension du nouveau clan en éliminant ce tous jeune Seigneur et sa garde rapproché. A l’extérieur les samouraïs du clan Kamiizumi furent mené dans l’arrière cours aux pieds des remparts ouest ou deux douzaines d'archers avaient pris soin de se cacher sur les hauteurs. Quand l'ordre d'assassiner Musashi serait donné ils cribleraient de flèches ces samouraïs qui avaient eu le malheur de jurer fidélité au clan Kamiizumi....Quand à leur Seigneur il avait eu la folie de se rendre seul dans l'antre du maître des lieux...



Nobuyoshi écouta l’étrange question et garda un temps le silence avant de reprendre la parole.

" ...Musashi Kamiizumi...pourquoi perdrais-je mon temps à parler avec toi de sujets qui ne sont pas de ton ressort, l'avenir de notre pays n'est pas dans les mains des Seigneurs vassaux mais dans celle de leurs Maîtres. Mais par respect pour ton audace et ton courage d'avoir bravé l'hiver je t'offre un choix..."

Nobu claqua des doigts et un serviteur apparu d'une pièce adjacente un fauteuil a la main. Le larbin s'avança et le posa a quelques mètres seulement de Daidoji avant de disparaître par la porte d'ou il venait d'entrer.

"...Si c'est en ton nom et en celui de ton clan que tu parles tu peux prendre place Musashi Kamiizumi, seul ceux capable de prendre en main leur destin m’intéresse....Sinon quitte mes terres...les faibles n'ont pas leur place dans le nord..."

Daidoji se tut et allongea ses jambes et laissa instinctivement glisser sa main vers l'ombre de son trône ou était caché son marteau de guerre. Il n'avait pas idée de la réaction qu'aurait musashi et si elle lui déplaisait nobu n'aurait aucun scrupule a faire disparaître ce jeune seigneur...ni la dizaine de samouraï caché dans les pièces adjacente prête a intervenir au moindre mouvement suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: Winter Wonderland   Jeu 28 Nov - 18:39

Musashi arrêta son regard sur l'imposante carrure du Seigneur du Nord. Cet homme était un véritable colosse. Il devait faire deux fois le poids d'un homme normal même s'il n'était pas plus grand que le jeune Seigneur. Sa voix grave et puissante résonna dans la grande salle où régnait une atmosphère tendue. Musashi resta impassible face aux remarques désobligeantes du Daîdoji. Le comportement dédaigneux de celui-ci irritait le jeune Kamiizumi, mais il ne laissait rien transparaitre.

Le Seigneur du Sud s'avança à pas lent avant de s'assoir sur le fauteuil. Le dos bien droit et fier, il regarda sur sa droite et sur sa gauche avant de planter son regard rouge dans celui de Nobuyoshi. Il sentait qu'ils n'étaient pas seuls, et au moindre faux pas, lui et ses hommes perdraient la vie. Il prit une grande inspiration et posa ses deux mains sur ses genoux avant de s'adresser d'une voix franche au Seigneur.


- Les visites doivent être rares vues vos manières avec les invités. Un rictus se dessina dans sa barbe de trois semaines. Cependant, merci pour le comité d'accueil, s'en est presque trop pour ma simple condition de Seigneur vassal.

Le sourire aux lèvres il fixait le visage courroucé de son homologue. Un peuple avec un grand pouvoir, voué à un triste destin. Le peuple des montagnes s'était affaibli au fil des années. La Grande Guerre avait été un bourreau pour des milliers de Samouraïs provenant de cette région. Ils avaient eu le plus grand pourcentage de perte alors qu'il n'avait rien gagné dans cette guerre. C'est l'amitié que vouait Nobuyoshi Daîdoji à Tennô Akamatsu lorsqu'ils étaient jeunes, qui l'avait poussé à s'engager dans ces batailles. Toutefois, cette même amitié s'était dégradée lors de la création de l'Empire. Depuis le clan Daîdoji s'était isolé dans les montagnes d'Oyashima, reclus de tous.

- Si je suis venu ici c'est pour parler en mon nom. Vous n'êtes pas censé ignorer que l'Empire montre ses faiblesses. Les complots et rumeurs d'une nouvelle guerre sont des conversations récurrentes dans tout le pays. Néanmoins, le silence du Nord m'intrigue.

Musashi posa son bras droit sur l'accoudoir du fauteuil et posa une partie du poids de son corps dessus.

- La nouvelle génération est encore plus fougueuse que la précédente. Ôsaki veut se venger et retrouver la gloire d'antan, Akamatsu veut protéger l'ordre et l'empire, Mogami est en quête de combat et de sang, et Sakuma est craint par l'Empereur. Mais vous ? Pourquoi un tel silence ? C'est la raison de ma venue ici.

Le jeune Seigneur se détendit et posa le long de son dos au fond du siège.

- L'amertume vous ronge dans l'hiver glacial de la rancune. Une réponse s'offre à vous pour soulager cette rancœur... Heiichirô le Seigneur Déchu ! S'exclama-t-il en serrant le poing droit. Celui que vous avez autrefois combattu au côté de votre ancien ami, celui dont vous avez en partie causé la défunte destinée qui est la sienne, celui qu'on surnommerait le Seigneur Fou... Cet homme est la clé de votre paix.

Musashi senti la tension s'alourdir dans la grande salle mal éclairée. Les samouraïs autour de lui semblaient de plus en plus nerveux au fur et à mesure que son monologue s'écoulait. Il devinait que le Seigneur face à lui n'hésiterait pas à le faire tuer si l'envie lui prenait. Il jeta quelques regards vifs sur les côtés tandis que la nervosité affluait dans son corps. Il essaya de se contrôler et repoussa toute tension lors d'une grande inspiration. Il devait montrer sa force de caractère même si le brouillard de la mort l'entourait.

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi




Dernière édition par Kamiizumi Musashi le Sam 30 Nov - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Daîdoji Nobuyoshi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shuukai
Surnom: L'homme le plus fort du monde!
Clan: Daîdoji


MessageSujet: Re: Winter Wonderland   Sam 30 Nov - 11:50

"...Pourquoi perdrais je mon temps à jouer les hôtes envers ces Seigneurs à peine sortie des jupes de leurs mères. Amis ou ennemis, leurs prédécesseurs étaient des hommes de valeur qui savaient écouter les conseils des hommes du nord mais leurs successeurs eux me voient comme celui qui s'allia a Akamatsu contre leurs clans ou celui qui tourna le dos a l'Empereur après la victoire. Ils ne sont pas le bienvenu chez moi..."

Une servante sortit de l'ombre et apporta une théière et une tasse qu'elle posa sur une tablette a droite de Nobuyoshi. Il prit la tasse qu'on venait de lui servir et huma l'odeur du thé parfumé tout en écoutant les paroles de musashi. Il ne put réprimer un sourire en entendant ce jeune seigneur prétendre savoir se qu'il ressentait. Les jeunes pensa t'il, toujours a croire détenir la vérité. Daidoji bu une gorgé qu'il savoura avant de reposer sa tasse et dévisager Kamiizumi.

"...Tu te méprends a mon sujet  jeune Seigneur, aucune rancœur ne dévore mon âme..." Nobu ne put s’empêcher de sourire devant le portrait qu'on venait de brosser de lui.
"...C'est ce qu'ils disent du vieux Daidoji a la cour ? "reprit il d'une voix amusé. Que je vis dans l'amertume et panse mes plaies en quête d'une occasion pour me révolter contre Tenno Akamatsu ?
Et l'on s’étonne que je ne me mélange pas a ces imbéciles. Il n'y a que ceux qui n'ont pas pris part a la grande guerre qui rêvent a un nouveau conflit . Ce n'est pas le cas du clan Daidoji, nous avons payé un lourd tribu à la guerre et a moins que ton Seigneur fou ne soit capable de ramener les morts et repeupler mon clan je ne vois aucun intérêt a m'allier a lui, ni a qui que ce soit d'autre.


"...J'ai passé l'age de ces enfantillages jeune musashi, la clé de ma paix je l'ai trouvé il y a des années en essayant de construire un futur a mon clan et en laissant les morts reposer en paix.
C'est dans l'empire de Tenno,  que nous autre Daidoji avons aidé a bâtir, que mes samouraïs enfanteront et formeront un nouvelle génération de guerrier qui renforceront la puissance du clan Daidoji, pas dans le monde en guerre d' Ôsaki. Que ces jeunes Seigneurs avide de guerre s'allient et s’entre-tuent autant qu'ils veulent, le conflit a venir ne nous concerne pas et nous resterons dans le nord...."

Impassible après sa tirade Nobuyoshi se tut enfin et laissa le temps a musashi d'assimiler ce qu'il venait de dire. Que ses paroles soient vrai ou non, il aurait était stupide de prétendre autre chose a un Seigneur dévoué a l'Empereur. Ses plans et ses rancœurs il les gardait tapis au fond de son âme et n'avait certainement pas l'intention d'en faire profiter ce seigneur fraîchement débarqué
.

"...Mais toi Seigneur Musashi "reprit il enfin. "...Quelle sera ta place dans ce conflit? Prendre parti pour l'un ou l'autre pourait permettre au clan Kamiizumi de se liberer des Sakuma...a quoi bon etre un Seigneur vassal..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: Winter Wonderland   Lun 2 Déc - 15:35

Un lourd silence s'abattit dans la salle du trône. Les paroles de Nobuyoshi percutèrent violemment Musashi. Le Nord ne voulait aucunement entrer en guerre. Tous les mots du Seigneur du Froid étaient remplis de sens et de sagesse. Pourquoi voulait-il une autre guerre, alors qu'il avait perdu tant d'hommes dans la précédente ? La logique du Seigneur du Sud venait de voler en éclats. Il avait toujours été bon orateur, et son pragmatisme n'avait jamais été mis en échec. Toutefois, cette fois-ci, le doute s'installa dans son esprit. A moins que... On n'apprend pas aux vieux singes à faire la grimace.

Le jeune Seigneur voulut relancer la discussion mais l'ancien Daîdoji fut plus rapide que lui. La dernière question de Nobuyoshi arrêta Musashi dans son élan. Même lui n'avait jamais trouvé la réponse à cette question... En cas de nouvelle guerre, que fera-t-il ?!


- Je...

Une once d'hésitation se lut sur son visage marqué par le questionnement. Le Seigneur du Nord fut le premier à poser cette question au jeune Kamiizumi. Ce dernier était lié à la Dame Sakuma, donc il se devait de la suivre. Néanmoins, l'idée d'être un clan libre réchauffa son corps froid. De plus, il ne voulait pas la guerre. Un ultimatum se présenta à ses yeux.

- Je ne veux pas un nouveau conflit Nobuyoshi. La Grande Guerre a causé trop de dégâts dans ma famille. Mes parents ont disparu tandis qu'ils aidaient tous les orphelins du Pays... Une autre guerre provoquerait de nouveaux enfants seuls dans le présent sans aucun futur, à la recherche perpétuelle de leurs passées. Il soupira lentement en imaginant les conséquences d'une nouvelle croisade. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour défendre la paix, si fragile soit-elle.

La tension autour de lui augmenta d'un cran. La nervosité des hommes prêts à tuer Musashi sous le moindre signe de leurs Seigneur grandit. Le jeune Kamiizumi baissa le regard vers le sol, basculant sa face dans l'ombre. Sa voix s'éleva de nouveau, résonnant dans l'enceinte de la pièce.

- Cependant, mon alliée pense différemment de moi. Un rictus se dessina sur son visage. Son appétit de pouvoir est aussi grand que celui de l'Empereur, et il ne cessera de grandir tant qu'il ne sera pas assoiffé.

Musashi releva le visage en projetant ses iris rouges dans ceux de Nobuyoshi.

- L'Empereur ne pourrait pas contenir deux fronts. L'empire s'écroulerait face à une attaque synchronisée des armées du Sud et du Nord. Enfin... Si jamais ces sombres jours se produisaient.

Le jeune Seigneur se leva d'un bond de son fauteuil. Il posa la main droite sur la poignée de son arme favorite tout en se mettant dans une position prête pour engager le combat.

Je sais que vous pouvez causer ma mort ici et maintenant Seigneur Daîdoji. Il jeta son regard une nouvelle fois sur ses flancs. Mais je pense que je vous montre ma bonne foi depuis mon arrivée dans vos terres. Il serra sa poignée fermement. Faites congédier vos hommes et la menace qui pèse sur mes Samouraïs et moi-même ou la Mort s'abattra sur votre clan !

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Daîdoji Nobuyoshi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shuukai
Surnom: L'homme le plus fort du monde!
Clan: Daîdoji


MessageSujet: Re: Winter Wonderland   Mer 4 Déc - 20:40

"...La Mort s'abattra sur mon clan..." Répéta le Seigneur incrédule.

Nobuyoshi garda le silence un temps et reposa la tasse de thé qu'il tenait toujours a la main sur la tablette a sa droite.Il posa un regard impitoyable sur ce fou qui osait venir le menacer au cœur même de sa seigneurie. Le manche de son marteau lui chatouilla la paume de la main . Un instant l'envie lui prit de prendre l'arme et de pourfendre le crane de l'insolent.En d'autre temps ce musashi baignerait déjà dans son propre sang la cervelle rependu sur le sol de sa grande salle mais Nobuyoshi n’était plus ce jeune seigneur impulsif toujours prêt a s'engager dans un combat sanglant et la il avait des informations a offrir avant de mourir.

"... Nobushige ! " rugit Daidoji

Un pan de mur glissa derrière Nobu et laissa apparaître un samouraï tenant un katana par son fourreau a la main.Le fils aîné du clan s'avança vers son père et prit place a sa gauche le regard braqué sur musashi. D'autre porte s'ouvrir de chaque coté de la pièce laissant se déverser un flot de samouraïs l'arme au clair.

"...As tu entendu Nobushige ?! Ce fou s'invite chez moi et ose me menacer !!"

"...Je l'ai entendu Père..."
répondit froidement l’aîné.

"...Qu'un quart de sa suite soit exécuté sur le champs et qu'on m’amène les autres enchaînés..."

Nobushige acquiesça a l'ordre et fit un signe de tête a l'un des samouraï près de la porte qui disparut aussi tôt par l'une des ouvertures latérales....


Dehors la lune était haute et le vent glacial plus mordant que jamais dans la cour ou l'on avait amené la suite du Seigneur Kamiizumi. Les hommes du clan Daidoji leurs avaient allumé un feu en son centre pour permettre a leurs invités de se réchauffer pendant que leurs seigneurs respectif discutaient d'affaires qui ne regardaient nul autre qu'eux puis un a un les hommes du clans avaient prit congé prétextant qu'il serait puni par le maître s'ils étaient aperçu a traînasser alors que leurs compagnons eux travaillaient dans la forteresse. Peu après on avait amené un repas et quelques bouteilles de saké aux invités...
Nobunaga, le second fils du Seigneur Daidoji, regardait par l’entrebâillement d'une fenetre de la tour les invités se réchauffer au coin du feu. Il distingua quelques brides de discutions, mais rien de bien important.


"...Fermez les portes discrètement..."
ordonna t'il a l'un des ninja du clan "Et que les archers se préparent a les abbatre sur mon ordre. Disons..." Nobunaga pointa quelques silhouette au hasard, son père avait dit un quart alors il obéirait "...ceux a gauche du feu..."

Le ninja ne répondit pas mais acquiesça d'un signe de tête et en silence il disparu pour ordonner l’exécution de la basse besogne. Nobunada lui ouvrit la fenêtre et prit place au première loge pour le spectacle. Les deux seul porte donnant sur la cour furent scellé faisant de l'agréable jardin d’été une souricière mortelle pour ceux emprisonnés.
Son regard croisa celui d'un des hommes de la suite de musashi, les deux samouraïs au regard aussi impassible l'un que l'autre se toisèrent quelques secondes puis Nobunaga Daidoji se permit un sourire avant d'ouvrir la bouche pour hurler.


"Abattez les !!! "

De toutes part les arches sortirent de leur cachette sur les hauteur de la cour et mirent en joue la suite de musashi. Une pluie mortelle s'abattit sur les cibles désigné, criblant de flèches et par surprise les samouraïs encore assis . Incrédule devant la basse de l'action les autres samouraïs se levèrent l'arme au poing prêt a en découdre avec les assaillants.

"...Il n'y a aucune issus !!" Reprit Nobunaga "...Votre Seigneur est encore vivant, déposez vos armes et peut être nous vous autoriserons a quittez nos terres vivant, refusez et vous subirez le même sort que vos compagnons..."



Le temps c’était figé dans la salle du trône, nul ne bougeait.Les hommes étaient nerveux, un mot, un seul et tous les hommes présent étaient prêt a se jeter sur musashi. Mais cette ordre seul le Seigneur Daidoji pouvait le donner et pour l'instant il ne semblait pas d'humeur a parler.
Des voix puis des cris venant de l’extérieur sortir Nobuyochi de son silence.

"...Un quart... " dit il d'un voix grave qui raisonna dans la salle."...nul ne menace le clan Daidoji sans en subir les conséquence..."

Puis il se leva et marche jusqu’à un coffre de bois noir d'ou il tira un parchemin au hasard. Il l'ouvrit et y lu rapidement quelques chiffre griffonné a la main par son intendant, la liste des récoltes de l'an passé. Parfait pensa t'il avant de reprendre place sur son trône.

"...Je vais t'apprendre un secret jeune musashi, dans le nord il n'y a qu'une seul Mort et elle s'appelle Nobuyashi Daidoji!!
Ici je suis le Seigneur et seul maître dans le grand nord, je décide qui doit vivre ou mourir!!
Ta vie et celle des tiens m'appartient depuis le jour ou vous avez posé le pied sur mes terres, j'aurais pu vous faire tuer cent fois sans que nul ne vienne te sauver. Tes alliés puissant , ou sont ils maintenant que tu as besoins d'eux ? Qu'ils viennent je les attends! Tes armées du sud s’écraseront vagues après vagues contre les murs de ma forteresse et c'est la faim et le froid qui auront raison d'eux comme pour tous ceux qui ont osé s'attaquer au nord...Je ne crains personne..."


Daidoji brandit son parchemin des récoltes agricoles.

"...Il y a quelques temps l'Empereur m'a fait parvenir une missive très intéressante. Pour faire court il soupçonne quelques Seigneurs de fomenter un complot visant a renverser son pouvoir mais sans réellement savoir qui se cache derrière cette tentative de putsch...
...L'empereur pense que ces renégats viendront me demander de m'allier a eux, mon absence a la cour a semble t'il fait de moi un Seigneur prêt a se rebeller.... Des imbéciles qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez , je connais Tenno depuis près un demi siècle maintenant et certain n'ont pas pensé a se demander pourquoi il laisserait un Seigneur prêt a se rebeller régner dans son empire depuis pres de trente ans...peut etre parce que nous sommes ami et qu'au fond il n'a confiance en personne d'autre...

... Je n'ai pas vraiment prit la peine de me pencher sur les soupçon paranoïac que l'empereur, depuis son accession au trône Tenno me fait parvenir une dizaine de ces complots imaginaire par an et j'ai arreté d'y preter attention depuis bien longtemps...mais ta venu et tes propositions me prouve le contraire Musashi..."


Nobuyoshi tendit le parchemin a son fils qui y jeta un bref coup d'oeil avant de le faire disparaître dans les pans de son kimono.

"...Déposes tes armes Seigneur Kamiizumi et révèles moi qui complote dans le dos de l'empereur...
...Donnes moi son nom et j'autoriserais le reste de ta suite a repartir en vie...et toi avec..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: Winter Wonderland   Jeu 5 Déc - 17:27

Un vent glacial souffla dans le Nord. Des hommes avaient bâti un camp à quelques kilomètres de la ville de Sanmyaku. Presque enterrés dans la neige, ils attendaient le retour de leurs camarades parti plus tôt. L'un des samouraïs se leva et se dirigea vers son capitaine.

- Capitaine, quand seront-ils de retour ? Cela fait un moment maintenant...
- Patience jeune samouraï rétorqua Katashi. Le Soleil n'est pas encore au zénith. Tout va bien se passer...
- Comment pouvez-vous en être aussi sûr ? dit l'homme avec un air inquiet.
- Parce que c'est notre Seigneur. Tu dois croire en lui.

Le samouraï s'assit lourdement sur la neige en grelottant de froid. Katashi le regarda avec un air satisfait avant de diriger son regard vers les cieux. "J'espère que vous savez vraiment ce que vous faites Seigneur Kamiizumi" pensa-t-il en imaginant le pire scénario.

_____________________________________________________________________


Musashi ferma les yeux et baissa le visage vers le sol lorsqu'il entendit les cris de ses soldats. En quelques secondes, en quelques mots, des vies avaient été détruites sous le bon vouloir d'un seul homme... Ou sur l'erreur d'un autre. La frustration se dévasta en lui comme un tsunami sur une terre fertile. Les larmes inondèrent ses yeux rouges. Non, il ne pouvait pas fléchir et se montrer faible. Pas maintenant. Il prit une grande respiration et relâcha la contraction de sa main sur la poignée de son katana. Encore une fois il n'avait rien pu faire pour arrêter un massacre. Une envie oppressante lui ordonna de prendre son katana et de se jeter sur le Seigneur Daîdoji pour lui attraper les cheveux et le décapiter d'un coup sec, mais il ne pouvait pas. Pas maintenant.

"Dépose tes armes Seigneur Kamiizumi et révèles moi qui complote dans le dos de l'empereur...
...Donne moi son nom et j'autoriserais le reste de ta suite à repartir en vie...et toi avec."

Les derniers mots de Nobuyoshi résonnèrent dans l'esprit de Musashi. Être accusé de traitrise et périr de la main de l'Empereur, ou ne rien dire et mourir dans le froid parmi ces soldats. Voilà les seuls choix que le jeune Seigneur semblait avoir. Toutefois, un homme sans imagination est un homme dépourvu d'avenir. Et l'avenir réservait de grandes choses pour Musashi.

- Vous voulez les noms des traites de l'Empire...

Sa respiration s'était calmé, ses larmes avaient disparu, son corps était détendu. Il releva lentement son visage et prononça les noms suivants en même temps :

- Ôsaki Heiichirô...
... Et...
...Daîdoji Nobuyoshi !

La haine suinta sur la face du Seigneur Kamiizumi lorsqu'il rugit ! La tension s'alourdit une fois de plus dans la salle du trône. La pression qui entourait l'homme du Sud était palpable. Il senti presque la mort le caressait dans le bas de la nuque. Les personnes autour de lui s'agitèrent, les lames étincelaient sous les lueurs du Soleil. Il reprit soudainement avec encore plus d'énergie et de rage.

- Vous me pensez plus fou que je le suis ! Souvenez de cette phrase : "Ne sous-estimez jamais un Kamiizumi ! dit-il presque un hurlant. Tu penses vraiment que je serais venu ici de mon plein gré et sans protection ? Tu penses vraiment que je serais venu ici sachant que mon futur résiderait entre tes mains ? Tu penses vraiment cela Nobuyoshi ?!

La mâchoire contractée, il dévisagea son homologue du Nord. La mort de ses hommes était un choc pour lui. Il devait faire en sorte que leurs sacrifices ne soient pas vains ! Il devait donner un sens à leurs morts, même si au fond de lui, aucune mort n'avait de sens.

- Je suis venu avec l'accord et le soutien de votre ancien ami : Tennô Akamatsu. A quelques kilomètres d'ici, un groupe d'hommes de l'armée impériale m'attend. Si je ne suis pas de retour parmi eux lorsque le soleil sera à son zénith, ils partiront immédiatement pour la cité impériale Tengoku rapporter les faits suivants à l'Empereur : "Musashi Kamiizumi avait raison. Il est mort en découvrant qui était le traitre de l'Empire : Daîdoji Nobuyoshi. Ce dernier l'a fait tuer fou de rage d'être pris au piège par un si jeune Seigneur vassal". Vous connaissez l'Empereur mieux que quiconque et vous savez qu'il n'hésitera pas à détruire n'importe quel clan, sous le moindre prétexte, pour rappeler aux autres Seigneurs qui est le Seigneur d'Ôyashima... Il doute de tous les Seigneurs., et en particulier de vous !

Les yeux de certains protagonistes de la scène s'exorbitèrent sous l'annonce du Seigneur du Sud. Toujours avec autant d'aplomb il continua son monologue, ne laissant pas le temps à ses adversaires de rétorquer.

- Vous pouvez essayer de nous torturer mes hommes et moi-même, pour nous faire parler et vous révéler la position de mes hommes. Mais vous n'y arriverai pas. Nous tiendrons assez de temps pour que vous n'arriviez pas à les trouver avant le zénith ! D'ailleurs, le temps presse...

Musashi relâcha la poignée de son katana et sorti un wakizashi de son fourreau. Avec un léger rictus il dirigea le bout de la lame en direction de son propre estomac. Il positionna la lame à quelques centimètres de sa peau avant de reprendre.

- Maintenant vous avez le choix Nobuyoshi. Soit vous me laissez repartir en prenant en considération les mots qui ont été prononcé avant que la mort frappe mes hommes et nous serons quittes. Le regard rempli de détermination de Musashi se durcit. Soit vous touchez une nouvelle fois à mes hommes et je me verrais dans l'obligation de me trancher le ventre, provoquant ainsi ma mort mais aussi la destruction de votre clan tout entier !

Les graines du sablier du temps s'écoulèrent... le silence grandit.

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Daîdoji Nobuyoshi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shuukai
Surnom: L'homme le plus fort du monde!
Clan: Daîdoji


MessageSujet: Re: Winter Wonderland   Lun 9 Déc - 20:49

Le silence tomba et s'installa un temps, longtemps même dans la salle du trône après le discours de Musashi et les seuls bruit qui troublaient ce silence oppressant était les lourde respirations anxieuse des diverses protagoniste.
Nobuyoshi fixa celui qu'il considérait déjà comme son ennemi d'un œil mauvais et réfléchit a la folie des mots que l'ont venait de lui cracher au visage. Ce fou furieux était il vraiment l’émissaire de l'Empereur...un instant il douta, tant de temps passé si loin de la cour impériale aurait put faire de n'importe quel Seigneur le favoris de Tenno. Mais Nobuyoshi n'en avait plus rien a faire et ce n’était pas quelques mots qui l'intimiderait et le ferait s'incliner devant un gamin.


"...Quand bien même tu serais venu avec la protection du Divin Saruta-Hiko reprit le Seigneur de Guerre. Cela fait maintenant deux fois que tu menaces mon clan de destruction et te permets d'hausser le ton devant moi..."

Nobuyoshi se leva de son trône et prit son énorme marteau de guerre qu'il balança sur son épaule droite. Le Seigneur Daidoji s'avança d'un pas lourd guidé par le pouvoir Chikakugoe qui fit trembler la forteresse a mesure qu'il s'approchait de musashi. Il balança son arme et fit balancer la tête qui s’écrasa dans un vacarme a ses pieds

"...Nous ne somme pas égaux petit chien chien des Sakuma et contrairement aux misérables de ton espèce nous autres les Samouraïs élevé par l'impitoyable grand nord ne craignons pas la mort ni la destruction. Mourir dans l'Honneur ou vivre dans la soumission,le clan Daidoji a depuis bien longtemps choisit sa voie et ce n'est décidément pas celle des vassaux Kamiizumi. Mais être un homme véritable n'est pas a la porté de tous petit chien chien...".

Nobuyoshi sourit d'un air méprisant et se baissa vers musashi pour que leurs regards se croisent enfin.


"....Tes menaces vide de sens n'effraient que les couards soumis de ton espèce et elles ne m'impressionnent pas le moins du monde vassal.Si l'empereur juge mes actes ou propos déplacé  et s'estime trahit alors c'est avec plaisir que j'irai en personne lui offrir ma tête en guise de pardon...
...Mais toi mon petit ami, tu t'invites chez moi pour m’inciter a prendre les armes dans le nord contre Tenno pour m'allier avec ce mystérieux ambitieux du sud puis menace d'amener la mort chez moi...Que ferait le Seigneur sakuma si un vassal du nord proférait de tel parole chez elle...
Mais ce n'est pas fini, tu insultes ma loyauté envers l'Empereur et menace de destruction mon clan si par malheur j'en venais a tuer l'un des hommes de ta suite...car tu l'as dit toi même tu t’éventrerais...
Ta langue fourchue déblatère et crache beaucoup de belle parole Seigneur Kamiizumi...tu menaces et tu oses beaucoup de choses.
A t’écouter tu es quelqu'un d'influent dans les hautes sphères et tu penses pouvoir quitter mes terres après avoir tant parlé.Nous autre les brutes du nord n'avons que faire des belles phrase et des promesses, seul les actes compte...."


Nobuyoshi se releva et détacha le tanto qui ornait sa ceinture puis il le jeta aux pieds de Musashi. Il lui sourit avant de regagner son trône quelques mètre plus loin.

"...Tu veux mourir, grand bien te face. Montre moi de quelles couleurs sont les tripes d'un serviteur si réellement tu en a le courage!! mais j'en doute...
...Sinon quitte ma forteresse immédiatement et amène avec toi tes chiens Kamiizumi...mais par la porte de derrière, celle réservé au serviteur. Je garde les chevaux et les vivres et t'accord une journée d'avance car demain a l'aube tous membre du clan Kamiizumi capturé en terre Daidoji sera immédiatement mis a mort sans aucune forme de procès...
...L'hiver est rude a pied dans les montagnes je me demande combien parviendront a survivre au périple..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamiizumi Musashi
avatar
| Seigneur |



Jisei no Ôyashima
Eveils: Shikai
Surnom: Saishin no Outsuke
Clan: Kamiizumi


MessageSujet: Re: Winter Wonderland   Mer 11 Déc - 15:40

Un bruit sourd résonna dans l'esprit de Musashi. Aucun son ne parvenait jusqu'à ses oreilles. Il fixait son homologue sans bouger, stoïque face aux élucubrations de ce dernier. Les faits et gestes de celui-ci se déroulaient aux ralentis... La terre tremblait à mesure qu'il approchait. Les mains de Musashi se contractèrent, prête à feindre avant d'attaquer. La sueur coulait le long de son corps tendu. Puis tout s'arrêta... Le seigneur du Sud pouvait partir vivant.

Le tantô de Nobuyoshi glissa jusqu'aux pieds de l'arrogant. Le jeune Kamiizumi regarda ses hommes et leur fit un signe de la tête pour indiquer la porte de sortie. Ses samouraïs ne tardèrent pas de s'empresser vers la route de la liberté. Musashi se tourna pour les suivre mais il se stoppa en plein mouvement. Il se baissa pour attraper le tantô du Seigneur Daîdoji. Il pesa l'arme en la maniant délicatement.


- Belle arme...

L'homme de Saishin reposa son regard dans celui de son aîné tout en prenant le soin d'attacher le tantô à son kimono.

- ... Merci pour ce cadeau.

Le Seigneur Kamiizumi se détourna enfin de celui qui faillit être son bourreau un jour d'hiver. Le visage courroucé de Nobuyoshi accompagna son ennemi du Sud jusqu'à la disparition de sa silhouette dans la neige inébranlable...

__________________________________________________________________________

Katashi venait de sonner l'ordre de lever le camp. Les samouraïs autour de lui étaient tous prêts à partir. Il regarda une dernière fois l'horizon avant de donner l'ordre de partir... Puis... Son nom fit écho dans le vallon où il était. Il se dirigea vers le bruit pour voir son Seigneur au pas de course arriver dans sa direction. Un sourire se dessina sur son visage... Un sourire qui s'effaça lorsqu'il comprit qu'il manquait des hommes.

* Une heure plus tard *

- Je vous avais prévenu que cet homme était dangereux Seigneur...
- Je sais Katashi...
- ... Mais comme à votre habitude vous ne m'avez pas écouté !
- Je sais...
- Et voilà le résultat ! Des hommes sont morts Musashi-sama !
- Je sais KATASHI ! s'exclama le Seigneur.
Les regards se croisèrent sans qu'un mot ne soit prononcé.
- Je suis désolé Seigneur je...
- Non... Je suis désolé. L'erreur est mienne. Je n'aurai jamais cru qu'il existait des hommes comme lui.
- Et, quels sont les résultats de cet entretien ?
Musashi dirigea son regard vers l'horizon.
- Je pense que pour un vieux Seigneur voulant une retraite paisible, il est bien vigilant et prudent. Une alliance se crée au Nord, j'en ai l'intime conviction. Et il se doute que quelque chose se prépare dans le Sud, mais il ignore tout.
La marche s'intensifia pour le groupe du Sud. S'ils voulaient vivre, ils allaient devoir marcher jour et nuit.
- Vous savez, reprit Katashi, après ce nouvel exploit de votre part, je pense que l'on va vous attribuer un nouveau surnom.
Le jeune Seigneur haussa un sourcil.
- Saishin no Outsuke, Le Fou de Saishin. dit-il avec un sourire.

_______________________________

"Au coeur des ténèbres, je ne cherche pas la lumière.. Je la crée."
Musashi Kamiizumi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-kabuki-rpg.forums-rpg.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Winter Wonderland   

Revenir en haut Aller en bas
 

Winter Wonderland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♤ WALKING IN A WINTER WONDERLAND
» Test Winter Assaut par Manik
» Les Prisonniers. [Prevention "Games" Wonderland] 1624.
» Jean-Guillaume de Winter
» BACK IN WONDERLAND

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shin Sekai :: Kita (Région du Nord) :: Terres de Sanmyaku-